Publié le 30 Novembre 2012

 

Que s'est-il passé en novembre au niveau musical .

Pour commence voici un anniversaire , celui du chanteur canadien Bryan Adams , né le 5 novembre 1959.

On commence avec ce qui fut sûrement son plus grand succès, " (Everything I Do) I Do It For You", présent sur la B.O du film "Robin des Bois, Prince des voleurs", avec Kevin Kosner ( 1991).


 

Pour terminer deux morceaux de l'album Reckless (1984), avec "Summer of 69" et "It's only love" en duo avec Tina Turner .


 

 


 

Un autre natif de novembre, Hervé Cristiani, qui a fété ses 65 ans le 8 novembre dernier .

 

Parmi les nouveautés, voici un chanteur qui nous accompagne depuis pratiquement 50 ans, et nous l'aimons tous . Un homme que nous voudrions tous avoir pour ami .

D'ailleurs il vient nous chanter "Je vous parle d'un ami", voici Salvatore Adamo .


 

Angus Stone et "Bird On The Buffalo", deuxième extrait de son premier album solo, sorti en juillet dernier.


Voici le nouveau single du groupe gallois, les Stéréophonics "in A Moment" .

L'album "'Violins and Tambourines" est attendu en mars 2013.


 

Séquence rétro .

Avec tout d'abord en 1982, les débuts d'un groupe français , Indochine et son "aventurier" .


 

En 1972  c'est Polnarévolution , l'album Live qui était à l'origine vendu avec l'affiche du concert où il montrait ses fesses.

On termine avec Marcel Amont et son "mexicain basané" en 1962 .

Bon week-end à tous et à toutes.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2012

                                           telechargement-copie-1.jpg

Tout le monde connaît l'histoire du Dr Jekyll et Mr Hyde, personnage célèbre de l'oeuvre de Robert-Louis Stevenson .
Le sympathique Dr Jekyll, brillant médecin, qui après avoir absorbé un breuvage de sa composition, se transforme le soir venu en un monstre d'une sauvagerie incontournable, Mr Hyde.
Qui sommes-nous, quel est le pourcentage de Hyde et de Jekyll en nous? Est-il différent chez chacun d'entre nous?
Y-a-t-il des moments de notre existence ou l'un des deux prend le dessus sur l'autre ?
Y-a-t-il des professions ou il y a plus de Hyde que de Jekyll en vous, et inversement?

Tenez, homme politique par exemple, voilà un cas intéressant à étudier !
Voici des hommes et des femmes qui sont continuellement dans la séduction, à vouloir prouver qu'ils agissent pour le bien de tous, et qui si parfois prennent des décisions qui vont faire souffrir la population, mais pour l'intérêt supérieur bien sur!
A les entendre ce sont tous de bons Dr Jekyll qui possèdent la potion magique qui va régler tous nos soucis, et lorsqu'il arrive, par le plus grand des hasards que quelques uns dérapent, on nous trouve toujours un sauveur, le guérisseur miraculeux qui a toutes les solutions pour guérir nos maux.
Le dernier exemple en date vient de se produire dans le feuilleton UMP .
Alors que Fillon et Copé n'en finissent plus de se battre comme 2 gamins capricieux qui se disputent le même jouet, les médias nous ont d'abord sorti le sauveur Juppé .
Mais ce dernier, après avoir essayé de réconcilier les deux garnements a vite compris que sa mission était impossible, et a vite jeté l'éponge .
Il fallait de toute urgence un nouveau sauveur, superman, le dieu vivant, celui que les français ont renvoyé à ses chères études, ou plutôt à ses très chères conférences, mais qui restent le plus grand pour certains médias, j'ai nommé , Nicolas Sarkozy . 
 Le Point nous avait fait sa Une sur le fait que  l'ancien Président était le grand  vainqueur du duel Copé -Fillon, avant que Jean-François Kahn remette les choses à leur place en twittant ""Et le vainqueur est Sarkozy", disent-il? C'est la logique même. Quand un immeuble s'effondre, on félicite l'architecte" .
Mais  celà ne semble pas évident pour de nombreux médias, mardi soir, Nicolas Sarkozy était celui qui avait réussi à sauver l'essentiel, à remettre de l'ordre. 
Une fois de plus les médias nous vendait un succès de Sarkozy qui n'en était pas un, et qui se révèla être un échec ce mercredi matin . Un de plus a-t-on envie de dire .
Car il faut bien l'avouer, l'autorité du chef retrouvé vendu par les médias n'a pas fait long feu . Fillon n'a pas renoncé à son idée de créer son groupe à l'Assemblée, et Copé a vite envoyé l'idée de référendum à la poubelle .
Une drôle d'idée que ce référendum si on réfléchit deux secondes, mais comme elle venait de Sarkozy, on ne critiquait guère, même si elle devait coûter beaucoup d'argent à l'UMP.  Mais avec l'ancien Président, jeter l'argent par les fenêtres est une telle habitude qu'on ne peut la critiquer .
Et puis voter pour savoir si l'on devait revoter , quelle idée de génie, vive Sarkozy .
On peut se poser d'autres questions au sujet de Sarkozy , pourquoi revient-il en jeu aujourd'hui alors qu'il a refusé de prendre parti pour l'un ou l'autre pendant la campagne ?
Et pourquoi Sarkozy téléphone à l'un , déjeune avec l'autre ?
Tient-il le même discours aux deux, ou cherche-t-il à les manipuler en les montant chaque jour un peu plus l'un contre l'autre pour que lui se retrouve au dessus de la mêlée ?
Le  Dr Nicolas des médias qui serait venu au secours de son ancien parti, ne serait-il pas en réalité le terrible Mr Sarkozy qui tire les ficelles en coulisse afin d'éliminer deux adversaires dangereux dans la course à la présidentielle de 2017?

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2012

                                                 images--10--copie-1.jpg

"Vous avez de la chance, vous venez d'assister au mariage du futur président." 
Voici la déclaration qu'aurait lancé Jean-François Copé à ses invités le jour de son mariage en 1991.
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais au delà du fait qu'il s'agit là d'un comportement qui démontre que l'homme possède un égo démesuré, quelle acte de goujaterie envers sa jeune épouse .
A la limite il aurait pu déclarer "Vous avez eu la chance d'assister au mariage du futur couple présidentiel", ça aurait été un peu moins vulgaire.
Mais non, même le jour de son mariage il n'y avait qu'une seule et unique personne qui avait droit à l'honneur, lui et lui seul, la jeune épouse n'était d'accessoire et faire valoir . A croire qu'il se sentait en compétition avec elle, il fallait qu'il lui montre qui était le chef dès le premier jour , dès la première heure !
Penser à sa carrière, à son destin , voilà ce qui habitait le futur Maire de Meaux un tel jour . A croire que Mme Copé faisait parti du paquet qui servirait de droit d'entrée à l'Elysée .
Alors Mesdames, et vous aussi Messieurs, que penser d'un tel goujat ?
A-t-on envie de confier la destinée de la France à un homme qui se comporte de cette façon avec les femmes ?
On connaissait ses amitiés sulfureuses, on découvre au grand jour un tricheur hors pair , et de plus on nous révèle qu'il est un abominable macho qui se sert des femmes pour se mettre en lumière .
Que va-t-on encore découvrir dans les prochains jour sur Jean-François Copé ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2012

                                              telechargement-copie-1.jpg

Voici plus d'une semaine que le psychodrame de l'UMP a débuté, et personne ne voit venir le moindre début de solution qui viendrait mettre un terme à ce spectacle que suit l'Europe entière.

Une Europe qui n'hésite pas à utiliser des termes qui devraient faire honte aux protagonistes en présence.

Et  si par miracle une solution était trouvé rapidement afin de préserver l'essentiel (la non explosion de l'UMP), combien faudrait-il de temps pour refermer les plaies d'un combat acharné qui  ne pourra jamais effacer toutes les cicatrices.

Il viendra aussi le moment de comprendre pourquoi cette crise a eu lieu, et là il ne faudra éluder aucune question, et surtout aucune responsabilité.

Il est bien évident que les deux protagonistes qui se sont présentés à la tête de cette élection en sont les principaux responsables, mais il serait facile et lâche de ne pas vouloir regarder plus loin .

Il faut dire qu'en refusant de vouloir voir les causes de la défaite du Président sortant, et en se contentant de dire que François Hollande a été élu sur un malentendu, l'UMP n'a rien fait pour éviter ce qui se passe aujourd'hui .

Les rares personnalités de l'UMP tel que Roselyne Bachelot, qui ont osé faire une auto-critique du bilan de Sarkozy et de sa campagne ultra-droitière, se sont fait descendre en règle par leur propre camp .

Comment peut-on repartir de l'avant si l'on refuse de voir ce qui n'a pas fonctionné ?

Alors qu'on entend ou lit dans certains médias que Sarkozy pourrait être le sauveur, ne serait-il pas plus judicieux de se poser des questions sur son rôle dans ce désastre, lui qui a tout de même était le leader de la droite ces dix dernières années .

Ces médias qui pensent que l'ancien Président pourrait être un recours dirait-il la même chose de l'entraîneur d'une équipe qui vient d'être battue, et qui a pendant 5 ans obtenu des résultats médiocres, voir mauvais ?

Et que dire du jeu pratiqué !

La division en permanence . Privés contre fonctionnaires, chômeurs contre travaileurs, jeunes contre retraités, les français contre les immigrés .

Et aujourd'hui c'est même à l'intérieur de l'UMP que la division éclate .

Un hasard ?

Sûrement pas, mais aucun média ne se pose la question , étrange !

Et oui, car en voulant à tout prix durcir le discours la droite pour concurrencer le FN, Nicolas Sarkozy a installé au sein de l'UMP un réel malaise . Et Copé qui a poursuivi sur cette ligne a fait comprendre à ceux qui s'étaient tus pendant 5 ans, et surtout pendant la campagne présidentielle de 2012, qu'on ne pouvait plus continuer sur cette ligne au risque d'y perdre son âme et de mettre la France en danger .

Alors la triche lors de cette élection n'est peut-être qu'un prétexte pour faire sauter le couvercle .

Fillon a peut-être voulu profiter du contexte pour se détacher de cette ligne ultra-droitière entamée par Sarkozy, et poursuivie  aujourd'hui par Copé,qui fait confondre bien trop souvent une partie de l'UMP avec le FN .

Alors penser au recours Sarkozy, c'est bien une idée de médias qui ne font pas leur métier, qui refusent de voir les causes réelles de la division actuelle à l'intérieur de l'UMP, et surtout qui se refusent de faire le bilan de l'ancien Président tant sur le plan économique, social et moral .

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2012

 

 

                                                Bernard-Blier.jpg

Bernard Blier est né à Buenos Aires le 11 janvier 1916, où son père, biologiste à l'Institut Pasteur était en mission. De retour en France, la famille Blier s'installe à Paris. Les études n'étant pas son fort,il commence à prendre des cours de théâtre en 1931  chez Julien Bertheau et Raymond Rouleau. Ce dernier le fait débuter à l'écran en 1937 dans « Trois, Six, Neuf ».   Aprés 3 échecs au conservatoire, il est enfin reçu en 1937.  

Une fois reçu au conservatoire Jouvet l‘engage et lui fait enchaîner les rôles au théâtre !

Très vite Marcel Carné lui confie un rôle important dans « Hôtel du Nord » au coté d’Arletty et de Jouvet , puis dans « Le jour se lève » au coté de Gabin avec qui il se liera d’amitié .

 



 

 Au mois d'avril 1938, il se mari avec Gisèle . De cette union, naîtra Bernard le 14 mars 1939 . Il est mobilisé quand la guerre éclate, puis après environ un an d'emprisonnement et 27 kilos en moins, il arrive à se faire rapatrier comme sanitaire. De retour à Paris, il cherche du travail. Des amis comme Christian-Jaque, Autant-Lara et Marcel Achard lui permettent de survivre en lui offrant des petits rôles au cinéma ainsi qu 'au théâtre .

 A la libération, il enchaîne film sur film et chaque soir, il se produit au théâtre . Malgré la naissance de sa fille Brigitte, la vie de son couple se ressent de ses nombreuses absences .

En 1947 Clouzot l’engage dans ce superbe film qu’est « Quai des Orfèvres » , puis  Yves Allégret dans « Dédée d’Anvers »

Dans les années 50, il joue beaucoup de seconds rôles  avec les plus grands réalisateurs mais  et enchaîne les rôles au cinéma et au  théâtre. Il est souvent cantonné dans les emplois de maris trompés.

Mais à partir de la fin des années 50 sa carrière prend un tournant, gràce notamment au cinéma italien qui  fait appel à lui et lui donne des rôles dramatiques dignes de son talent . 

Dès lors Bernard Blier va se partager entre la France et l'Italie. En 1959 il est l'une des vedettes de  film de Monicelli « La Grande Guerre ».  Il déclarera plus tard: "C'est grâce à ce film que les Italiens m'ont adopté comme l'un des leurs".

 

 

Mais aussi à sa collaboration avec Georges Lautner, Henri Verneuil, et le dialoguiste Michel Audiard qui lui écrira des textes sur mesure, en faisant un acteur incontournable du cinéma français .

On pense se suite à ces films   « Les tontons flingueurs » , « Le cave se rebiffe » , « Cent milles dollars au soleil » , ou il partage l’affiche avec des acteurs comme Belmondo , Gabin , Ventura !

Avec Gabin , il fait parti des 2 acteurs qui ont le mieux servi les superbes dialogues de Michel Audiard , et personnellement je pense que Blier a une petite longueur d’avance , mais ceci est un autre débat. 

Je vous laisse juge....

 

 

 

 

 

 

En 1960, il fait la rencontre d'Annette à Pontarlier. A 44 ans, il tombe fou amoureux de cette jeune femme de 20 ans plus jeune que lui. Après de multiples péripéties, il parvient à l' épouser le 06 octobre 1965 et ils vivront 26 années de bonheur.

 

Avec Ventura , Francis Blanche  et Jean Lefebvre (de dos) dans "Les tontons flingueurs" de Lautner .

h-20-2253878-1286398073.jpg

 

 

Dans les années 70 on le voit dans des comédies où il interprète le rôle du méchant ,au coté d’acteurs tels que Jean Yanne, Pierre Richard ou Louis De Funès !

 

                             h-20-2253904-1286399502.jpg

 

En 1979 on le voit dans l’excellent film de son fils Bertrand « Buffet froid »  Entre temps, en 1976, il est remonté sur les planches et a créé ''A vos souhaits '' au Théâtre des Champs Elysées .

 

Dans les années 80 il continue de tourner , surtout en Italie , ou il est une vraie star !

Le 20 juin 1986, il est  d'ailleurs récompensé d' un Donattello du meilleur second rôle (Le César italien) pour ''Pourvu que ce soit une fille''. 

 

Dans cette longue carrière , on trouve aussi quelques navets , ce qu’il reconnaissait volontiers , en déclarant qu’il était ravi de ne pas avoir vu tous ses films !

 

En 1985, on décèle un cancer de la prostate. Sa famille refuse de lui dire la vérité et il continue de tourner. Le mal progresse sa progression et atteint les os.

 

Très amaigri e à bout de forces , il apparaît pour la dernière fois le 4 mars 1989 pour recevoir un césar d’honneur. Le métier , debout l’applaudit longuement et Michel Serrault, larmes aux yeux, lui remet l’objet qui couronne sa prestigieuse carrière. Il décède quelques jours plus tard ,le 29 Mars après plus de 50 ans de carrière !

 

                                            h-20-2253908-1286399645.jpg

Ses films les plus connus....

1937 - Gribouille (Marc Allégret) 

1938 - Hôtel du Nord (Marcel Carné) 

1939 - Le Jour se lève (Marcel Carné) 

1941 - L'Assassinat du Père Noël (Christian-Jaque) 

1942 - La Symphonie fantastique (Christian-Jaque) 

1947 - Quai des orfèvres (Henri-Georges Clouzot) 

1947 - Dédée d'Anvers (Yves Allégret) 

1948 - L'École buissonnière (Jean-Paul Le Chanois) 

1949 - Retour à la vie (André Cayatte) 

1949 - Manèges (Yves Allégret) 

1951 - Sans laisser d'adresse (Jean-Paul Le Chanois) 

1955 - Les Hussards (Alex Joffé) 

1956 - Crime et Chatiment (Georges Lampin) 

1957 - Les Misérables (Jean-Paul Le Chanois) 

1958 - Les Grandes Familles (Denys de La Patellière) 

1959 - Marie Octobre (Julien Duvivier) 

1959 - La Grande guerre (Mario Monicelli) 

1958 - Archimède le clochard (Gilles Grangier) 

1961 - Le Président (Henri Verneuil) 

1961 - Le Cave se rebiffe (Gilles Grangier) 

1962 - Le Septième juré (Georges Lautner) 

1963 - Les tontons flingueurs (Georges Lautner) 

1963 - Germinal (Yves Allégret) 

1963 - Cent mille dollars au soleil (Henri Verneuil) 

1964 - Les barbouzes (Georges Lautner) 

1964 - La Chasse à l'homme (Edouard Molinaro) 

1966 - Le Grand restaurant (Jacques Besnard) 

1968 - Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages (Michel Audiard) 

1969 - Mon Oncle Benjamin (Edouard Molinaro) 

1970 - Elle boit pas elle fume pas elle drague pas mais elle cause (Michel Audiard) 

1970 - Le Cri du cormoran le soir au dessus des jonques (Michel Audiard) 

1970 - Laisse aller c'est une valse (Georges Lautner)  

1972 - Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil (Jean Yanne) 

1972 - Le Grand Blond avec une chaussure noire (Yves Robert) 

1972 - Elle cause plus, elle flingue (Michel Audiard) 

1973 - Moi y'en a vouloir des sous (Jean Yanne) 

1973 - Je sais rien mais je dirai tout (Pierre Richard) 

1973 - Les Chinois à Paris (Jean Yanne) 

1975 - Mes chers amis (Mario Monicelli)  

1976 - Le Corps de mon ennemi (Henri Verneuil) 

1976 - Calmos (Bertrand Blier) 

1979 - Série noire (Alain Corneau) 

1979 - Buffet froid (Bertrand Blier) 

1981 - Eugenio (Luigi Comencini) 

1985 - Cuore (Luigi Comencini) 

1985 - Ça n'arrive qu'à moi (Francis Perrin) 

1985 - Les Belles années (Luigi Comencini) 

1986 - Je hais les acteurs (Gérard Krawczyk) 

1986 - Pourvu que ce soit une fille (Mario Monicelli) 

1986 - Twist again à Moscou (Jean-Marie Poiré) 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2012

 

                                                         images--11-.jpg

Mais jusqu'où vont-ils aller ?

Chaque jour apporte son lot de surprises . Alors que l'on croyait que tout était rentré dans l'ordre avec l'élection de Jean-François Copé , et bien depuis le milieu de la semaine c'est l'escalade .

En effet on nous apprenait ce mercredi que la Cocoe, au nom déjà comique, a démontré son amateurisme(au mieux) en oubliant de comptabiliser des bulletins venus d'outre-mer .

Alors depuis c'est :

"Le clan Fillon a triché plus que nous ." 

"Faux, c'est vous,et en plus vous êtes de sales menteurs !"

"Pas vrai, et puis c'est celui qui dit qui y est, na"!

En gros, voilà le triste spectacle que nous offre l'UMP depuis dimanche dernier, et chaque jour on semble franchir un nouveau palier . 

La preuve avec les petites déclarations de ce jeudi ....

Pour Juppé :«Nous allons tout droit à un éclatement si l'on n'arrête pas la mascarade» .

Benoist Apparu : Fillon et Copé "sont cramés"

Valérie Pécresse, proche de François Fillon,  refuse qu'Alain Juppé rende son arbitrage sur l'élection à l'UMP après les travaux de la commission des recours du parti .

Quant à Eric Ciotti, le directeur de campagne de François Fillon pour la présidence de l'UMP, il a déclaré  qu'il allait porter plainte pour "diffamation" contre Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé, qui a évoqué des "irrégularités" dans sa ville de Nice.

On comprend mieux pourquoi la France est si mal gérée depuis des décennies . En effet avec des gens qui se détestent autant à l'intérieur d'un même parti , il est impossible de faire un travail d'équipe de qualité .

Il serait peut-être temps de passer à la VIème République, afin de supprimer les petits arrangements faussement démocratiques à l'intérieur des partis qui conduisent à ce genre de spectacle affligeant .

Mais si les médias jouaient leur rôle et arrêtaient de trouver "presque" normales toutes ces tricheries, peut-être que nous n'en serions pas à ce niveau de déliquescence de la vie politique française . 

Et nous, nous n'aurions pas aussi une petite part de responsabilité par hasard?

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 21 Novembre 2012

mb---le-jeu-de-Fatizo-85-

 

 

Petit récapitulatif des forces en présence:

 

1-Mary-Blue : 20 points.

 

2- Rosemar: 5 points 

 

3- Popolsky: 5 points 

 

4- Geka: 1 point .

 

 

Petite précision, contrairement à ce que je fais habituellement ce jeu ne se jouera que sur cette seule soirée .

Plusieurs séries d'indices seront donc délivrées ce soir .

A noter que Mary-Blue sera absente ce soir . Un bon moyen de combler son retard pour les autres .

Voici les premiers indices (aussi difficiles que d'habitude)

 

 

images (1)      images (9)

 

téléchargement

Pierre Charon .

A tout à l'heure pour les indices suivants . Vers 19h30 .

 


 

Voici les nouveaux indices ....

 

téléchargement (1)    images (8)

 

images (2)          images--10-.jpg

Prochains indices vers 20h30 , à moins que d'ici là ....

 

Voici la dernière série d'indices ....

images        images (5)

 

images (6)images--11-.jpg

images--12-.jpg

Bonne chance à tous ....

Réponses aux indices:

Le nord : surnom qui lui était attribué .

Charon: Charron était le patronyme de son épouse .

Les 4 points cardinaux pour le Cardinal Mazarin, qui fut celui qui le présenta à Louis XIV

L'académie française parcequ'il en fut membre .

La St Jean, parcequ'elle a lieu le 24 Juin, qui est en réalité la ST Jean-Baptiste, prénom de Colbert .

La Cathédrale de Reims, ville ou il est né .

Soleil pour le Roi soleil .

La Marine, parcequ'il en fut le Ministre .

Le Fouquet's pour Fouquet,dont il était l'ennemi .

Le canari Cardinal .

Les fiances publiques, parcequ'il fut également Ministre des finances .

Le vainqueur du jour est Popolsky, et Rosemar se voit attribuée un point supplémentaire pour avoir bien ammené la réponse.

Voici donc le nouveau classement :

Mary-Blue : 20 points 

Popolsky : 10 points 

Rosemar : 6 points 

Geka : 1 point 

Etant donné que pour le dernier mois de l'année 10 points seront attribués au vainqueur, on se rend compte que Mary-Blue n'est pas encore sure d'avoir remporté la partie 2012 .

Bonne soirée à tous , et merci aux participants .

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2012

                                            images--9--copie-1.jpg

Au-delà du fait que la presse étrangère est unanime pour reconnaître qu'on a assisté à un mélodrame comique et lamentable (La Tribune de Genève), elle ne se gène pas pour taper  sur le nouveau Président de l'UMP avec une rare violence. 

Populiste, xénophobe, pitbull, gladiator, sont les quelques sympathiques sobriquets qui sont distribués par la presse internationale pour résumer le comportement du Maire  de Meaux lors de cette campagne interne à l'UMP .

Voici quelques exemples :

El Pais, qui le compare à « une photocopie de Sarkozy », « représentant d’une droite de plus en plus radicale et xénophobe ».

Le Los Angeles Times décrit de son côté un "partisan d'une ligne dure, au discours musclé", qui a "courtisé l’aile droite du parti en vantant les mérites d’une UMP ‘décomplexée’ et en abordant des thèmes populistes comme ce qu’il appelle le ‘racisme anti-blanc’"

Côté britannique, The Telegraph, plutôt conservateur, se montre tout aussi dur avec celui qu’il qualifie d’"outsider populiste"

Dans "La Libre Belgique", on peut lire que Copé est un « pitbull » qui « n’a rien lâché pendant la campagne, durcissant à dessein un discours que n’eût pas désavoué une Marine Le Pen » .

Si on veut résumer ce que dit la presse internationale, Jean-François Copé, est un homme brutal et populiste, qui se situe entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen .

Qui osera écrire de tels propos en France ?

Il faudrait pour cela admette que la frontière entre l'ancien Président et le FN était si faible que Copé ne pouvait qu'être assimilé aux deux  .

Ah non alors, dire du mal de Sarkozy, mais c'est impossible!

C'est comme faire son bilan,le vrai, on attend toujours !

Après Sarkozy, on va soutenir Copé, même après ce qu'en dit la presse étrangère ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 19 Novembre 2012

 

La pudeur est attitude de retenue qui empêche de faire, de montrer ou de dire des choses qui pourraient choquer . 

Le mot pudeur parle autant du corps que des sentiments.

La pudeur est différente de la honte. Les gens qui ont honte ont un problème d’image d’eux-mêmes et se replient car ils sont mal à l’aise. La pudeur au contraire est une vertu, elle est protectrice. Elle était très valorisée par les Romains et les Grecs.

Elle est bénéfique pour soi-même et pour les autres. En effet, elle permet de se respecter soi-même et de respecter l’espace de l’autre. La pudeur est une question de respect individuel et mutuel. Savoir protéger son corps et ses sentiments permet ainsi de les dévoiler ensuite à ceux que l’on aime.

Il y a une certaine fierté et joie d’être soi-même.  Les gens pudiques sont en général respectueux de l’espace de l’autre.

Etre pudique, ce n’est pas se refuser, mais juste veiller à ne pas envahir l’autre. Car on peut se mettre en valeur en permettant à l’autre aussi de le faire.    

La pudeur n’est pas innée mais elle se construit très tôt chez l'enfant. Déjà le bébé manifeste son besoin que l’autre respecte son corps. Bien sûr, il accepte la présence intime de sa mère, mais la présence de quelqu'un d’autre peut le mettre mal à l’aise.  D'ailleurs on peut rencontrer des problèmes dermatologiquees chez les enfants dont la pudeur n’a pas été respectée.

Très tôt, l’enfant souhaite que l’on ne l’envahisse pas, et surtout à l’adolescence.

Les adolescents sont naturellement très pudiques : ils ne veulent pas que l’on regarde leur corps ni que l’on entre dans leur chambre, car ils se construisent. 

 Pendant cette période ou la sexualité se développe,  la pudeur est de plus en plus importante. C’est un besoin de protéger son corps et ses sentiments du regard des autres. On a besoin d’avoir son intimité. Il y a des choses qui ne regardent que soi et d’autres que l’on veut bien montrer. Elle est une retenue nécessaire.

A partir d’un certain âge on peut ressentir une gêne réciproque à la vue d’un parent, d’un frère ou d’une sœur dévêtue. De la même façon, on prend le soin de verrouiller la porte de la salle de bains et de remettre son pyjama quand on se lève car le regard de l’autre, même s’il est de la famille, provoque un malaise. Cette pudeur est importante. Elle permet de signifier aux autres, et aux parents en particulier, qu’on veut préserver et explorer son intimité à son rythme. Cela permet aussi de grandir.

La pudeur est différente selon les circonstances : on est à l'aise en maillot de bain sur la plage, mais pas dans la même tenue au milieu d'un marché ; ou bien on peut exprimer dans l'intimité des sentiments que l’on ne peut pas dire en public.

Chaque société a ses critères de pudeur et ses codes peuvent évoluer avec le temps. Nos grands-mères cachaient leurs chevilles, les filles d’aujourd'hui montrent leur nombril mais supportent moins bien d'afficher leurs poils.

Et pourtant certains gestes traduisant la pudeur semblent être les mêmes quelques soient l’époque et les civilisations : le silence, les yeux baissés pour cacher le regard, la main devant la bouche ou dissimulant le corps, rougir... 

La pudeur est mise à mal dans notre société par un exhibitionniste permanent : il faut se montrer pour exister, pour réussir,alors qu’il faudrait préserver son quant à soi pour exister. On a tendance à dire que la pudeur, c’est de la pudibonderie ou de la gêne, ce qui est faux. 

 Puisqu’il n’est plus possible d’être pudique, les gens se replient sur eux-mêmes pour défendre leur espace. Cela entraîne un repli sur soi de type narcissique. C’est une pathologie de la pudeur impossible. Cela peut amener à des comportements pervers parce qu’on n’avait pas respecté leur propre pudeur. 

Le féminisme triomphant a mis à mal cette vertu en voulant que la femme s’affirme envers et contre tout. Certes, il faut que la femme s’affirme. Mais la femme qui s’affirme de façon macho a perdu ses qualités féminines. 

Les jeunes sont pudiques spontanément, même si le mouvement social les entraîne à être exhibitionnistes. Mais ils sont plus voyeurs d’exhibitionnistes : ils sont pudiques pour eux-mêmes et voyeurs pour les autres. Mais c’est une main mise des adultes sur leur sexualité pour des raisons économiques qui les poussent à être ainsi ! Actuellement, ce mouvement d’impudeur se retrouve dans la publicité, les films, et les films pornographiques. Les jeunes sont attirés par tout cela car ils sont très curieux, mais ce sont les adultes qui les piègent. 

Il faut donc aider les jeunes à ne pas se faire embarquer. On ne peut pas empêcher cette industrie, car elle existe, notamment sur Internet. Mais on peut éduquer les jeunes à être vigilants et sévères même. Ils le deviennent quand on les aide. Il faut leur dévoiler que ce sont des marchands du sexe qui agissent pour des raisons mercantiles. Ca, ils y sont très sensibles. Pas au début, car ils sont trop curieux, mais après oui. 

 La télé-réalité a participé à l'amplification du phénomène : les caméras s’immiscent dans l’intimité des gens et excitent le « voyeurisme » des téléspectateurs. Il est pourtant nécessaire de préserver son espace propre, de cultiver sa pudeur.

Que se passe-t-il également pour ces gens qui viennent déballer leur vie dans les émissions de télévision, et qui dès le lendemain se retrouvent face à leurs voisins ou leurs collègues de travail .

Qui n'a pas entendu parler de ces gens qui se font piéger sur les réseaux sociaux parce qu'ils se sont trop livrer sur les problèmes de leur entreprise, ou plus grave encore, ces gens qui se suicident parce qu'un maître chanteur les a filmer alors qu'ils jouaient les exhibitionnistes devant leur écran .

Ce qui nous menace, si on continue comme ça, c’est de voir grandir ce mouvement de défense ! Pour les musulmanes voilées, les autres femmes se laissent humilier. Ce n’est pas mieux d’un côté ou de l’autre. Les réactions sont de plus en plus violentes car ces femmes défendent comme elles peuvent leur pudeur. 

La pudeur n’est pas dépassée, au contraire, c’est une vertu éternelle, transcendantale. On la retrouve même dans des tribus qui vivent nues, et qui sont pudiques : on ne se montre pas à n’importe qui, on ne se touche pas n’importe comment. La pudeur, c’est une question pour l’être humain de se respecter et de respecter les autres.

Et puis ne sommes-nous pas tous pudiques à notre manière ?

Même celui ou celle qui passe son temps à raconter sa vie, ne le fait-il pas pour cacher ce qu'il veut taire à tout prix .

Celui qui jure, crie, hurle, insulte, n'est-il pas ainsi pour mieux masquer une sensibilité qu'il refuse de montrer ?

Celui ou celle qui vous parle mal, vous menace, vous boude, ne le fait-il pas tout simplement parce qu'il est amoureux de vous ?

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 15 Novembre 2012

Pas beaucoup de temps en ce moment, je vous laisse en bonne compagnie ...

Bon Week-End à tous et à toutes 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique

Repost 0