Le confinement: Beaucoup de similitudes avec la période de l'occupation.

Publié le 31 Octobre 2020

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Covid 19, #Virus, #Société, #Résistance, #Epidémie, #Santé, #Histoire, #Politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Le week-end dernier suis allé au quartier latin manger de Falafels chez Maoz... Les ruelles étaient désertes et la moitié de ses restaurants fermés définitivement... Quelle tragédie !
Répondre
F
C'est un quartier que je fréquente souvent aussi, mais pas depuis le "confinement".<br /> C'est vrai que ce doit être très triste de voir tous ces restos fermés.<br /> On vit une époque étrange tout de même. J'ai du mal à croire que tout ceci n'aura mauvaises conséquences pour le futur.
A
Je me permets de te joindre un autre article très bien fait. C' est le PREMIER ARTICLE que je lis, basé sur des observations scientifiques, avec des valeurs chiffrées sur le risque de contagion dans 3 situations (réunion privée-Bar-Classe) en faisant varier 3 paramètres (port du masque-temps d'exposition- ventilation).<br /> Dans chaque exemple on imagine qu'un des individus est positif et on calcule le nombre probable de personnes infectées.<br /> Sur le 3 ème exemple c'est frappant de voir qu'après 2 heures en classe si le professeur est positif le risque (en supposant que tout le monde porte le masque) est de 5 contaminés sur 24 s'il n'y a pas de ventilation (c' est énorme et ça montre bien les limites de protection qu'offrent le port du masque), mais ce risque chute avec une bonne ventilation...OR DANS MON LYCÉE TOUTES LES CLASSES NE SONT PAS BIEN VENTILÉES !!!!<br /> Les animations de l'article sont très bien faites et montrent que la distribution de ceux qui ont été touchés est aléatoire, et cela est dû au fait que cette contagion se fait par aérosols.<br /> <br /> https://elpais.com/ciencia/2020-10-24/un-salon-un-bar-y-una-clase-asi-contagia-el-coronavirus-en-el-aire.html
Répondre
A
Effectivement c' est inadmissible ! Quelle frivolité criminelle de la part des dirigeants ! En Espagne on a dédoublé les groupes et on impose 1 mètre 50 entre chaque élève en classe...du coup il manque 70 000 profs, et c' est nous qui assurons la surcharge de travail( via plateformes informatiques), mais au moins on ne joue pas avec la santé des élèves et des profs...
F
Quand je te dis que l'Etat est irresponsable, ou plutôt, en partie responsable de cette seconde vague. Je te propose de regarder ces images des universités lors de la reprise des cours en septembre. C'est ahurissant;<br /> https://www.youtube.com/watch?v=dErXl44mIew<br /> <br /> On ne pouvait pas intervenir en amont pour éviter une situation?<br /> Et un mois plus tard on emprisonne 70 millions de personnes.<br /> Ca suffit les conneries!
A
Sur la trahison des élites qui ont démantelé en Europe le système de santé sous la pression des libéraux je te rejoins complètement mais il faut aussi ajouter que sur ce coup-ci on a eu droit à la totale, à savoir que le monde scientifique aussi a pêché DE MANIERE TRÈS GRAVE en envoyant des messages totalement contradictoires. Or, face au covid, on sait maintenant que s'il y a une erreur de stratégie aucun système sanitaire au monde ne peut tenir, même le meilleur...Le ministre de la santé espagnol a prononcé une phrase cette semaine, il a dit : " Le covid ne nous est pas arrivé avec son mode d'emploi..."...et, d'une certaIne façon, je reconnais que les politiques ont certaines circonstances atténuantes...Pour les occidentaux c' est aussi une leçon d'humilité car on a cru qu'on ferait mieux que les coréens ou les japonnais (voire les chinois ???) sans mettre en branle des moyens aussi lourds, et, comme dirait Dujardin dans OSS 117, on a fait chou blanc...
F
Tu imagines bien qu'il y a dans mon article une part de provocation.<br /> Je voudrais aussi te rappeler que moi aussi je fais parti des personnes à risques.<br /> Mais pour moi le problème n'est pas là.<br /> J'entendais l'autre jour un journaliste qui disait que cette situation lui rappelait la situation de juin 40 et le livre de Marc Bloch, l'étrange défaite, ou ce résistant, exécuté à la fin de la guerre, nommait dans son livre , tous les responsables des élites françaises qui nous avaient mené à la débacle.<br /> Ici c'est la même chose.<br /> Parcequ'on a détruit le monde médical, parcequ'on ne sait pas prendre les bonnes décisions en amont, on en vient à emprisonner toute la population. C'est un désastre économique et humain dont on verra les conséquences plus tard.<br /> Le remède risque d'être plus terrible que le mal.<br /> Le monde de la culture, de la restauration, les bars, les petits commerces, tous ceux qui doivent travailler en direct avec des gens, et même toutes les sociétés qui n'ont rien à voir avec ces gens sont touchées (je le vois dans la mienne avec 3 personnes au chômage partiel depuis le printemps).<br /> Si on y ajoute les troubles psychologiques suite au confinement (surtout pour ceux qui vivent en appartement), les conséquences risquent d'être dramatiques dans les années qui viennent.<br /> Alors oui à la vie, mais pas pour une vie ou les gens seraient ruinés, ou leur vie serait détruite, ou ils auraient des troubles psychologiques graves, ou ils n'auraient plus d'argent pour nourrir leur famille.<br /> Pour revenir à ton cas, nous sommes tout de même à l'époque d'internet, je pense qu'on pourrait organiser des cours par vidéoconférences par exemple, sans que les profs prennent trop de risques.<br /> Je pense que lorsqu'on veut on peut trouver des solutions. Essayons d'être intelligents.<br /> Bon dimanche l'ami.
A
Je t'envoie ces commentaires très pertinents de Samuel Alizon, chercheur au CNRS, Alizon qui est moins médiatique que Raoult ou Toubiana mais qui dit aussi beaucoup moins de conneries qu'eux. Alizon qui ne nous raconte pas les bobards qu'on a envie d'entendre, mais au contraire qui nous permet de comprendre de quelle manière on va pouvoir, peu à peu, avec perseverance et rigueur, sortir de cette crise majeure.... <br /> https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/video-covid-19-sept-questions-tres-simples-sur-la-deuxieme-vague_4162067.html
Répondre
A
Ton article arrive à contre-temps. Fin octobre la décision de reconfiner ne se pose même plus. Avec un taux de 10 personnes qui transmettent le virus à 13, si on reconfine pas ça va être un authentique massacre. Le premier confinement avait bien marché et ce qui a foiré c'est la désescalade. Les responsables européens ont pêche par excés d'optimisme.Merci aussi au professeur Toubiana, par exemple, qui a passé son temps à nier l'existence d'une 2 ème vague et qui a tenu des propos d'une grande irresponsabilité.<br /> La seule question qui se pose vraiment c' est de quelle manière on va sortir de ce 2 ème confinement. Va t'on apprendre des coréens et des japonais par exemple avec une politique cohérente et agressive de traçage? Le covid a mis notre intelligence collective en échec : ce n' est pas une opinion mais un fait. Les épidémiologues anglais viennent d'indiquer au gouvernement de Johnson que la 2 ème vague va se solder avec plus de 80 000 morts (malgré le confinement, vu que si ils ne confinent pas ça sera une boucherie...). Or il se trouve que si il y avait bien un dirigeant européen qui voulait à tout prix ne pas arrêter son économie c'était bien Johnson.<br /> Quant à la peur j'aimerais te dire qu' à 62 ans je vais travailler toutes les semaines dans un bahut de 800 personnes en me demandant TOUS LES LUNDIS si je ne vais pas terminer ma semaine dans un service de soins intensifs. Une de mes amies de 70 ans m' a dit " il ne faut pas avoir peur"...et je lui ai répondu: " Je n' ai qu'une seule vie, J'y tiens et jouer au poker avec elle ne me parait pas très intelligent. C' est pas une question d' avoir peur, c' est une question de ne pas être con....".<br /> Mes élèves ne sont pas à risque, mais pour moi, à 62 ans et avec mes 20 kg de surpoids, il n' en va pas de même....Si je pouvais prendre ma retraite du jour au lendemain je le ferais.<br /> Bonne journée l'ami
Répondre