Publié le 29 Juillet 2013

                                           

 

Lors d'un échange tendu avec une communauté des gens du voyage, le vice-président et membre fondateur de l'UDI, Gilles Bourdouleix , a réagi à des saluts nazis  en affirmant que "Hitler n'en a peut-être pas tué assez".
Suite à cette réflexion de nombreux politiques, de droite comme de gauche, ont réagi pour dénoncer les propos scandaleux du député-maire de Cholet. 
Mais certains médias, agissant au nom d'une certaine liberté d'expression qui a toujours bon dos, n'ont pas trouvé mieux que de donner la parole à ceux qui comprenaient que l'on puisse s'emporter de telle sorte, même pour un élu de la République .
Le Point de non retour si j'ose dire, a été franchi par le site du magazine du même nom (Le Point ). En effet, dans ce pays ou l'on fait un sondage pour tout et n'importe quoi, Le Point n'a pas hésité avant de poser les questions suivantes :

Il est déjà surprenant de voir qu’on dénombre parmi ces 4 énoncés , 3 questions qui sont pour les sondés qui comprennent ou cautionnent les propos de Bourdouleix 
La 3ème surtout, est des plus choquantes.
"Cette polémique permet d'évacuer le vrai problème: oui, les Roms et les gens du voyage sont une nuisance et un danger . Et le gouvernement ne fait rien ".
"Une nuisance et un danger" disent-ils .
Mais de quel genre de danger parlent-ils? 
On aimerait le savoir . Et puis, et "Et le gouvernement ne fait rien "
Sous-entendant, si ce type a parlé comme ça, c'est parceque le gouvernement n'en fait pas assez . Oui, il faut le comprendre ce pauvre élu, après 10 ans de pouvoir de droite ou tout était merveilleux, avec ce nouveau pouvoir qui ne fait rien, on en vient à s'emporter et à espérer un nouvel Hitler.
On est dans le même discours que ceux qui disaient "Plutôt Hitler que le Front Populaire" .
Dans le cas présent c'est "Plutôt le retour d'un Hitler que la gauche laxiste au pouvoir" .
Voici ce que propose Le Point . Ce n'est plus une question, c'est un résumé de ce que pense une certaine droite .
Il est vrai que la droite a montré pendant une décennie de sarkozysme qu'elle était capable de régler les problèmes de délinquance, avec comme point d'orgue, les 3 semaines d'émeutes en 2005 .
Deux nuits très agitées à Trappes et la droite crie au laxisme, 3 semaines d'émeutes dans toute la France lorsque Sarkozy était Ministre de l'Intérieur et il est présenté en champion de la sécurité .
On a rarement fait mieux en terme d'imposture .
Mais revenons sur ceux qui pensent qu'Hitler aurait pu faire encore un petit effort .
Pourquoi de nos jours certains osent-ils dire cela tout haut ?
Pourquoi lorsqu'on fait un sondage pour savoir s'il y a des français qui pensent la même chose, le pourcentage est beaucoup plus élevé que ce que l'on pourrait imaginer ?
Et bien pour de multiples raisons .
Tout d'abord à cause d'une gauche qui a longtemps, beaucoup trop longtemps, voulu mettre les problèmes de sécurité sous le tapis . Une gauche qui a trop longtemps cherchée des excuses sans chercher à taper du poing sur la table lorsqu'il le fallait .
Mais le plus grand responsable de ce désastre moral qui touche notre pays aujourd'hui n'est autre que Sarkozy . Ce bateleur hors norme n'aura cherché qu'à allumer des incendies pendant une décennie sans jamais chercher à les éteindre . Pire il a supprimer les rares extincteurs qui étaient sur place en supprimant la police de proximité, puis en réduisant les effectifs de policiers .
Son discours néo-pétainiste n'a fait que libérer la parole haineuse dans notre pays .
Nous qui avons toujours eu beaucoup de mal à comprendre comment un type comme Hitler a pu réussir à se faire élire en Allemagne, nous ferions bien de balayer devant notre porte lorsqu'on voit un tel sondage .
Et les Unes de certains magazines qui osent stigmatiser les musulmans ou d'autres communautés ont également leur part de responsabilité .
C'est aussi peut-être pour cela que Le Point a si vite enlevé ce sondage 

                    

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique, #Le Point, #Hitler, #Sondage, #Gens du voyage

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2013

J. J Cale vient de nous quitter à l’age de 74 ans dune crise cardiaque .
J. J Cale c’était l’anti-héros du rock, l’anti showbiz par excellence, à tout cela il préférait son hamac le bougre, et comme il avait raison.   
Pour ceux qui pensent que le Rock n’est plus ce qu’il était , qu’à l’image des Stones il   n’est plus qu’un grand barnum juste bon à faire un maximum de blé, J.J Cale  était la preuve vivante qu’il existe encore des artistes qui peuvent continuer de pratiquer leur passion avec grand talent et humilité .

Son 1er album "Naturally" qui sort en 1972 contient les morceaux "Call Me the Breeze", qui sera repris par Lynyrd Skynyrd , et surtout "After Midnight", qu’ Eric Clapton reprendra avec un certain succès .
Mais c’est avec l’album "Troubadour" sorti en 1976 , que le grand public le découvrira . Il faut dire que la reprise de "Cocaine" par Clapton y sera pour beaucoup .
Un Clapton qui dira de son ami qu’il était la personne qu’il admirait le plus au  monde .

Un autre artiste qui aura été fortement influencé ( qui aura copié diront les  mauvaises langues) par le jeu de guitare et la façon de chanter de Cale, c’est Mark Knopfler de Dire Straits.

Si Cale n’a jamais atteint la popularité de certains de ses admirateurs, son   influence sur le monde de la musique lors de ses dernières décennies est indéniable .

Par exemple, Neil Young aurait dit de lui : "De tous les musiciens que j’ai entendu, Jimmy Hendrix et J.J. Cale sont les meilleurs joueurs de guitare électrique."
Il nous quitte après plus de 40 ans de carrière et une bonne quinzaine d’albums . Mais des artistes continuerons de le jouer, de le faire vivre en concert .

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Rock, #Musique, #J.J Cale, #Hommage

Repost 0

Publié le 26 Juillet 2013

 Hospitalisée lundi 22  Bernadette Lafont est décédée ce jeudi 25 juillet à l'âge de 74 ans.  Victime d'un malaise lundi en début d'après-midi. Prise en charge par les pompiers puis le Samu, elle avait été transférée par hélicoptère au CHU de Nîmes.

Après des débuts devant la caméra de François Truffaut dans le court-métrage "Les Mistons", Bernadette Lafond éclate au grand jour dans  "Le beau Serge" de Claude Chabrol (1957).

 

Le réalisateur la fera tourner à de nombreuses reprises .

Bernadette Lafont sera l'une des actrices phares de la nouvelle vague avec Jean Seberg, Jeanne Moreau, Anna Karina et Brigitte Bardot.

Dans les années 60  elle tournera sous la direction d'Edouard Molinaro, Costa Gavras (Compartiment tueurs) ou Louis Malle (Le voleur) .

En 1969, elle interprète le rôle de Marie dans "La fiancée du pirate" de Nelly Caplan. Marie est une fille qui décide de se venger des humiliations que lui ont fait subir les villageois . 

 En 1972 elle retrouve celui qui l'a fait débuté devant une caméra, François Truffaut, dans  "Une belle fille comme moi" .

L'année suivante elle est dans le le chef d'oeuvre  de Jean Eustache "La Maman et la Putain" . 

Par la suite Bernadette Lafont continue de tourner beaucoup. On la retrouve dans des comédies légères .

Mais on retiendra quelques films comme "La gueule de l'autre" de Pierre Tchernia en 1980 , et surtout "L'effrontée de Claude Miller en 1985 qui lui valut le César de la meilleure actrice dans un second rôle. 

 

Raoul Ruiz, Claude Zidi, Jean-Pierre Mocky et son vieux complice Chabrol font parti de ceux qui continuerons d'utiliser son talent si particulier .

L'actrice avait connu en ce début d'année un beau succès dans "Paulette". Elle y campait une retraitée qui se met à vendre du cannabis pour joindre les deux bouts. Bernadette Lafont devait tourner "Les vacances du petit Nicolas" dont la sortie est prévue en juillet 2014.

Bernadette Lafont avait reçu un César d'honneur en 2003 pour l'ensemble de sa carrière, qui compte plus d'une centaine de films .

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Hommage, #Bernadette Lafont

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2013


Denis de La Patellière est décédé dimanche à l’âge de 92 ans.

On doit au réalisateur quelques-uns des plus grands succès populaires du cinéma des années 50 et 60.
Né le 8 mars 1921 à Nantes, Denys de La Patellière, fils d’un officier de carrière, prépare Saint-Cyr lorsque la guerre éclate. Après avoir servi dans l’Armée de libération, il se tourne vers le cinéma en débutant comme ouvrier développeur dans un laboratoire, puis il devient monteur aux Actualités françaises.
Après avoir été l’assistant réalisateur de Georges Lampin, Maurice Labro et GeorgesLacombe, c’est à son tour de se lancer dans le grand bain en 1955 avec son premier long-métrage, Les aristocrates, avec Pierre Fresnay .
Les plus grands acteurs français de l’époque tourneront sous ses ordres :
Jeanne Moreau et Danielle Darrieux dans Le salaire du péché (1956).
 Jean Gabin, Pierre Brasseur et Bernard Blier dans l’excellente adaptation du roman de Maurice
Denis de La Patellière est décédé dimanche à l’âge de 92 ans.
On doit au réalisateur quelques-uns des plus grands succès populaires du cinéma des années 50 et 60.
Né le 8 mars 1921 à Nantes, Denys de La Patellière, fils d’un officier de carrière, prépare Saint-Cyr lorsque la guerre éclate. Après avoir servi dans l’Armée de libération, il se tourne vers le cinéma en débutant comme ouvrier développeur dans un laboratoire, puis il devient monteur aux Actualités françaises.
Après avoir été l’assistant réalisateur de Georges Lampin, Maurice Labro et Georges Lacombe, c’est à son tour de se lancer dans le grand bain en 1955 avec son premier long-métrage, Les aristocrates, avec Pierre Fresnay .
Les plus grands acteurs français de l’époque tourneront sous ses ordres :
Jeanne Moreau et Danielle Darrieux dans Le salaire du péché (1956).
 Jean Gabin, Pierre Brasseur et Bernard Blier dans l’excellente adaptation du roman de Maurice Druon, "Les grandes familles" (1958) . Dialogues d’Audiard .
Jean Gabin, qui fut son acteur fétiche, puisqu’il l’utilisa à 4 reprises . On pense notamment à son rôle de père de famille dans "Rue des Prairies" en 1959 .
Mais son film phare est sans conteste , ‘Un taxi pour Tobrouk" en 1960. Ce film, toujours dialogué par Audiard, nous plongeait au beau milieu de la Seconde Guerre mondiale, entre Tobrouk et El-Alamein, ou quatre soldats français et leur prisonnier allemand se retrouvaient dans le désert africain.
 Au début des années 1970, il cède la place à une nouvelle génération, signant ses deux derniers longs métrages, Le Tueur (Gabin, Blier) et Prêtres interdits (Hossein). Le succès s’éloignant, il tourne pour la télévision des épisodes du Commissaire Maigret, la série "Un juge, un flic" ou encore  "Le comte de Monte-Cristo" (1979) avec Jacques Weber .

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2013

Ce nom de vous dit rien ?

Alors écoutez ceci ....

 

Ah oui, on connait mais le nom ?

Et bien il s'agit de Jackie De Shanon, de son vrai nom Sharon Lee Myers, qui est née le 21 août 1944 dans le Kentucky.

A 11 ans, elle dirige son propre programme à la radio. Quelques années plus tard, sa famille part vivre dans l'Illinois où se déroulent ses années lycée et où elle continue à chanter.

Elle est emarquée par Eddie Cochran qui l'envoie en Californie. La-bas, elle y fait la connaissance de Sharon Sheeley, avec qui elle écrira des chansons pour Brenda Lee et The Fleetwoods en 1960.

En 1962, DeShannon signe un contrat avec Liberty Records et enregistre 2 morceaux qui feront un carton aux USA. C'est tout d'abord "Needles and Pins", le morceau de Nitzsche et Bono, et aussi un autre de sa composition, "When You Walk in the Room". 

Voici une version de "When You Walk in the Room" par Suzanna Hoffs (The Bangles) . 

 

Pour l'anecdote en français on aura çà ..
Needles and Pins par Smokie .

 Au début de l'année 1964, elle fait partie de la première tournée américaine des Beatles . Un morceau de sa composition , "Don't Doubt Yourself Babe'", figure sur le premier album des Byrds, Mr Tambourine Man .

Lors d'un séjour en Angleterre en 1965, elle ait la connaissance de Jimmy Page avec qui elle compose  Dream Boy et Don't Turn Your Back on Me. Ils composent aussi pour la chanteuse Marianne Faithfull, en particulier le titre Come and Stay with Me. 

 À la fin de l'année 1965, elle est la première interprète de "What the World Needs Now Is Love" (à écouter plus haut) de Burt Bacharach et Hal David.  Elle continue la composition et la chanson, mais elle doit attendre 1968 pour obtenir le succès avec le single et l'album intitulés "Put a Little Love in Your Heart."

"Put a Little Love in Your Heart." par John Mayer .
A partir des années 70 le succès se fait plus rare, mais de nombreux artistes continent de reprendre ses succès en concert ou en studio . 
Voici par exemple la version de Tracy Ullman de Breakaway en 1983.
Mais c'est en 1974 qu'elle compose avec Donna Weiss Queen, un morceau qui fera le tour du monde en 1981 .
Ecoutez  ....
Cette chanson ,Bette Davis Eyes,  réinterprétée par Kim Carnes en 1981 est numéro un aux États-Unis. Grâce à ce titre, DeShannon obtient en 1982 le Grammy Award pour la chanson de l'année.
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 15 Juillet 2013

                                 

La droite est toujours la première à mettre en avant son amour de la France, du drapeau, elle n'hésite pas à en faire des tonnes, surement pour faire oublier qu'elle n'a pas toujours eu un comportement exemplaire  . De plus elle ne rate jamais une occasion d'égratigner la gauche sur le sujet, de plus avec une certaine mauvaise foi .

Ce 14 juillet 2013 nous amène une nouvelle preuve de l'exemplarité de l'électorat de droite en ce qui concerne le patriotisme. 

Car siffler et huer le Président de la République comme ces gens l'ont fait, le jour de la Fête Nationale, est un acte d'amour de la France hors du commun .

S'en prendre à un Président lors d'un simple déplacement est l'occasion pour le peuple de marquer son mécontentement, mais le faire un tel jour  est une insulte faite à la France toute entière .

La droite ne manque jamais une occasion de s'en prendre à la racaille qui siffle La Marseillaise dans les stades, mais elle se comporte de façon encore plus grave en l'occasion . 

Car dans le cas présent, nous ne sommes pas dans une simple enceinte sportive, mais avec le Président de la  République sur les Champs Elysées, devant les forces militaires. Il s'agit là d'une insulte grave et innommable .

La droite qui affirme aimer la France plus que la gauche, prouve par ses actes qu'elle n'a de leçons à donner à personne .

On se souvient qu'il y a un an le soir de l'élection de François Hollande , elle reprochait la présence de drapeaux étrangers sur la place de la Bastille, au milieu des drapeaux français .

Mais en quoi ces drapeaux insultaient la France ?

Et nos politiques de droite n'ont pas été choqués par ce qui s'est passé ce 14 juillet ? 

Il est d'ailleurs étonnant de voir la droite venir continuellement nous donner des leçons de patriotisme, elle qui  avec Pétain a connu le plus grand des traîtres français du XXème siècle .

Et que dire du Président qui vient de partir, lui qui se disait fier qu'on l'appelle Sarkozy l'américain .

Imaginez un peu le Président actuel se dire fier qu'on l'appelle Hollande l'Africain par exemple . Je vous laisse imaginer les réactions des amis de Sarkozy .

Les gens de droite ne sont pas de meilleurs français que les autres, et inversement.

Nous savons tous qu'en 40 il y avait des collabos  de gauche comme de droite, tout comme il y avait des Résistants de l’extrême gauche à l’extrême droite, et aussi parmi les royalistes.

Alors non, la France n'appartient ni à la droite, ni à la gauche, elle appartient aux Français, à ceux qui chaque jour de leur vie font ce qu'elle est , avec ces qualités et ses défauts , à ceux qui l'aiment tout simplement .

La preuve qu'on aime aussi la France à gauche, et de magnifique façon ....

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique, #14juillet, #France, #Insultes

Repost 0

Publié le 14 Juillet 2013

Et oui, selon un sondage BVA-Le Parisien, 52% des Français souhaitent que Nicolas Sarkozy se retire définitivement de la vie politique.
Plus grave pour l’ancien Président, lorsqu’on les interroge pour savoir s’ils souhaitent le voir se présenter à nouveau en 2017,ils sont 61% à dire non .
Ce sondage ne fait que confirmer celui de l’IFOP pour le JDD de la semaine dernière, ou 59% des Français se disaient hostiles à une candidature de Nicolas Sarkozy en 2017, contre seulement 40% qui étaient pour.
Et comme d’habitude, lorsqu’un sondage est défavorable à l’ancien Président, les médias en parlent très peu .
Peuvent-ils continuer sur cette ligne avec un deuxième sondage qui dit la même chose ?
Si c’est le cas, nous aurons une fois de plus la preuve que les médias, dans leur grande majorité, continuent de rouler pour un Président dont ils n’ont jamais osé faire le bilan.
Mais à la vue de ces deux sondages, il semble que les français l’aient fait pour eux .
La droite et quelques médias complaisants nous disent que les français regrettent Sarkozy . Mais alors comment se fait-il qu’un Président qui a été battu 51-49 il y a un an, voit environ 60% des français ne pas vouloir qu’ils se représentent en 2017?
Mensonge de la droite?
C’est le jeu politique me direz-vous .
Oui, mais pour les médias qui y participent, il s’agit de quoi ?
De journalisme, surement pas !
Non, pour ces gens il s’agit d’imprégner jour après jour, mois après mois, que Sarkozy est le meilleur, qu’il a toujours été le meilleur .
On se base sur quoi pour avancer cela ?
Rien , puisqu’on refuse de faire son bilan .
Je ne sais plus qui disait, "Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croiront".
C’est ce que font nos médias avec Sarkozy, celui que les français regretteraient ?
Jolie propagande non ?
60% , c’est beaucoup, surtout lorsqu’on a un successeur aussi bas dans les sondages .
Cela prouve au moins une chose, que malgré le rejet du Président socialiste, les français ne souhaitent pas refaire du neuf avec du vieux, au contraire des médias .
Non les français ne sont pas idiots, ils connaissent la politique de Sarkozy et ses injustices .
Ils savent bien qu’avec lui ils seraient autant taxés qu’avec Hollande, si ce n’est plus .
Ils savent bien que les puissants continueraient de bénéficier de privilèges scandaleux.
Ils savent bien que ce serait toujours plus d’Europe, une Europe dont ils ne supportent plus le dictât des commissaires et de son Président, Monsieur Barroso, un Barroso qu’a soutenu Sarkozy . Deux atlantistes avant d’être deux défenseurs de la cause européenne .
Ils ont également compris que les affaires qui sortent aujourd’hui ne sont pas le fait de petits juges gauchistes qui voudraient se venger d’un Président qui les a insulter . Ils savent bien que Guéant qui est présenté dans les médias comme le vilain petit canard de l’ancien gouvernement n’était qu’un exécutant  et que celui qui était derrière toutes ses affaires n’est autre que Nicolas Sarkozy en personne .
Mai tout cela les médias en question n’osent le dire, il faut entretenir le suspense, faire d’un Président au bilan calamiteux et à l’intégrité plus que discutable un recours pour la France .
La France est déjà malade, mais dans quelle situation se retrouverait-elle après un nouveau quinquennat sarkozyste ?
Je n’ose l’imaginer .
Seuls quelques hystériques assis sur leurs lingots d’or, qui voyaient déjà les chars russes débarquer sur les Champs-Elysées en 1981 , croient encore que Nicolas Sarkozy a été un bon Président pour la France et pourrait être l’homme providentiel .

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Sarkozy, #UMP, #Médias, #Sondages

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2013

                                   

Suite à la décision du Conseil Constitutionnel de rejeter les comptes de campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy, ce dernier a décidé de démissionner.

De suite la sarkozye, incarnée par les Guaino, Morano and co, est monté au créneau pour défendre le Président de la faillite permanente .  Faillite financière tout d'abord, avec l'ardoise de 600 milliards de déficit qu'il nous a laissé en héritage, ou bien aujourd'hui cette histoire de mauvais comptes qui risquent de ruiner l'UMP . Faillite morale ensuite avec toutes les nombreuses affaires qui ont éclaboussé son quinquennat et qui explosent enfin au grand jour depuis quelques mois .

C'est cette homme là qu'une partie de la droite, la plus virulente et la plus proche du FN, a décidé de soutenir coûte que coûte . On aurait les preuves sur la table de toutes ses frasques qu'ils nieraient encore l'évidence, ils diraient encore que c'est un coup monté,  qu'il est le seul capable de sauver la France, lui qui ne jurait que par les USA au point de se dire fier qu'on l'appelle "Sarkozy l'américain". Vous savez l'Amérique, ce pays qui  nous espionne en permanence .

Souhaitez-vous le retour d'un Président qui se dit fier d'être d'une autre nationalité que la sienne ?

Lorsqu'un petit jeune qui a la double nationalité brandit le drapeau algérien ou tunisien lors d'un match de Coupe du Monde , on lui dit la France tu l'aimes ou tu la quittes, et pour un ex- Président on dit quoi : Dégage ?

                           

Souhaitez-vous le retour d'un Président qui a trahi l'un des rares actes de courage de son prédécesseur, en allant s'excuser devant Bush de l'arrogance de Chirac qui avait refusé d'aller en Irak .

Un tel acte ne peut être assimiler qu'à de la haute trahison. Et certains souheraient le retour d'un tel personnage ?

J'aurai tendance à penser qu'il ne faut guère aimer la France pour souhaiter le retour d'un tel imposteur .

Et pendant ce temps là  son clone  Jean-François Copé, s'est immédiatement entretenu avec Nicolas Sarkozy  pour lui  assurer que "la voix de l'UMP ne s'éteindra pas", appelant "les Françaises et les Français" à participer à "une grande souscription nationale".

Bravo, les français ont du mal à joindre les deux bouts, notre pays traverse une crise sans précédent, et la droite n'a rien trouver de mieux que de faire l'aumône pour réparer les méfaits d'un chef qu'elle continue d'aduler alors qu'elle devrait se sentir trahie par un  comportement pour le moins laxiste, voir plus .

Mais nous faisons confiance à notre ancien Président, il ne devrait pas avoir trop de mal à trouver les 11 millions en question .

Quelques nouveaux amis dictateurs style Kadhafi, quelques grosses fortunes qui n'hésitent pas à fuir l'impôt mais qui ne peuvent rien refuser à celui qui pourrait accéder à tous leurs caprices au cas ou ...,  et j'allais oublié, ses amis qataris pour qui 11 millions représentent tout juste le salaire annuel d'une star de football du PSG, oui tous ces gens ne peuvent que venir au secours d'un homme contre qui s'acharne la gauche et ses alliés, y compris le Conseil Constitutionnel ou figurent 9 membres, dont 7 nommés par la droite .

Quoi, 7 sur 9 nommés par la droite, mais la thèse du complot gauchiste prend du plomb dans l'aile tout à coup non ?

Et si Nicolas Sarkozy était profondément malhonnête tout simplement ?

P.S

Notre ancien Président n'a pas changé, il est toujours aussi classe . Il aurait confié à un visiteur à propos de François Hollande :"tu l'as vu, ce petit gros ridicule qui se teint les cheveux. T'en connais, toi, des hommes qui se teignent les cheveux?".

J'en connais peu, en effet, mais des hommes qui portent des talonnettes, j'en connais encore moins .

                                          

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Sarkozy, #Conseil Constitutionnel, #Affaires, #UMP

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2013

 

 

 

La séquence "nouveautés" s'ouvre avec "The National", un groupe américain de rock indépendant formé à Cincinnati en 1999 . 

"Trouble Will Find Me National" est le 6ème album du groupe .

En voici un extrait avec "I Need My Girl"

 

 

Alela Diane est née le 20 avril 1983 à Nevada City en Californie .

About Farewell, que nous allons écouter maintenant est le 4ème album de la jeune femme .

 

Si vous voulez en savoir un peu plus ....

http://www.infoconcert.com/news/lalbum-de-la-semaine--about-farewell-dalela-diane-8299.html

 

 

Séquence rétro...

...tout d'abord avec le groupe australien Men at Work, qui a connu le succès au tout début des années 80 avec tout d'abord l'album "Business as Usual" en 1981, et le morceau "Who Can It Be Now?" .

 

 

En juin 1983 les australiens reviennent avec Cargo dont sera extrait "Overkill" .

Leur troisième album qui sera un échec verra la séparation du groupe avant sa reformation en 1996 .

 

 

 

En juin 1973  sort le Jame Bond "Vivre et laisser mourir" (en anglais : Live and Let Die).

Le thème musical est signé par Paul Mc Cartney . On retrouvera ce morceau sur l'album Band on the Run, qui sortira en décembre de la même année .

 La réalisation a réuni McCartney avec le producteur des Beatles, George Martin, qui se chargea de la production et de l'arrangement des parties orchestrales. La chanson a été reprise par plusieurs groupes dont Guns N' Roses et la partie instrumentale fut le générique de l’émission politique française l’Heure de Vérité.

 

 

 

Le 7 juin 1963, sortait le premier 45T d'un groupe qui est toujour en activité .

"Come on"  était une composition du célèbre rocker américain Chuck Berry. 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique

Repost 0