Lundi de rentrée en musique.

Publié le 4 Septembre 2017

Lundi en musique

Tout d'abord on commence avec une mauvaise nouvelle, le décès de Walter Becker, l'un des deux membres  du groupe Steely Dan.

Avec son ami Donald Fagen ils ont vendu quelques 40 millions d'albums depuis les années 70.

Le duo, d'une musique que l'on classera dans le jazz-rock, avait du renoncer à une tournée qui devait passer par l'Europe cet automne.

On enchaîne avec du bien vivant, Nathaniel Rateliff & The Night Sweats .

Voici ce qu'en disent les Inrocks.

http://www.lesinrocks.com/musique/critique-album/nathaniel-rateliff-the-night-sweats/

Cela me fait penser à l'un de mes albums préférés des années 90 d'un groupe qui s'appelait "Motherstation". Eus aussi nous replongeait dans les années 70.

Ne cherchez pas, ce groupe n'a produit qu'un seul et unique disque. Mais quelle merveille.

Voici plus de 6mn de pur bonheur.

Dans un tout autre genre, mais que c'était bien.

Terminons en douceur

Bonne nuit les amis.

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Hommage

Repost 0
Commenter cet article

L. Hatem 09/09/2017 12:20

Je crois qu'un album unique doit être assez rare pour devenir un trésor à conserver et réécouter.

rosemar 05/09/2017 19:25

Merci pour cette revue musicale qui me permet de découvrir des chanteurs et des groupes que je ne connaissais pas.... Une préférence pour la limpidité de La Fontaine de Dijon, avec ses références à des chansons populaires...

Bises du sud

ALEA JACTA EST 04/09/2017 23:13

Je suis passé à côté de la disparition de Walter Becker.C' est toi qui me l' apprend.Voici l' hommage de Donald Fagen:« Walter Becker avait l'esprit acéré, il était un excellent guitariste et un grand songwriter. Il n'avait aucun espoir en la nature humaine, y compris la sienne, et il était drôle à se damner.» ...RIP...
Beaucoup de savoir-faire chez Nathaniel Rateliff.Faudra que je réécoute attentivement cet album.En tout cas les orchestrations sont super et lui, il a la pêche.
J' ai vu Lucid Beausonge à la fête de l' huma dans les années 80.Je l' avais un peu oubliée...sur scène elle était restée assez discrète et elle a avait eu droit à des applaudissements polis, alors que je me souviens que Catherine Lara s' était éclatée davantage et avait mis tout le public dans sa poche.
Bonne fin de soirée l' ami