Publié le 29 Avril 2012

 

Après 5 années ou la France a été dirigé par celui qui restera comme le cancre de la Vème république .

Un cancre qui est arrivé au pouvoir sur les conseils extrêmement droitiers de l’école buissonnière .

Alors que nous allons peut-être tourner cette page  remplie de fautes et de taches, donnons-nous quelques raisons de croire en François Hollande .

Il y a d’abord la promesse d’un comportement différent, d’un retour à une présidence plus « normale » , j’ajouterai plus digne et plus respectable.

En cela le candidat socialiste nous a donné quelques gages , et nous n’avons aucune raison de douter de sa parole.

En effet j’ai confiance en lui lorsqu’il dit qu’il veut baisser son salaire et ceux de ses ministres . Et même si cela ne permettra pas de faire d’énormes économies , cela aura au moins valeur d’exemple .

Toujours pour aller dans ce sens , François Hollande veut supprimer la Cour de justice de la République, car "Les ministres doivent être considérés comme des citoyens comme les autres".

De même , il veut supprimer  le « statut pénal du chef de l'Etat » qui empêche actuellement les poursuites durant le mandat du président .

Tout ceci n’est peut-être que du symbolique , mais on en a besoin dans un pays ou le peuple ne supporte plus les privilèges de certaines « élites » .

Quoi de plus juste également que de s’en prendre au monde de la finance qui est responsable de cette crise , avec des gens qui continuent de toucher des salaires indécents , pendant qu’à l’autre extrémité les victimes sont insultés par le pouvoir actuel .Faisons confiance à des hommes comme Arnaud Montebourg , ou des soutiens comme Emmanuel Todd , pour faire pression sur celui qui pourrait être notre nouveau Président afin qu’il prenne des décisions fortes pour moraliser ce monde de l’argent et ses dérives.

Passons maintenant au volet international, celui sur lequel le candidat Hollande a le plus était raillé à la fois par l’UMP, mais aussi par une partie des médias.

Il suffit de se souvenir de ce que ces gens disaient lorsque François Hollande parlait de renégocier le traité européen pour y soumettre une partie sur la croissance .

Incompétence , arrogance , on ne peut pas renégocier un traité , mensonges , j’en passe et des meilleurs ….

Que disent ces gens aujourd’hui alors qu’on voit de plus en plus de politiques européens , à commencer par Mario Draghi , le patron de la BCE , venir nous dire qu’il est pour un « nouveau pacte de croissance » . Et même Angéla Merckel y vient . Car si elle refuse toujours de renégocier le pacte budgétaire européen , elle en vient à évoquer la croissance .

Si on osait , on pourrait ironiser sur le fait qu’alors qu’il n’est pas encore élu, François Hollande a déjà fait céder la Chancelière allemande sur la croissance , alors que Sarkosy n'agissait qu'en petit valet de cette dernière , et qu’avec ce duo de fer il n’était question que de se serrer la ceinture des peuples européens , sans la moindre perspective de relance.

Pour terminer, j’étais de ceux qui se moquaient de la candidature Hollande il y a encore un an (nous ne sommes pas encore le 14 mai) , puis j’ai pensé qu’il allait exploser en vol . Mais les mois passants , et les primaires terminées je me suis mis à croire en ses chances , avec toutefois de sérieux doutes sur sa capacité à mener une politique qui me conviendrait .

Mais comme je me suis fortement planté au début de l’histoire Hollande, j’espère m’être trompé  à nouveau , et qu’une fois de plus il me surprendra agréablement en devenant le grand Président dont la France a tant besoin .

Pour terminer, un petit hommage à Eric Charden ...



 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 27 Avril 2012

 

C’est le dernier week-end du mois , après l’année 1963 voici le second numéro de mon voyage dans le temps avec l’année 1975 .

Voici les évènements qui ont marqué l'année 1975 :

 1 janvier 

Mitchell, Haldeman et Erlichman, collaborateurs du président Nixon, sont reconnus coupables d'obstruction à la justice dans l'affaire du Watergate.

 

6 janvier 

L'ORTF laisse la place à trois chaînes de télévisions (TF1, Antenne 2 et FR3).

 

9 janvier 

Décès de l'acteur Pierre Fresnay à l'âge de 78 ans.

 

10 janvier 

Débuts de l'émission télévisée "Apostrophe" de Bernard Pivot.


 17 janvier 

Promulgation de la loi Veil autorisant l'I.V.G. (Interruption Volontaire de Grossesse).

 

19 janvier :

Création du « Le Petit Rapporteur » , avec Jacques Martin, Stéphane Collaro, Pierre Bonte, Pierre Desproges, Daniel Prévost, Piem .

26 février .

Sortie du film d’Yves Boisset , « Dupont Lajoie » .

En mars

L’Assemblée nationale décide de nommer Habib Bourguiba président à vie. Chacun s’accorde à considérer ce dernier comme le véritable fondateur de la Tunisie moderne. C’est ainsi qu’exceptionnellement, le président est autorisé à conserver le pouvoir jusqu’à sa mort. Il sera malgré tout exclu de la vie politique en 1987 par Ben Ali en raison, semble-t-il, de problèmes mentaux.

 

4 mars

Charlie Chaplin décoré par la reine d'Angleterre

L'acteur et réalisateur anglais est fait commandeur de l'ordre britannique par la reine Elisabeth II. La musique de son film "Limeligh" sorti en 1952, est jouée lors de la cérémonie au palais de Buckingham.

 

4 avril

Fondation de Microsoft

                                 images (1)

                                       La CX est élue voiture de l'année .

5 avril 

Tchang Kaï-Chek, dirigeant de Formose (Taïwan), meurt à 87 ans. L'ancien chef de la Chine nationaliste aura combattu tour à tour les communistes de Mao Tsé Toung et les "seigneurs de la guerre". Après la chute de Shagaï et la victoire de Mao en 1949, Tchang Kaï-Chek et ses troupes se réfugient à Formose.

 

8 avril

47ème cérémonie des Oscars .

Ellen Burstyn remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation dans « Alice n'est plus ici » de Martin Scorsese .

 

Art Carney remporte l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation dans « Harry and Tonto » de Paul Mazursky .

 

Le réalisateur Francis Ford Coppola remporte l'Oscar du meilleur film ainsi que celui du meilleur réalisateur pour Le Parrain II

                                              images (2)-copie-1

 

12 avril 

Décès de Joséphine Baker à l'âge de 68 ans.

 

13 avril 

Début de la guerre du Liban suite à l'exécution de chrétiens devant l'église d'Ain-Remmaneh.

 

17 avril

La chute de Phnom Penh

Les Khmers rouges s'emparent de Phnom Penh, la capitale du Cambodge, et leur chef, Pol Pot, impose un régime dictatorial.

25 avril 

Décès par suicide du chanteur Mike Brandt

 

11 juillet 

Loi de libéralisation du divorce.

 

20 juillet

Cinq fois vainqueur du Tour de France, le belge se voit devancer par Bernard Thevenet. Il était pourtant bien parti mais l’étape du Pra-Loup lui a été fatale.

                                                 images (2)

 

1er septembre

Sortie du 3ème album de Bruce Springsteen , « Born To Run » , celui qui va le révéler comme l’avenir du Rock .

                                                images (4)

16 septembre 

Guerre civile au Liban.

 

1 octobre 

Mohamed Ali bat Joe Frazier et reste champion du monde de boxe pour la 13e fois.

 

9 octobre 

 Sakharov reçoit le Prix Nobel de la paix .

Cinq ans après Alexandre Soljenitsyne et dix-sept ans après Boris Pasternak, c'est de nouveau un dissident du régime de l'URSS qui est récompensé.

En apprenant sa nomination Sakharov déclare : "J'espère que ce prix Nobel sera bénéfique à tous les prisonniers politiques dans notre pays. J'espère que ce prix soutiendra la lutte pour les droits de l'Homme à laquelle je participe."

Physicien nucléaire, père de la bombe H soviétique , il est le chef de file des dissidents. Dès 1958, il lance un mouvement de défense des droits civiques.

Depuis le XXe Congrès, il dénonce sans relâche le culte de la personnalité, les abus de la bureaucratie, les perversions de la société soviétique et les violations des droits de l'homme, comme l'internement d'intellectuels dans les hôpitaux psychiatriques.

En décembre 1986, Mikhaïl Gorbatchev, à la tête de l'URSS depuis mars 1985, le libère de son assignation à résidence à Gorki qu'il subissait depuis 7 ans. En 1988, il est élu au présidium de l'Académie des sciences.

Né en 1921 Sakharov décède le 14 décembre1989.

                                      bonner-300x216

Sakharov et Elena Bonner .

 30 octobre

Juan-Carlos remplace le général Franco

Francisco Franco tombe très gravement malade. Il charge le Prince Juan Carlos d'Espagne d'assurer les pleins pouvoirs le temps de sa maladie. Le "caudillo" mourra le 20 novembre et le Juan Carlos sera proclamé roi d'Espagne.

                                    20070914.FIG000000085 12746 1

 

1 novembre 

Assassinat à Ostie du metteur en scène italien Pier Paolo Pasolini.

 

11 novembre 

Indépendance de L'Angola

 

27 novembre 

Juan Carlos, né en 1938, fils de don Juan de Bourbon comte de Barcelone, accède officiellement au trône d'Espagne le 27 novembre 1975. Il réussit une transition pacifique de la dictature à la démocratie par un régime parlementaire et sous les gouvernements successifs de Carlos Arias Navarro, Adolfo Suàrez, Leopoldo Calvo Sotelo, Felipe Gonzalez et José Maria Aznar. Le 15 juin 1977 ont lieu les premières élections démocratiques depuis plus de 50 ans. En 1978, une nouvelle constitution démocratique et libérale est adoptée par référendum : abolition de la peine de mort, liberté syndicale et d'information, législation du divorce. En février 1981, Juan Carlos sauve la jeune démocratie espagnole menacée par un coup d'État. Le lieutenant-colonel de la garde civile Tejero Molina et ses hommes ayant pris les parlementaires en otages. 

25 décembre 

Décès de l'éditeur Gaston Gallimard, fondateur de la N.R.F. en 1913.

 

Les principaux films de l’année .

7 morts sur ordonnance de Jacques Rouffio

Barry Lyndon de Stanley Kubrick

Cousin, cousine de Jean-Charles Tacchella

Dupont Lajoie d'Yves Boisset

La Tour infernale

Le Vieux Fusil avec Romy Schneider et Philippe Noiret

Les Dents de la mer film de Steven Spielberg

Les Galettes de Pont-Aven film de Joël Seria

Mr. Klein de Joseph Losey

Que la fête commence de Bertrand Tavernier

Un après-midi de chien , de Sidney Lumet

Vincent, François, Paul... et les autres, film de Claude Sautet

Vol au-dessus d'un nid de coucou, film de Milos Forman .

 

 Les principaux albums de l’année .

ABBA - ABBA

Young Americans - David Bowie

Slow Dazzle - John Cale

There's One in Every Crowd - Eric Clapton

Blood on the Tracks et The Basement Tapes - Bob Dylan

Face the Music - Electric Light Orchestra

Live! - Bob Marley

Wish You Were Here - Pink Floyd

A Night at the Opera - Queen

Horses - Patti Smith

Born to Run - Bruce Springsteen

On the Level - Status Quo

Countdown to Ecstasy - Steely Dan

Original Soundtrack - Ten CC

Nighthawks at the Diner - Tom Waits

The Who by Numbers - The Who

Venus and Mars - Wings


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 26 Avril 2012

                                                            maindroitedudiable.jpg

 "La main droite du diable" est un film américain de Costa Gavras sorti en 1988

Avec : Debra Winger et Tom Berenger.

 

Katie Phillips est un agent du FBI qui doit infiltrer un groupe d'extême-droite que l'on soupçonne d'être à l'origine de l'assassinat d'un animateur de radio à Chicago et plus généralement de perpetrer des crimes raciaux à l'encontre des Noirs. Elle se retrouve alors dans le Middle-West sous le faux nom de Cathy Weaver. Elle y fait la connaissance de Gary Simmons dont elle tombe amoureuse. Incapable de penser qu'il puisse être impliqué dans son enquête, elle s'aperçoit rapidement qu'il est un raciste de grande envergure et participe à des chasses au Noir. Plus tard, Gary l'emmène dans un camp où se réunissent des membres du Ku-Klux-Klan, de partis néo-nazis et de groupes paramilitaires. Elle n'est pas au bout de ses surprises, puisque ce réseau est organisé à l'échelle national et conspire pour prendre le pouvoir. Cathy doit choisir entre Gary et ses idées...........

 

                                            images.jpg

Mais dans la France de 2012 , La main droite du diable n'est plus une fiction , elle est représentée par un FN fort de 18% , et beaucoup plus grave encore , soutenue et renforcée par les dérives permanentes d'un Président de la République prêt à tout , et surtout au pire , pour se faire réélire .

D'ailleurs on se demande ou cela va s'arréter lorsqu'on voit que le Président du Crif apporte son soutien à Nicolas sarkozy , tout en critiquant François Hollande , et ajoutant que Marine Le Pen a fait des efforts louables et méritants pour « attirer le vote juif ».

Que va-t-on découvrir demain?

Source : Marianne2

P.S

Pendant ce temps là nous apprenons qu'il y a eu 30 700 chômeurs de plus en mars .

Chanson de Steave Earle .

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 24 Avril 2012

 

 

Dimanche soir, le Président appelait à s’unir autour de lui au nom de « l’amour de la patrie».

Parce que ceux qui ne votent pas pour lui n'aime pas ce pays ?

Encore une fois Nicolas Sarkozy est dans la division, le rejet, l'exclusion.

Puis aujourd'hui il veut organiser le 1er mai une manifestation pour le "vrai travail" .

J'aimerai avoir la définition du "vrai travail", qu'il semble défendre face à la fête du travail qui est célébrée chaque année dans de nombreux pays.

On attend avec impatience ce qu'il va dire demain sur la famille .

Car il ne manque plus que cela dans la trilogie pétainiste.

Car pour nos amis de droite qui ne l'aurait toujours pas compris ,il faut dire que notre Président possède plus de points communs avec le Maréchal qu'avec le Général.

La trahison tout d'abord, lui qui est allé s'excuser de l'arrogance de Chirac et Villepin pour leur position contre la guerre d'Irak.

Aller se coucher devant un Bush qui représente probablement ce qu'il a eu de pire comme Président américain est plus proche d'un Pétain que d'un De Gaulle je suppose?

Il y a également l'amour du monde de l'argent de Sarkozy , un monde que détestait le Général , lui qui déclarait dans cette citation célèbre :

« Je n’aime pas les communistes parce qu’ils sont communistes, je n’aime pas les socialistes parce qu’ils ne sont pas socialistes, et je n’aime pas les miens parce qu’ils aiment trop l’argent. »

La dernière partie nous montre à quel point il existe un gouffre entre les deux hommes sur cet autre point.

On peut également continuer avec le monde du grand patronnât qu'adule tant notre président , alors que de Gaulle eut ces mots au moment d'appliquer le programme du Conseil National de la Résistance : "Des patrons à Londres je n'en ai pas vu beaucoup" , l'air de dire ils étaient plutôt occupés à collaborer avec l'ennemi . On peut dire qu'ils n'ont guère changer, eux qui délocalisent pour exploiter la misère humaine dans les plus grandes dictatures mondiales comme la Chine .

On voit avec tous ces exemples que Nicolas Sarkozy est à des années lumières du gaullisme, et que par contre sa proximité avec le pétainisme nous crève les yeux.

Et quand il déclare que si Hollande est élu, dès le lendemain les marchés  vont attaquer la France, il se comporte comme cette droite qui disait "plutôt Hitler que le Front populaire" en 1936.

On s'est d'ailleurs rendu compte que cette droite, avec le grand patronnât , n'a pas trop souffert sous la collaboration , tout comme aujourd'hui en temps de crise, contrairement à la population .

Et oui chers français, pour Nicolas Sarkozy et ses amis , le monde de la finance qui nous a conduit dans cette crise est moins dangereux que la gauche .

Tout comme Hitler était préférable au Front Populaire .

Si après cela il y a encore des électeurs de Sarkozy qui se disent gaulliste .....


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 23 Avril 2012

 

Parce que  les journalistes font mal leur métier, ou parce qu’ils ne le font pas du tout, se contentant de se baser sur les derniers sondages pour faire leur analyse, voici ce qu'ils  disent ou publient.

"L'échec Mélenchon et la surprise Le Pen" .

Voici en gros ce qu'ose avancer dans leur ensemble la classe médiatique française, plus pitoyable que jamais.

Pour eux, parce que Mélenchon était à entre 13 et 15% dans les derniers sondages, son résultat est un échec.

 Il faut tout de même se souvenir qu'il avait démarré la campagne aux environs de 5%,alors dire aujourd'hui qu'avec plus de 11% c'est un échec, il faut tout de même avoir un sacré culot. Ces gens semblent oublier d'ou il partait.

Quant au FN , que certains instituts de sondage annonçaient en tête du premier tour il y a moins d'un an, avec des scores bien souvent au delà des 20%, en quoi le score d'aujourd'hui est si haut avec ses 18%  ? 

Qu'auraient dit ces experts si l'élection avait eu lieu il y a un an et que le FN "n'avait fait que" 18%?

Que c'est un échec, comme pour Mélenchon aujourd'hui ?

On voit qu'on peut très aisément démonter l'interprétation des chiffres qui est faite par les cerveaux qui sont censés nous informer , pour en délivrer un constat totalement opposé.

Mais s'ils leur arrivaient de temps à autre de quitter leurs petits bureaux et leurs statistiques, ils verraient sur le terrain le ras le bol de nombreux français qui ne croient plus dans un PS trop aux ordres des marchés, et surtout d'un Sarkozy qui les a trahi plus qu'aucun homme politique ne l'avait fait jusque là.

Une grande majorité de français a toujours pensé que le FN ferait plus que les 15 ou 16% annoncés dans les sondages, sauf les experts médiatiques qui n'ont jamais compris que le parti de la famille Le Pen fait toujours plus que ce qu'annonce les enquêtes d'opinion.

Non , chers médias , on ne fait pas une analyse en fonction des sondages des derniers jours , mais on se base sur du plus long terme, sur les dernières élections, sur l'évolution de sondages sur une longue durée, bref on fait son travail sérieusement.

Alors nuls les médias, ou bien nous manipulent-ils afin de nous dire ce que l'on doit penser?

Ou bien font-ils semblant d’être surpris par le score FN, pour nous faire oublier qu’ils avaient soutenu que le Sarkozy 2007 avait détruit ce parti ?


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 22 Avril 2012

 

En 2007, beaucoup de journalistes et experts politiques se gargarisaient du fait que Sarkozy avait "éradiqué le FN", tout cela parce que le nouveau Président avait endossé la tunique de la famille Le Pen pour arriver au pouvoir, sans voir le danger que cela pouvait comporter . Aujourd'hui on voit à quel point ces gens se sont fourvoyés .

Ces pseudos élites qui sont sensés analyser la chose politique en permanence se sont montrés complices de cette imposture en ne voyant pas , ou ne voulant pas voir, le risque d'une telle attitude .

Il était évident que sur le très court terme cela pouvait fonctionner, mais en cas d'échec fortement prévisible, l'effet boomerang serait terrible .

Et c'est ce qui se produit aujourd'hui.

Car non seulement le FN est redevenu aussi fort qu'en 2002 , mais de plus  désormais ses idées font parti intégrante d'une frange de l'UMP , représentée par la droite populaire , et des chefs de file qui ont pour noms , outre le Président de la République , Jean-François Copé , Claude Guéant , Eric Ciotti , Lionnel Luca.... .

Et en intégrant le discours FN dans la droite dite , républicaine , Nicolas Sarkozy a pris le risque de le normaliser dans le cerveau d'un certain nombre  de nos compatriotes , avec , j'y reviens , la complicité lâche et scandaleuse d'une grande partie des médias .

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si un sondage récent nous montrait que Marine Le Pen arrivait en tête chez les jeunes , eux qui n'ont connu que des discours haineux .

On voit donc qu'en ayant tenu un discours similaire au FN , Nicolas Sarkozy a non seulement permis au parti des Le Pen de redevenir aussi puissant qu'en 2002 , mais de plus il fait désormais partie intégrante de la droite classique et de notre jeunesse .

Et si demain François Hollande échoue dans sa politique , il est logique de penser que l'extrême-droite va pouvoir tenir son discours habituel sans que l'opinion publique ne soit choquée, ayant été habitué à celui-ci avec Sarkozy et ses amis.

Une dédiabolisation qui pourra faire du FN un parti capable d’accéder au pouvoir .

Voilà en quoi Nicolas Sarkozy aura été le plus dangereux dirigeant français depuis la guerre .

Quel média aura le courage de le dire?


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 20 Avril 2012

 

Le batteur et chanteur de "The Band", le groupe qui a accompagné Bob Dylan de 1965 à 1974 , est décédé d'un cancer de la gorge jeudi soir à l'âge de 71 ans.

The Band sortira également plusieurs albums sous son propre nom .

« Levon Helm s’est éteint paisiblement cet après-midi », a déclaré  Barbara O’Brien, directrice exécutive des studios Levon Helm basés à Woodstock.

 Natif de l’Arkansas, il avait formé avec quatre musiciens canadiens le groupe devenu, après plusieurs changements de nom , The Band .

Ce groupe était composé de Robbie Robertson (guitare), Levon Helm (batterie et chant), Garth Hudson (claviers), Richard Manuel (piano et chant) et Rick Danko (basse et chant) .

The Band se sépare en 1976 après un dernier concert à San Francisco , au Winterland Ballroom . Sont présents lors de ce concert Bob Dylan bien sur , mais aussi Eric Clapton, Neil Young, Muddy Waters, Van Morrison ,  Emmylou Harris , Neil Diamond , Joni Mitchell , Ringo Starr, Ron Wood.....

Ce concert sera immortalisé par le réalisateur Martin Scorsese dans le documentaire The Last Waltz.

Le groupe se reformera dans les années 80 .

Le batteur de The Band tournait encore avec son Levon Helm Band il y a quelques semaines .

Pour commencer , voici The Weight , morceau qui figure sur le premier album du groupe .

Maintenant 3 morceaux qui font parti de The Last Waltz .


Dernière vidéo , après une intro d'une minute trente , on retrouve The Band avec un Clapton en grande forme .


Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Rock

Repost 0

Publié le 18 Avril 2012

Pas trop envie de parler de la présidentielle , de Fadela Amara qui redécouvre qu'elle est de gauche après avoir passé son temps à dire du bien du Président lorsqu'elle était secrétaire d'Etat .

 

Ne pas parler de Bruel , l'enfoiré des restos du coeur qui ne veut pas qu'on l'impose au-delà de ce qu'il juge confiscatoire .

On aimerait qu'il nous dise le tarif .

Me taire aussi sur Françoise Hardy qui a peur de se retrouver à la rue .

Juste laisser le dernier mot à Raymond Aubrac qui a su résister jusque dans ses obsèques , ou ses dernières volontés interdisaient même au Président de la République de tenter la moindre récupération .

Après ce récapitulatif de la semaine , voici le petit jeu que je vous propose .

Il s'agit de découvrir une oeuvre littéraire . Pour commencer les indices sont  un peu tirés par les cheveux , je vous le concède , mais il faut bien que ce jeu dure quelques heures , sinon à quoi ça sert que je me .....

Voici les premiers indices , si demain matin vous n'avez pas trouvé l'oeuvre , je vous en délivrerai de nouveaux qui vous éclaireront d'avantage .

 

 

 

 

Le premier indice de cette seconde série devait vous permettre de découvrir l'identité de la Contesse Hanska , celle qui fut le grand amour de Balzac .

 Elle en parlait ainsi : « dix-huit ans d'amour, seize ans d'attente, deux ans de bonheur et six mois de mariage »

 

Voici la suite ....


.

 

Le soir arrive plus vite que prévu .

Popol , bien aidé par geka , vient de donner la bonne réponse , il s'agit de "Splendeurs et misères des courtisanes" d'Honoré de Balzac .

Récapitulons pour les premiers indices .

Hesther Galil pour Hesther , l'un des personnages du roman .

Chez Laurette pour les "lorettes" , nom donné aux prostitués que l'on retrouve dans plusieurs des romans de la comédie humaine .

Ce nom vient de l'église Notre Dame de Lorette , quartier ou elles résidaient sous Louis-Philippe .

Le troisième indice , Orson Welles , est à chercher dans l'oeuvre du cinéaste pour "La splendeur des Amberson " .

La contesse , c'est pour la contesse Hanska , maitresse de Balzac .

Juste une illusion pour "Les illusions perdues" , le roman de la comédie humaine qui précède "Splendeurs et misères des courtisannes" .

La polonaise , toujours pour la Contesse Hanska . 

Divine comedy et la Bête humaine pour la Comédie Huamine .

 

Et enfin les deux derniers indices qui devaient vous donner le titre ...


Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 8 Avril 2012

 

On peut trouver que Mélenchon en fait trop avec les journalistes (quoi que ) , qu’il fait parti du système tout comme eux , qu’il est un ancien ministre , qu’il est un politique comme les autres , qu’il est trop grande gueule ….

Il y a plus ou moins un fond de vérité dans toutes ces accusations , mais on doit au moins lui reconnaitre une chose , il a redonné de la dignité à la classe populaire française .

Car aujourd’hui si les chômeurs , les ouvriers , les travailleurs pauvres ,les  victimes et les adversaires du monde de l'argent et de l'ultralibéralisme , si tous relèvent la tête ensemble c’est bien grâce à la colère et à la gouaille de la Méluche  .

Plus de 100 000 à la Bastille , des dizaines de milliers à Toulouse , des sondages qui s’envolent , le peuple de France retrouve sa jeunesse et son ardeur emporté par les mots du tribun du Parti de Gauche  .

Son discours a au moins le mérite de redonner l’espoir , la force et le courage à ceux qui souffrent , à ceux qui sont blessés dans leur corps et dans leur âme par des décennies de souffrance , et par 5 ans d’arrogance , d’insultes et d’injustice totale .

Il suffit pour cela d’écouter les meetings de Mélenchon ou l’on cite Hugo et d’autres poètes , face à ceux d’un Président sortant qui n’a dans la bouche que la division et la haine , au point que l’on se croirait revenu par instants dans l’Europe fasciste des années 30 .

 

Abandonné par un parti socialiste qui s’est mis dans les pas de Reagan et Thatcher dans les années 80 , la classe populaire n’a jamais plus retrouvé depuis une voix pour parler en son nom  .

Totalement laissé à l’abandon , la France d’en bas , comme la nommera quelques années plus tard un premier ministre , se réfugie là ou elle peut .

Quelques uns ont voulu croire en Arlette et son « travailleurs , travailleuses , on vous spolie » , mais au-delà de ce slogan , le discours était bien limité .

Quelques années plus tard , ils iront sur le porte-bagage d’un facteur qui a su faire passer son message , mais qui refuse de participer à tout gouvernement .

D’autres totalement perdus , iront se réfugier vers les discours haineux du FN .

Pour les derniers , dégoutés et écœurés par ce monde politique , ils choisissent de rester en dehors de ce triste spectacle .

Et puis arrive 2007  un bonimenteur d’un rare culot  qui promet la lune et même plus , il parle de Jaurès et Blum le matin , il discute avec le Medef le midi , et reprend le discours du FN le soir, mais la majorité des français ne voit pas l’imposture .

Même des anciens électeurs de gauche votent pour un candidat qui s’apprête à appliquer la politique la plus à droite jamais mise en place dans notre pays depuis des décennies , et aveuglée par la propagande médiatique , une partie de la classe populaire est prise au piège et va vite le regretter .

Car de la France qui se lève tôt , au summum du « cancer de la société » , du triste ministre Wauquiez , propos digne d’une dictature , les petits , les sans grades , en auront supporté pendant ce quinquennat .

Cette France humiliée pendant 5 ans , qui s’est tue et  qui s’est courbée sous les coups du sarkozysme , est aujourd’hui prête à bondir pour hurler  au Président qui n’a jamais su habité la fonction : « dégage », reprenant ainsi le slogan du « printemps arabe » .

Alors faisons de ce mois de mai notre « printemps français » , pour se débarrasser de l’arrogance , de la vulgarité , du mensonge , de la division et du pouvoir de l’argent .

Avec Mélenchon le prolo retrouve des couleurs , il a de nouveau la mine bien rouge du grand air révolutionnaire qui habite la gauche de combat , celle à qui nous devons tant d’acquis sociaux , et que le sarkozysme se charge de détruire .

Mais gageons que ce grand air révolutionnaire  donne au peuple de France le souffle et le courage  pour renverser les ennemis d’aujourd’hui et de demain , qu’ils soient représentés par une droite arrogante et méprisante , ou par des multinationales qui cherchent la main d’œuvre la moins chère et la plus malléable possible , comme ils l’ont toujours fait à travers l’histoire , quitte à collaborer avec l’immonde . 

Pour terminer , un petit lien (l'intégration étant désactivée sur demande  )...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 7 Avril 2012

                                                    

 

Antonio Ricci est au chômage depuis deux ans quand on lui propose une place de colleur d’affiches. Mais il faut une bicyclette. Maria, sa femme, décide de porter tous leurs draps au Mont-de-Piété, afin de récupérer la bicyclette que Ricci avait déposée en gage . Mais dès son premier jour de travail, Ricci se fait voler sa bicyclette. Il dépose une plainte inutile à la police, puis décide, avec l’aide de son petit garçon, Bruno, de rechercher lui-même la bicyclette sur les marchés. …..

Dans cette Italie d’après guerre , l'activité économique reprenait lentement . On luttait contre la faim, dans l'attente d'un travail. Parmi eux, des hommes honnêtes supportaient le poids du chômage et de la misère avec dignité et endurance . C'est précisément à ces hommes et à leur drame quotidien que cette œuvre est dédiée .

                                          

Au lendemain de la guerre, les studios italiens se trouvant détruits, les réalisateurs décident de filmer des scènes dans leur décor naturel, dans les rues des grandes villes, dans les maisons. Ils s'aperçoivent très vite que les réalités de la vie quotidienne recèlent des thèmes de films vivants et variés.

De sa pauvreté matérielle, le cinéma italien fait sa richesse artistique. C’est dans ses conditions qu’est tourné « Le voleur de Bicyclette » , dans la Rome d'après-guerre, avec des acteurs non professionnels .

Ce film a été élu au rang de symbole, de référence, voire de chef-d'œuvre de ce cinéma italien,  qui portera le nom  de néo-réaliste italien .

On est dans un cinéma qui propose de regarder en face les problèmes d'une société déchirée par la guerre et ceux de l'homme qui, après tant de luttes et de souffrances, désire la paix et cherche à construire un monde meilleur. 

 On peut , hélas , transposer ce film à notre époque , y voir ce qu'est le « statut » d'un chômeur, ce qu'est une ville et de s'y perdre, de s'y diluer .

On verra aussi dans « Le voleur de bicyclette » , ce qu’est toute la détresse du prolétariat réduit à se voler ses instruments de travail .

Pour Vittorio De Sica , Ricci représente un être simple, honnête, qui aime la vie et a conscience de sa dignité, un individu qui ne demande qu'à travailler pour vivre et qui se voit frustré de cette possibilité par la cruauté même de l'existence. Dans le film, la bicyclette est le symbole d'une espérance perdue par la faute d'une société indifférente, injuste, qui écrase l'homme . 


Dans le besoin, le chômeur doit lutter seul contre tous. La police ne l'aide guère, ses amis ne tardent pas à l'abandonner ; tous restent indifférents à son malheur, captifs de leur égoïsme. 

Le manque total de solidarité entre les individus constitue une dimension dramatique très bien exposée dans ce film. En effet, la souffrance de Ricci se heurte à l'inconscience d'autrui. Il y a là une image poignante de la solitude de l'homme au milieu des siens. Ainsi, un être loyal en arrive-t-il à voler. 

 
                             
En nous contant cette histoire, Vittorio de Sica souligne que l'homme a besoin de la solidarité humaine et que la société pourrait s'améliorer si ses membres étaient prêts à s'aider les uns les autres. 

Une analyse qui est toujours trop d'actualité !

Le voleur de Bicyclette .

Titre original : Ladri di biciclette. 
Réalisation : Vittorio De Sica. 
Avec :
 Lamberto Maggiorani , Enzo Staiola et Lianella Carell . 

 


Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma

Repost 0