Publié le 30 Mai 2016

Joyeux Anniversaire L. Hatem.

Dans un commentaire de Mammicha j'ai vu que c'était l'anniversaire de L Hatem aujourd'hui.

En ce jour du 30 mai, honorons le roi de la petite reine. 

Et comment mieux le faire que par l'intermédiaire de l'une de ses passions, le cinéma.

Je ne dirais pas qui m'a soufflé celle-ci, mais ce n'est vraiment pas sympa pour notre ami.

Attention à certains gâteaux bien indigestes..

Mais il aura peut-être droit à une belle surprise?

La c'est Mme L. Hatem qui n'apprécie guère.

Finalement, en petit comité, avec la famille, c'est bien plus agréable.

Bon Anniversaire l'ami.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Anniversaire

Repost 0

Publié le 29 Mai 2016

"Elle" de Paul Verhoeven. Un chef-d'oeuvre.

L'histoire:

Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d'une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s'installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer.

Ce film, qui est l'adaptation du roman de Philippe Djian "Oh...", se situe  quelque part entre Alfred Hitchcock et un Chabrol des plus inspiré. D'ailleurs on retrouve ici son actrice fétiche à son sommet . 

Et puis il y a cette humour noir, cette ironie, voir ce cynisme, qui lui aussi fait penser à ces deux grands réalisateurs.

Dans ce cinéma où la morale n'a aucune place, on est subjugué et envoûté par une Isabelle Huppert qui réussi le tour de force de vous prendre dans ses griffes alors que vous êtes cloué sur votre siège . 

Huppert est magistrale de perversité, avec ce détachement à vous faire froid dans le dos sans qu'à aucun moment Verhoeven ne juge son personnage (et nous non plus).

"Elle" c'est aussi 2 heures 10 d'un suspense rare grâce à une réalisation très réussie qui nous balade entre le film français classique et le thriller à l'américaine .

Voici cette excellente critique des Inrocks.

http://www.lesinrocks.com/2016/05/21/cinema/huppert-se-dechaine-chez-verhoeven-11830008/

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma, #Huppert

Repost 0

Publié le 26 Mai 2016

 Cantona trouve Deshamps très (trop) français.

Cantona a toujours eu une grande gueule, il a souvent dépassé les limites, que ce soit par  le geste ou par la parole. Et sa dernière sortie sur Didier Deschamps n'échappe pas à la règle.

"Benzema est un grand joueur, Ben Arfa est un grand joueur. Mais Deschamps, il a un nom très français. Peut-être qu'il est le seul en France à avoir un nom vraiment français. Personne dans sa famille n'est mélangé avec quelqu'un, vous savez. Comme les Mormons en Amérique".

On peut penser tout ce qu'on veut de la sélection de Didier Deschamps, être d'accord ou pas avec ses choix, mais l'accuser de racisme est profondément malhonnête.

Pour Benzema, il a fait tout ce qui lui a été possible pour l'emmener à l'Euro, mais il a bien compris que sa présence était un risque pour son groupe et que le public aurait pu mal réagir. En ce qui concerne Ben Arfa, bien sur il y a les pour et les contres.

Mais on peut répondre à Cantona que sans sa grave blessure, le lyonnais Fekir aurait été parmi les 23, c'est une évidence.

Et puis la remarque d'Eric Cantona est terriblement racisme, puisqu'il reproche à la famille de Deschamps de ne pas s'être mélangée, en gros d'être trop "française".

En résumé, Cantona accuse Deschamps de racisme pour mieux faire passer son racisme anti-français.

Imaginons quelqu'un qui viendrait dire d'une famille française qu'elle est trop métissée . Je vous laisse imaginer la suite.

On sent la haine d'une certaine France dans la réaction de l'ancien joueur de Manchester United, une France trop blanche et trop provinciale à son gout . Cela donne la nausée.

Mais n'y-a-t-il pas autre chose derrière cette sortie abjecte? 

Ne doit-on pas y voir la rancœur et la vengeance d'un joueur qui n'a pas été sélectionné en 1998, et qui par conséquent n'a pas été Champion du Monde d'une équipe dont le capitaine était Didier Deschamps.

S'il s'agit de cela, l'attitude de Cantona est encore plus dégueulasse.  Désolé mais je ne vois pas d'autre mot.

Et lorsqu'on voit son comportement aujourd'hui , on comprend mieux pourquoi Aimé Jacquet ne voulait pas d'un tel joueur en 1998, lui qui veillait avant tout à vivre avec un groupe sain pendant 2 mois, à se mettre à l'abri de types qui chercherait à mettre la pagaille. 

Et puis il y a aussi surement la jalousie du palmarès. En effet, alors que Didier Deschamps a collectionné tout au long de sa carrière  les titres internationaux en sélection et en club, Cantona a du se contenter de quelques championnats de France et d'Angleterre. De quoi alimenter l'aigreur et la jalousie il est vrai .

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cantona, #Football, #racisme

Repost 0

Publié le 23 Mai 2016

Clémentine Autain est-elle une "islamo-gauchiste"? A vous de juger.

Ce week-end , Manuel Valls  a dénoncé «l'islamo-gauchisme, «ces capitulations, ces ambiguïtés avec Les Indigènes de la République, les discussions avec Mme Clémentine Autain et Tariq Ramadan, ambiguïtés entretenues qui forment le terreau de la violence et de la radicalisation».

«Ces propos sont mensongers. Je n'ai jamais rencontré personnellement Tariq Ramadan, ni partagé de tribune avec lui. Ces accusations ineptes visent à dire que moi-même, et à travers moi ma famille politique, seraient le terreau du terrorisme», a répondu Clémentine Autain.

Mme Autain joue sur les mots, puisqu'elle est la porte-parole du mouvement Ensemble, qui appelait à se rendre à un meeting de Tariq Ramadan en décembre dernier.

 Elle ne discute pas avec , mais lui fait sa publicité !!!

Gonflée la Dame non?

Et puis tiens, voici une petite vidéo sympathique qui vous éclairera sur la malhonnêteté intellectuelle du personnage.

Lorsqu'on lui dit qu'on dénonce l'inégalité entre les hommes et les femmes dans la religion musulmane, Mme Autain prend ses grands airs pour dénoncer l'absence des femmes dans les conseils d'administration du Cac 40 .

La comparaison prouve à quel point Clémentine Autain est de mauvaise foi. On ne peut que rire face à un tel parallèle. 

Et puis chez les bourgeois, et puis chez mon voisin, et puis ....

Je vous ordonne de regardez ailleurs, mais surtout pas ce qui se passe dans la religion que je défends plus que tout, nous dit en permanence Clémentine Autain. Et pour cela elle n'hésite pas à nous offrir des arguments grotesques.

Pour Mme Autain, les problèmes n'existent pas,et s'ils existent, c'est à cause de ceux qui les dénoncent.

Et comme elle nous le disait dans cette vidéo d'il y a 3 ans, "je ne crois pas qu'il y a une menace terroriste en France".

Il serait peut-être temps que Mme Autain décide de passer un peu moins de temps dans les médias  afin de se poser quelques questions sur le rôle de l'Islam dans la société française.

Avec de telles personnalités, le Front de Gauche peut être sur qu'il ne regagnera jamais le cœur de l'électorat populaire qui cherche  plus de justice sociale, mais aussi plus de sécurité. 

Et lorsque cet électorat voit des élus de la République minimiser en permanence les problèmes d'intégration qui existent sur notre sol, il ne peut que se mettre en colère , avec des conséquences qui risquent d'être dramatiques.

Et ce jour là Mme Autain sera toujours sur nos écrans à nommer les coupables .

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Islamisme

Repost 0

Publié le 20 Mai 2016

Une Palme d'or d'honneur pour le plus mauvais acteur du cinéma français.

Lors de la cérémonie de clôture de la 69e édition du Festival de Cannes qui aura lieu le 22 mai, l'acteur Jean-Pierre Léaud se verra décernée une Palme d'or d'honneur pour l’ensemble de son oeuvre.

Mais qui a bien pu avoir une telle idée?

Lorsque nous évoquions ce sujet l'autre jour avec quelques collègues, nous étions tous unanimes pour dire que l'interprète fétiche de François Truffaut était probablement le plus mauvais acteur du cinéma français.

Finalement, le Festival de Cannes et celui qui doit une grande partie de sa carrière au personnage d'Antoine Doinel, nous auront permis de passer un moment de franche rigolade. 

Le voici avec la regrettée Claude Jade dans "Domicile Conjugal".


 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma, #Festival de Cannes

Repost 0

Publié le 19 Mai 2016

Lorsque Nabilla dit "La Vérité" au tribunal.

 

Après une journée de procès à Nanterre pour avoir poignardé à deux reprises son compagnon Thomas Vergara en 2014, Nabilla, 24 ans, a écopé de 24 mois de prison dont 6 mois ferme.

Voici un florilège des déclarations de Nabilla lors de ce procès :

Nabilla : "d'habitude, je prends des objets lors des disputes, là il y avait un couteau".

Questionnée sur l'arme, Nabilla répond: "le pistolet ?" "Non, le couteau", répond l'avocat, qui lui apprend que c'est une arme.

Le procureur : "Qui faisait bouillir la marmite ?" Nabilla : "vous voulez dire qui faisait à manger ?" "Euh, non"

Nabilla : "J'ai voulu lui faire peur. (Thomas) vient vers moi, on se dispute, et malencontreusement, le couteau entre dans son corps".

Face à l'assesseur du président, qui parle de la phrase qui l'a fait connaître, Nabilla lance: "vous voulez que je vous la refasse ?"

Concernant le soir des faits, Nabilla évoque une "période de crise qui durait depuis quelques heures".

Et ma préférée.

Le président : "quand vous montez à sa chambre, vous aviez déjà le couteau ?" Nabilla : "Bah non, j'avais même pas mes vêtements".

"La Vérité" au tribunal n'est pas toujours bonne à dire..

Même si avec Clouzot c'est autre chose.


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Médias

Repost 0

Publié le 8 Mai 2016

 Face au flot de louanges qui a suivi l'intervention d'Antoine Leiris dans ONPC samedi dernier, j'ai voulu revenir sur les nombreux points qui m'ont mis  mal à l'aise lors de cet entretien.

Il y a tout d'abord le fait qu'il a tenu en permanence à  minimiser l'acte des terroristes, en disant qu'ils ne sont que les ambassadeurs du destin. J'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à accepter ce discours.

Pour lui, cela aurait pu être un cancer, un accident, le destin a voulu que ce soit des terroristes. (D'ailleurs Yann Moix saura lui rappeler en disant que le platane ne choisit pas sa voiture).

Bien sur, il veut préserver sa petite famille (lui et son fils). C'est même le seul argument recevable. Mais alors qu'il ne parle pas de destin, qu'il dise uniquement "pour protéger mon fils, je refuse de sombrer dans la haine point".

Car en parlant "d'ambassadeurs du destin", il minimise avant tout l'acte terroriste qui lui a enlevé son épouse.

Les bourreaux qui ont massacré à travers l'histoire étaient-ils des "ambassadeurs du destin". L'expression est terriblement malheureuse. 

Comment ne pas voir dans son attitude un besoin permanent de minimiser l'acte odieux.

Ne jamais appeler la barbarie par son nom, l'islamisme. Assimiler cette barbarie à un coup du destin. 

Il n'aura échapper à personne qu'au delà de son "Vous n'aurez pas a haine", Leiris ne nomme jamais les choses, il reste en permanence à distance des actes des criminels.

En tenant absolument à mettre ça sur le compte du destin, tout en refusant de parler de terroristes et d'islamistes, Leiris n'est-il pas là dans une sorte de religion de l'anti-racisme qui pousse une certaine gauche à refuser de voir le monde de 2016 tel qu'il est.

N'est-il pas , telle une Clémentine Autain qui n'admet pas qu'un musulman puisse agresser des femmes à Cologne, dans cette croyance qui oblige à penser qu'un musulman ne peut faire le mal. Et en rejetant cette faute sur le destin, n'a-t-il pas trouvé le subterfuge idéal pour réussir le miracle de garder intacte sa foi extrême pour l'anti-racisme , et aussi l'amour pour sa femme. 

Et ce terme "d'ambassadeurs du destin", c'est totalement ahurissant. Comme s'il tenait à donner un titre aux assassins de sa femmes.

"Vous n'aurez pas ma haine" d'Antoine Leiris . Emouvant et génant.

Lorsqu'Eric Zemmour parle de  féminisation de la société pour expliquer le comportement de Leiris, je pense qu'il est dans le vrai. Par contre, cet argument n'est pas suffisant pour expliquer l'attitude de l'auteur.

Des intellectuels expliquent très justement, que n'ayant pas connu la guerre depuis plus de 70 ans, nous ne savons plus réagir lorsque la barbarie se présente face à nous.

Nous défilons, nous continuons à vouloir vivre normalement ,nous débattons , nous allumons des petites bougies, nous disons "même pas peur". 

Et si justement ! Nous avons peur de les affronter. Nous trouvons une multitude d'excuses pour ne pas agir. 

Année après année, nous voyons des quartiers entiers de nos villes se transformer mais nous trouvons toujours de beaux esprits pour le minimiser.  

Alors, que faut-il faire?

La culture comme nous  dit Leiris .

Oui, bien sur, mais des millions de gens dans ce pays possèdent une culture limitée, et ils  sont aussi les forces vives de ce pays . A contrario, ils existent des gens cultivés qui véhiculent des idées nauséabondes. 

Oui à la culture, à l'éducation, mais il faut y ajouter le respect de la loi, et surtout la fermeté pour ceux qui la bafouent. Une règle essentielle qui n’apparaît pas dans le discours de notre auteur, c'est bien dommage.

Je n'ai pas de haine contre les tueurs, mais je viens dire ce qu'il faut faire. 

Désir d'élévation en parlant de sa lettre. Il y a tout de même une forme de prétention dans son attitude.

Oui , il vient nous parler de l'amour pour sa femme. Mais celui qui reste chez lui, qui n'éprouve pas le besoin de se répandre dans les médias, aime-t-il moins que lui?

Son témoignage me met mal à l'aise. J'ai le sentiment qu'il est parfois sur le film du rasoir, qu'il n'est pas loin de franchir la ligne rouge qui mène à  l'indécence.

A un moment, suite à une intervention de Pascal Prau,  il dit qu'il regrette que tout le monde soit au courant.

Mais alors pourquoi ce livre, pourquoi continuer après sa lettre de novembre dernier?

Et puis Monsieur Leiris est tout de même journaliste. Il sait très bien comment fonctionne le monde des médias.

Pas de critiques contre les terroristes, mais d'après lui Manuel Valls devrait lire un peu plus de livres ou regarder des films.

Voilà notre ami qui fait enfin la morale.

Et puis quels livres, quels films? 

Monsieur enfile les perles mais ne propose rien de concret.

Par contre, je peux lui conseiller un film qui lui permettra de voir ce qu'il advient lorsqu'on refuse de nommer les choses par leur nom, ou pire de les voir telle qu'elles sont.

Il s'agit d'un film d'Alfred Hitchcock de 1938, "Une femme disparaît".

L'histoire

"Dans un train en provenance d'Europe Centrale, Iris Henderson voyage en compagnie de Miss Froy, une vieille dame britannique comme elle, dont elle a fait connaissance dans un hôtel la veille. Au cours du voyage, Miss Froy disparaît mystérieusement. La jeune femme s’inquiète, mais personne ne veut la croire et l'on tente de la convaincre qu'elle a tout imaginé."

1938 est l’année où l’Histoire bascule, où faire l’autruche n’est plus possible en Europe. Hitchcock pose alors la question, êtes-vous suffisamment intrigué par cette femme disparue ou bien, comme ces deux anglais, êtes-vous plus intéressé par le prochain match de criquet?

On voit aussi dans le final des voyageurs bien naïfs essayer de parlementer avec les tueurs.

Le pacifisme de l'un d'entre eux le conduira à la mort.

(Vous comprendrez l'essentiel en visionnant à partir de 1heure 15)

Il est évident que dans ce film, Alfred Hitchock, vient ici dénoncer l'esprit munichois. 

Comme le dira Wiston Churchill :

"Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre."

"Vous n'aurez pas ma haine" nous dit l'auteur, mais sait-il qu'entre la haine et le "destin" il existe une palette très large qui peut aller de l'indignation à la résistance par exemple.

Puisqu'on parle de Résistance, est-ce que De Gaulle et Jean Moulin étaient moins cultivés que notre auteur?

Oui, la culture n'empêche en rien l'action et le combat lorsqu'il devient nécessaire.

Et puis je pense à ceux qui résistent à la monstruosité islamiste dans leur pays. Que peuvent-ils penser d'une telle passivité?

Non, on ne peut trouver l'attitude de Leiris magnifique comme j'ai pu le lire ici ou là. Plus j'y réfléchis et plus je suis scandalisé par ce qui ressemble à de la résignation.

Son "Vous n'aurez pas ma haine" ressemble beaucoup à un "Faisons comme si de rien n'était".

Et puis à ceux qui trouvent sa passivité courageuse, j'aimerais leur rappeler qu'un résistant de plus de 90 ans écrivait il y a quelques années "Indignez-vous". 

Et puisque  Leiris aime tant parler de culture  , rappelons-lui qui était Marc Bloch, l'auteur de "L'étrrange Défaite".

http://www.lyc-bloch-bischheim.ac-strasbourg.fr/wordpress/page-d-exemple/marc-bloch-1886-1944/

L'étrange défaite de la pensée, c'est le titre qui me vient à l'esprit lorsque je songe à Leiris.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Médias, #Attentat

Repost 0

Publié le 7 Mai 2016

 "Mr Holmes" de de Bill Condon .

Agé de 93 ans, Sherlock Holmes a pris sa retraite dans une maison à la campagne, en compagnie de sa gouvernante et Roger, le jeune fils de cette dernière. Il est toujours préoccupé par une affaire sur laquelle il a enquêté 50 ans auparavant et dont il avait interdit à Watson d'en faire un récit. Mais sa mémoire lui joue des tours et il ne se rappelle que d'une altercation avec un époux en colère. Aidé par Roger, Holmes décide donc de rouvrir l'enquête et de tenter de démêler le vrai du faux dans ses souvenirs.

Il s'agit de l'adaptation d’un roman de Mitch Cullin, "Les Abeilles de Monsieur Holmes" . Ici,  l'intrigue policière n'est pas la priorité. D'ailleurs il n'y a pas de meurtre, mais la souffrance et la mort ne cessent de rôder tout au long d’un récit ingénieux ou le mystère et l’humanité sont en permanence présents.

 "Mr Holmes" de de Bill Condon .

Des dialogues savoureux, une réalisation sobre et très élégante. Et puis quel bonheur de voir Ian McKellen dans le rôle d'un Sherlock Holmes de 93 ans perdant la mémoire.

En voici une critique.

http://mondocine.net/cinema-critique-film-mr-holmes/#

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma, #Sherlock Holmes

Repost 0

Publié le 5 Mai 2016

 2 films que j'ai aimé. "Dalton Trumbo" de Jay Roach et "Vendeur" de Sylvain Desclous .

Tout d'abord, intéressons-nous à "Dalton Trumbo" de Jay Roach

Hollywood, la Guerre Froide bat son plein. Alors qu'il est au sommet de son art, le scénariste Dalton Trumbo est accusé d'être communiste. Avec d'autres artistes, il devient très vite infréquentable, puis est emprisonné et placé sur la Liste Noire : il lui est désormais impossible de travailler. Grâce à son talent et au soutien inconditionnel de sa famille, Il va contourner cette interdiction.

En voici une critique qui donne envie de voir un film sur un sujet rarement traité au cinéma.

http://www.telerama.fr/cinema/films/dalton-trumbo,502468.php

 

 "Vendeur" de Sylvain Desclous .

 2 films que j'ai aimé. "Dalton Trumbo" de Jay Roach et "Vendeur" de Sylvain Desclous .

Serge est l’un des meilleurs vendeurs de France.Depuis trente ans, il écume les zones commerciales et les grands magasins, garantissant à ses employeurs un retour sur investissement immédiat et spectaculaire. Il a tout sacrifié à sa carrière. Ses amis, ses femmes et son fils, Gérald, qu’il ne voit jamais. Et sa santé.

 Quand Gérald vient lui demander un travail pour financer les travaux de son futur restaurant, Serge hésite puis accepte finalement de le faire embaucher comme vendeur.

Un film à l’ambiance surprenante. On a souvent le sentiment d'être dans un film américain des années 70.

J’ai vraiment beaucoup aimé. Au début, le personnage du père est vraiment antipathique, contrairement à celui du fils. Et au fur et à mesure que le film avance, les choses s’inversent.

Et puis Gilbert Melki est vraiment impressionnant. 

 http://www.justfocus.fr/cinema/critique-vendeur-de-sylvain-desclous.html

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma

Repost 0

Publié le 3 Mai 2016

Tout d'abord, avant de vous livrer mon compte rendu de cette soirée à l'Olympia, je vous propose de lire cette interview de Roger Hodgson. 

http://www.parismatch.com/Culture/Musique/Roger-Hodgson-Ils-m-ont-vole-Supertramp-955792

Ah ces groupes de Rock à deux têtes. Ca fini mal en général. Leur groupe n'a pas échappé à la règle.

D'un coté  Rick Davies et de l'autre Roger Hodgson. Du début des années 70 à 1983, ils sont les leaders de Supertramp. 

Roger Hodgson est de loin mon préféré. Que ce soit l'homme ou le compositeur . Il nous a encore prouvé ce 1er mai que les meilleures chansons de Supertramp c'était lui, avec son remarquable groupe de 4 musiciens, dont l'exceptionnel Aaron MacDonald à la clarinette, au saxophone, aux claviers, à l'harmonica et à la flûte

Il est environ 20 heures 15 lorsqu'il entre en scène . 

C'est parti avec ce classique.

Il enchaîne de suite de façon grandiose. De quoi vous faire regretter l'école.

Puis très vite ce morceau tout aussi génial qui m'a fait découvrir le groupe il y a bien longtemps.

L'ancien leader de Supertramp a frappé fort d'entrée, tel  un boxeur qui veut asphyxié son adversaire. Il a réussi par ce début de concert à nous faire chavirer de bonheur, à nous filer la chair de poule . Roger Hodgson est heureux d'être là et on le ressent, et son bonheur est communicatif.

Il continue inlassablement à fouiller dans son répertoire.

C'est l'entracte. Le public, fait de jeunes (plus qu'on aurait pu le penser) , et de moins jeunes, se remet de ses émotions.

Il a tenu, le plus souvent possible à s'exprimer dans un français imparfait, mais très attachant. 

Il nous a par exemple parlé de cet album enregistré à Nantes en 2000,"Open The Door", ou figure ce morceau "Death And A Zoo".

Avec bien sur..

Encore un grand morceau.

J'allais oublier (quel crime)

Et pour le rappel, 3 morceaux dont  les 2 incontournables pour finir..

Ce soir on sait que l'on va se coucher plus tard, qu'il sera surement difficile de se lever le lundi matin , mais on s'en moque. On s'endormira avec de jolies mélodies et de belles images dans la tête.

Et pour ceux qui auraient des regrets, Roger Hodgson nous a déjà prévenu qu'il serait encore présent au même endroit l'année prochaine.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Concert, #Roger Hodgson, #Supertramp

Repost 0