Publié le 28 Octobre 2014

images (3)

Nous connaissions tous l’histoire de Wernher von Braun, cet ingénieur nazi qui était à l’origine de la célèbre fusée V2, et qui après la défaite allemande, avec d’autres scientifiques allemands de premier plan, fut récupéré par les forces américaines . Il participa activement  à partir des années 50 au développement du programme spatiale américaine (NASA), et joua un rôle important dans le programme Apollo.

Mais le New York Times nous informe ces derniers jours que, d’après des données d’archives déclassifiées rendues publiques,  dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la CIA et d’autres services secrets américains ont employé plus de mille nazis comme complices, espions et informateurs contre l’URSS avant de leur accorder l’asile .

Pour le célèbre quotidien américain : « A en juger par les archives, plus de mille nazis travaillaient pour les USA mais ils pourraient être bien plus nombreux. Il est difficile de connaître leur nombre exact car certains documents sont toujours classifiés ».

C’est surtout dans les années 1950 que ces anciens nazis ont espionné l’URSS.  Pour les boss du FBI Edgar Hoover et de la CIA Allen Dulles, la valeur de ces nouveaux agents dans la confrontation contre l’URSS compensait l' »erreur morale ». Ils allaient même jusqu’à recruter des criminels de guerre.

On trouve par exemple un ancien conseiller d’Adolf Eichmann, l’officier SS, Otto von Bolschwing. Et lorsque les services israéliens ont retrouvé Eichmann en Amérique du Sud dans les années 1960 , Von Bolschwing  a demandé la protection des USA qu’il a bien sur obtenu.

Alexandras Lileikis est un autre personnage peu recommandable qui exécutait les Juifs à la mitrailleuse  en Lituanie. Il a été recruté par la CIA en 1952 .

Que du beau monde.

Bien sur, après la guerre on nous a offert un beau spectacle avec le procès de Nuremberg qui devait faire comprendre à l’opinion publique que l’on ne laisserait pas impuni des crimes aussi abjectes, qu’il y avait d’un coté le mal, et bien sur de l’autre, le bien . Mais pendant ce temps là dans les coulisses on jouait une autre partition . On récupérait certains de ces monstres pour combattre l’ennemi de toujours, le communisme.

D’ailleurs est-on vraiment surpris pas les révélations du New-York Times lorsqu’on sait que déjà avant guerre, des industriels comme Henry Ford et des hommes politiques comme Joseph Kennedy, avaient des sympathies pour le régime nazi. Il faut savoir qu’à cette époque, une partie de l’Amérique voyait l’Allemagne nazie avant tout comme un rempart face à l’URSS de Staline. Il aura fallu attendre le 7 décembre 1941 et l’attaque de Pearl-Harbor par les japonais, pour que les Etats-Unis soient obligés de s’engager dans le second conflit mondial.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 26 Octobre 2014

 

images (2)

Il y a quelques temps je vous disais tout le bien que je pensais de la dernière réalisation de David Fincher, « Gone Girl », sûrement l’un des films les plus forts que j’ai vu ces dernières années. Et bien il semble que cet avis ne soit pas partagé par tous, ou plutôt par toutes.

En effet, l’association « Osez le féminisme », a cru bon de critiquer le film en titrant son article « « Gone Girl », ou l’argumentaire des masculinistes. »

Pour l’association la première heure est plutôt plaisante, mais c’est dans la seconde partie que cela se gâte. (c’est bien évidemment la plus passionnante).

Pour « Osez le féminisme », l’intrigue vire dans cette seconde partie à l’illustration parfaite des thèses masculinistes et laisse un amer goût de vomi en sortant.

Rien que ça.

Il y a un passage très instructif dans l’article de l’association pour comprendre leur mode de fonctionnement, voici l’extrait : « on pourrait prétendre que pour une fois, les femmes ne tiennent pas lieu de victimes passives. Mais on est bien loin d’un portrait de femme forte, héroïque dans l’adversité, modèle à suivre pour les spectatrices. »

Et oui, on voit ce qui les gène. Pour l’association une oeuvre ne doit en rien montrer les femmes avec leurs faiblesses et leurs failles, mais avant tout comme ce mouvement voudrait qu’elles soient représentées, comme de bonnes petites militantes féministes qui voient avant tout l’homme comme un adversaire et non comme un partenaire, et surtout pas comme un être que l’on aime par dessus-tout .

Quelle vision d’horreur pour « Osez le féminisme ».

Ces femmes ne voient que dans l’homme le mal (mâle) à combattre.

Pour elles, une oeuvre d’art doit montrer la femme comme « un modèle à suivre pour les spectatrices ».

Quel terrible aveu. Le cinéma au service de la propagande féminisme.

Je passe la suite, mais vous pouvez la lire ici .

Il faut tout de même signaler que le livre dont est tiré le film, tout comme le scénario, est signé par une femme, Gillian Flynn.

Mieux, Ariane Nicolas (encore une femme), journaliste à France tvinfo, répond à « Osez le Féminisme » dans un excellent article intitulé « Pourquoi « Gone Girl » n’est pas un film machiste ».

La journaliste démontre avec intelligence et subtilité que le personnage d’Amy est bien plus complexe que ce voudrait nous faire croire nos chères militantes.

Quant au personnage de Nick, il est loin d’être parfait .

Ariane Nicolas termine son article de façon très brillante :« Une critique féministe du cinéma peut s’avérer pertinente, mais encore faut-il qu’elle explore toutes les facettes d’un film. Celui de David Fincher échappe aux analyses classiques sur la domination masculine, car il vilipende avec malice les standards machistes de l’American Way of Life, tout en se refusant à produire un discours lui-même normatif ou culpabilisateur pour les hommes. », et de conclure « Gone Girl est assurément un film que l’on avait encore jamais vu ».

Heureusement, Ariane Nicolas nous démontre qu’il existe des féministes qui savent encore apprécier une oeuvre-d’art d’une grande qualité sans y voir la moindre perversité masculine. Comme cela fait du bien.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma

Repost 0

Publié le 19 Octobre 2014

téléchargement

De nombreux dias nationaux sont toujours prompts à dénoncer la particularité française qui voudrait que ce pays soit le seul à ne pas vouloir se réformer, que les français soient les seuls à descendre systématiquement dans la rue dès qu’on leur propose de travailler un peu plus ou gagner un peu moins.

Et pour mieux culpabiliser le français moyen, nos éditorialistes n’hésitent jamais à nous comparer avec nos chers voisins qui seraient bien plus « responsables » que nous. Il va sans dire que pour eux la responsabilité ne s’adresse qu’aux petites genscar dès qu’il s’agit de taxer les plus riches, là il n’est plus question de se comparer avec l’étranger pour les placer face à leurs devoirs, mais plutôt de les plaindre en nous disant qu’ils vont se trouver obligés de quitter cette France ingrate qui les maltraite .

Mais il semble que nos chers voisins aient en ce moment quelques quelques envies de ruerdans les brancards. Les grèves de ces dernières semaines en Allemagne et en Angleterre devraient faire comprendre à nos médias que rien n’est jamais acquis, que la vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui, et surtout, que ce ne sont pas les français qui vont devenir aussi dociles que leurs voisins, mais que ce sont eux qui vont nous montrer la voie pour se révolter face à tant d’injustices.

Intéressons-nous en premier lieu à l’ Allemagne, le modèle parfait, y compris en matière de dialogue social parait-il. Et bien le bon élève de l’Europe connait sa grève la plus importante dans les chemins de fer depuis 2008, avec seulement 30 % des trains grandes lignes qui circulent .

Les trains régionaux et urbains, ainsi que le transport de marchandises, sont aussi fortement perturbés depuis vendredi après-midi. Il s’agit du troisième mouvement en deux semaines, après déjà deux grèves d’avertissement en septembre.

Cette grève tombe d’autant plus mal que l’Allemagne est actuellement en plein chassé-croisé des vacances d’automne. Le syndicat des conducteurs de locomotive GDL réclame une augmentation des salaires de 5 % ainsi qu’une réduction de deux heures de travail hebdomadaire.

Mais ce n’est pas tout, puisque le syndicat Cockpit, qui a déjà mené six mouvements de grèves depuis la fin août au sein de la Lufthansa, a annoncé une nouvelle grève pour ce lundi. Ce mouvement sert à protester contre le projet de la direction de modifier les conditions de départ en préretraite pour les pilotes.

L’Allemagne est si novatrice en dialogue social entre les entreprises et les syndicats que le gouvernent prépare, par l’intermédiaire de la ministre du Travail Andrea Nahles, unenouvelle loi qui évitera «que certains syndicats catégoriels puissent paralyser des fonctions vitales de notre pays pour leurs intérêts particuliers».

Comme il est bon de vivre en Allemagne nous disent nos élites!

Et l’Angleterre, ce pays qui est en pleine reprise économique nous dit-on. Et bien de l’autre coté de la Manche, ce samedi des dizaines de milliers de manifestants ont défilé à Londres contre la baisse des salaires de 50 livres (63 euros) par semaine depuis 2008 .

Cette manifestation était organisée par la Trade Unions Congress (TUG), la confédération syndicale britannique. Frances O’Grady, son secrétaire générale a déclaré : « Il est temps de mettre fin au blocage des salaires qui a tenu la grande majorité des gens à l’écart de la reprise économique ».

Cette manifestation marquait la fin d’une semaine agitée par plusieurs mouvements sociaux au Royaume-Uni. Lundi, c’était les employés du service public de santé (NHS) qui observaient un arrêt de travail de quatre heures pour réclamer une hausse de salaire, une première depuis 1982 et les années Thatcher. Mercredi, on observait encore d’autres mouvements de la part de dizaines de milliers d’agents de la fonction publique .

Encore un petit effort chers voisins, et nos médias ne pourront plus nous culpabiliser en vous montrant en bon petit soldat toujours prêt à faire plus de sacrifices.

Merci à vous.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 18 Octobre 2014

images (6)

Le sportif est stupide, il possède tout dans le muscle et rien dans la tête.

Combien de fois avons-nous entendu ce type de lieu commun venu de gens qui ne savent que répéter inlassablement le même discours. A croire que leur cerveau n’est guère plus évolué que celui qu’ils attribuent aux champions dont ils aiment tant se moquer.

Le champion qui répète ses gammes chaque jour pendant des heures et des heures pour cultiver son don, qui se laisse aussi porté par son instinct,  est-il un être inférieur au danseur étoile qui subit le même entrainement intensif, au sculpteur qui se laisse guider par ses mains, au peintre qui se joue des couleurs, ou encore à l’écrivain qui fait confiance à son imagination ?

On nous répète inlassablement que le sportif ne sait pas s’exprimer face à un micro, qu’il ne sort que des banalités.

Il faudrait également entendre à quelles genres de questions il doit répondre. Et puis ils ne sont bien souvent que de très jeunes adultes qui n’ont vécu que dans l’environnement du monde sportif depuis le plus jeune age.

Il faut également admettre que l’on retrouve aussi des artistes qui se montrent guère plus loquaces, ou peu compréhensibles, face aux médias.

Chercher à minimiser le talent du champion, ou à discréditer l’homme qui est en lui, est le sport numéro un de ceux qui l’ont en horreur (le sport) .

Si l’on doit réduire à néant les exploits d’un athlète de haut niveau sous prétexte qu’il ne possède pas un Q.I. proportionnel à sa musculature, doit-on aussi s’interdire les œuvres d’écrivains, d’acteurs ou de réalisateurs, qui ont tenu des propos antisémites, racistes, qui ont eu des problèmes de mœurs, qui ont été des collabos du régime nazi, ou qui ont sympathisé avec d’autres grandes dictatures?

De grands noms de la culture ont pris des positions politiques  et intellectuelles plus que discutables sans que cela ne remette en cause leur talent artistique,alors pourquoi cherche-t-on systématiquement à remettre en cause le talent d’un sportif lorsqu’il sort une petite phrase stupide?

Il reste encore un sujet que je n’ai pas évoqué, le dopage.

Bien sur qu’il est inacceptable de voir des champions tricher pour accéder à la victoire, qu’il faut tout faire pour remédier à ce fléau.

Mais là encore, qui minimise l’oeuvre des artistes qui ont produit leurs plus belles œuvres sous l’emprise de substance qui peuvent avoir de terribles conséquences sur la santé.

Ce que les artistes nous amènent: le rêve, la réflexion, l’évasion, ne le retrouve-t-on pas également dans le sport?

N’y a-t-il pas dans les dribbles, les contre-pieds ou les passes d’un Zidane ou d’un Messi les mêmes enchantements et la même part de magie que dans l’oeuvre d’un grand musicien ou dans la toile d’un grand Maître?

Ne peut-on pas voir dans les envolées de Blanka Vlasic au dessus de la barre, la réincarnation de l’oeuvre de Richard Bach, Jonathan Livingstone le Goéland?

images (5)

Comme on le voit le champion possède en lui tout ce qui fait un artiste de haut niveau par son inspiration, sa grâce et son imagination.

Il peut aussi marquer l’histoire par un geste politique fort…

images (7)

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 14 Octobre 2014

images (1)

L’histoire:

Amy Eliott est une femme parfaiteelle est belle, intelligente, talentueuse et riche. Elle rencontre Nick Dunne qui va devenir son mari. La mère de Nick étant atteinte d’un cancer, le couple déménage de New-York pour aller s’installer dans le Missouri. Au fil des ans leur couple bat de l’aile, le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, Nick découvre qu’Amy a mystérieusement disparu du domicile conjugal. Aux yeux des autorités puis du pays tout entier, il va devenir le suspect idéal…..

La première partie du film nous emmène sur les traces du bon thriller américain classique, avec en plus une critique de la société américaine, et tout particulièrement les chaines d’infos en continu qui, avec leur partie pris et la mise en avant de témoignages douteux, peuvent avoir une terrible influence sur l’opinion publique.

Le suspense est là, la police fait son travail et va, petit à petit, en venir à soupçonner  Nick.

Mais au bout d’une heure environ, ce qui était l’hypothèse la plus probable devient réalité.

partir de ce moment, le film atteint une dimension supplémentaire, beaucoup plus psychologique et « hitchcockienne » . De bon polar dans sa première partie, « Gone girl » vous transporte par la suite  dans un univers envoûtant, glacial, diabolique et fascinant.

téléchargement (1)

« Gone Girl » est l’adaptation du  best-seller de Gillian Flynn,  « Les Apparences », qui signe aussi le scénario du film.

Et que dire du travail de David Fincher, si ce n’est qu’il est en tout point remarquable.

Tout d’abord la narration est parfaite, avec des flash-backs (rencontre, mariage…)  qui ne gênent en rien la compréhension de l’histoire.

La mise en scène,les personnages troubles et ambivalents, le suspense, un tempo soutenu,une image très soignée, tout y est orchestré de façon magistral.

Coté acteurs, Ben Affleck incarne parfaitement l’américain dépassé par les événements. On est également bluffer par Neil Patrick Harris, qui  tient également un rôle important, à la fois élégant et angoissant.

L’actrice Carrie Coon qui incarne la sœur de Nick, et aussi Tyler Perry qui interprète l’avocat Tanner Bolt, n’ont rien à envier à leur partenaires

Mais celle qui est la plus étonnante est sans aucun doute Rosamund Pike.Elleobtient ici  le rôle de sa carrière. Glaçante, sexy, inquiétante, fragile, effrayante, manipulatrice, on ne sait plus quel qualificatif employer pour décrire cette femme, et Rosamund Pike se montre tout simplement exceptionnelle dans son rôle de femme diabolique .On peut dire qu’elle domine ce film par sa performance .

L’actrice a remercié David Fincher de l’avoir choisie, et on la comprend.

images (2)

David Fincher dit lui-même que « Gone Girl » n’est pas vraiment un thriller. Ce film est en effet bien plus que cela.  Ce film peut contenir plusieurs niveaux de lecture, sur les apparences, les concessions à faire dans un couple, les manipulations pour obtenir de la reconnaissance.

Il va même jusqu’à vous donner envie de ne plus être raisonnable…..

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2014

téléchargement (1)

Voici le dernier sondage qui va faire plaisir à l’ancien Président de la République. Seulement un français sur 5 le juge honnête.

C’est Nicolas Sarkozy qui prétendait encore il y a quelques jours ne jamais avoir entenduparler de la société Bygmalion lors de la campagne Présidentielle de 2012, avant que plusieurs membres de son propre camp ne viennent nous dire que eux la connaissait .C’est lui encore qui osait revenir il y a peu dans le JDD sur la condamnation judiciaire d’Alain Juppé tout en affirmant que lui n’était que la pauvre victime d’un grand complot politico-médiatique. La plus belle preuve étant le fait que lui n’avait jamais été condamné.

Il oubliait juste de préciser que ces multiples affaires suivent leur cours et qu’il est donc encore bien loin d’avoir échapper à toute poursuite judiciaire.

Mais on connait le culot du personnage, il aura été son principal atout politique pour masquer un vide idéologique évident. C’est toujours ce même culot qui lui  aura servi de système de défense dans toutes les affaires ou son nom était évoqué . Il l’a pratiqué pendant des années, il n’y avait pas de raison pour que cela change, et pourtant…

Et pourtant, il semble que cela ne fonctionne plus auprès des français si’on en croit un sondage  metronews-CLAI-LCI sur la perception de l’honnêteté de plusieurs cadres de l’UMP. 

En effet, dans cette enquête on voit que c’est Alain Juppé qui passe pour le plus honnête avec  46%. Arrive juste derrière le principal concurrent de Sarkozy à la tête de l’UMP, Bruno Le Maire avec  45%, puis François Fillon avec 44%.

Quant au préféré des militants UMP, il n’est honnête que pour 20% des français.

Un chiffre qui peut paraître encore bien élevé pour les 80% qui n’ont pas cette opinion.

Une deuxième question était posée dans ce sondage sur la thèse de l’acharnement judiciaire dont  serait victime l’ancien Président.

Là encore, les français ne croient plus au rôle d’éternel victime qu’aime tant interpréter Nicolas Sarkozy, puisqu’ils sont 62% à penser que la justice ne fait que son travail en s’intéressant aux affaires ou son nom apparaît.

Il ressort de ce sondage que l’ancien Président ne réussit plus à faire croire tout et son contraire aux français.

A force de clamer son innocence meeting après meeting, sur chaque plateau de télévision, puis dans les journaux, les français commencent à voir qu’il en fait beaucoup trop, que tout ceci n’est qu’une posture afin de passer pour la victime d’un complot qui serait organisé par ceux qui veulent empêcher son retour.

Mais la ficelle est un peu grosse, et surtout l’innocent aux mains et aux poches bien pleines aiment peut-être un peu trop que l’on paye pour lui.

Difficile d’avoir l’air honnête après cela?

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Sarkozy

Repost 0

Publié le 5 Octobre 2014

téléchargement

Après 9 journées de championnat l’Olympique de Marseille domine la Ligue 1 et reste sur 7 victoires de rang suite à sa nouvelle victoire hier soir à Caen dans les arrêts de jeu.

Après une saison très moyenne qui a vu le club provençal terminer à une triste 6ème place, il est surprenant de voir un groupe très peu modifié à l’inter-saison dominer le début de championnat de la sorte.

Le seul changement important qui est intervenu cet été est l’arrivée de l’entraîneur argentin, Marcelo Bielsa. L’ancien sélectionneur de l’équipe nationale d’Argentine est arrivée avec une réputation qui a alimenté les médias en ce début de saison.

Exigeant, fou de travail, maniaque,le vestiaire allait trembler. Pour le coté positif, il amenait également dans ses valises quelques succès et aussi la bonne habitude de faire pratiquer à ses équipes un football de qualité.

Et bien , alors que nous sommes pratiquement au quart du championnat, le technicien argentin est en train de prouver qu’il est à son poste surement parmi ce qui se fait de mieux au monde. Il suffit de voir la métamorphose de certains de ses joueurs pour le comprendre.

Le joueur qui correspond le mieux à cette transformation est sans aucun doute André-Pierre Gignac, le buteur du club.

Lui qui donnait toujours le sentiment d’avoir deux ou trois kilos de trop est beaucoupplusmince en ce début de saison. Mais ce qui est le plus impressionnant dans sa mutation c’est son comportement sur le terrain. Il dirige, commande, presse, court, attaque, défend, il va même, comme ce samedi, jusqu’à se jeter dans les bras de ce Bielsa qui fait si peur, pour fêter son superbe but de la dernière minute.

Et les autres joueurs de l’équipe ne sont pas en reste. Payet est à son sommet, N’Koulou a enfin retrouvé son niveau, Morel est devenu un autre joueur, etc…

Et que dire du fond de jeu de l’équipe phocéenne?

Il est en tout point remarquable. De l’engagement, des redoublements de passes, de la prise de risque, du pressing, des courses…. et des buts bien sur.

Quel bonheur de voir cette équipe évoluée de la sorte, et avec les mêmes joueurs que la saison dernière. Cela prouve que Belsia est l’un des meilleurs entraîneurs du monde.

Certains se sont moqués de lui en début de saison, mais il prouve que sa méthode porte ses fruits.

Après seulement 9 journées, il est encore un peu tôt pour affirmer que l’O.M va être champion. Mais une chose est sure,  Mr Belsia prouve qu’avec du travail et de l’exigence, l’OM peut dominer ce début de championnat en possédant un effectif de moindre qualité que celui du P.SG, et surtout, sans avoir besoin de l’argent du Qatar.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Football

Repost 0

Publié le 2 Octobre 2014

image-2014-10-2-18224323-0-35000-morse-2

Ce que vous voyez sur cette photo ce sont 35.000 morses qui se sont échoués sur une plage dans le nord-ouest de l’Alaska.

Il s’agit de l’une des nombreuses conséquences de la fonte des glaces de l’Arctique du au réchauffement climatique .

Megan Ferguson, spécialiste de la surveillance aérienne des mammifères marins pour l’agence américaine océanographique et atmosphérique (NOAA),a précisé qu’ils n’étaient que 1 500  quatre jours plu tôt. Elle a aussi ajouté que l’on avait également remarqué davantage d’ours bruns  au même endroit et qu’en revanche, des baleines grises qui étaient présentes dans les environs jusque dans les années 90, avaient disparu, "signe d’un changement de l’environnement arctique".

Pour expliquer ce phénomène nouveau, il faut savoir que d’habitude les morses vivent sur la banquise et pêchent dans des eaux peu profondes. Il est donc aisé de comprendre qu’avec la fonte des glaces ils se réfugient sur la terre ferme  pour y pêcher plus facilement.

Ce que nous ne savons pas encore, c’est si cette adaptation mettra en danger l’existence des morses, mais d’après les experts elle pourrait être fatale pour les bébés qui sont plus en danger sur la terre ferme ou les animaux perdent plus d’énergie à trouver leur proie.

Mais hélas, la fonte des glaces de l’Arctique et de l’Antarctique ne s’arrête pas au seul cas des morses.

Il faut savoir que dans ces régions de nombreuses espèces animales sont en danger. On pense bien entendu à l’emblématique ours blanc, qui pour se nourrir capture le phoque au "trou", le long des failles de la banquise.  Il est donc  évident que si l’importante diminution de la glace arctique se confirmait année après année, l’ours blanc estcertainement appelé à disparaître.

De même le renard blanc, qui voit remonter du sud le renard roux, est en voie de disparition en Scandinavie.

D’autres espèces comme le mergule nain, un petit pingouin des eaux nordiques, est lui aussi très sensible au réchauffement des eaux à cause de sa principale nourriture, un crustacé planctonique, qui devient de moins en moins gros et  moins nourrissant .

La fonte des glaces a également eu un effet problématique pour plusieurs espèces d’oiseaux marins arctiques, qui ont vu disparaître un nombre important de sites de ponte et d’accès à la nourriture. Les  manchots ont également très nettement diminué au cours de ces dernières décennies.

La faune est également touchée par ce réchauffement climatique avec les forêts qui remontent progressivement vers le nord, au détriment de la toundra. Il faut savoir que la toundra est le lieu de reproduction de nombreuses espèces animales, notamment de millions d’oiseaux migrateurs qui subissent ainsi directement les effets des changements climatiques.

Comme on le voit, le réchauffement climatique produit des effets désastreux sur la faune de ces régions.

Si désastreux qu’ils doivent servir d’avertissement à l’animal qui se croit au-dessus de tous les autres

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #ecologie

Repost 0