Articles avec #rock tag

Publié le 30 Mars 2017

Laura Cox s'est fait connaitre sur internet en reprenant des morceaux de guitare des plus grands groupes de rock. 

Dire Straits, ZZ Top, Free, Lynyrd Skynyrd,etc....,  la jeune fille nous a  proposée quelques belles surprises sur Youtube.

Aujourd'hui elle a fondé son groupe, "The Laura Cox Band", qui sort son premier album, "Hard Blues Shot".

Pour en savoir un peu plus....

https://www.lauracoxband.com/

En nous proposant cette musique qui n'est pas la plus appréciée en France, il est évident que Laura Cox et son groupe n'ont pas choisi la route la plus facile pour accéder au succès.

J'espère me tromper. 

On termine avec cette reprise de Lynyrd Skynyrd.

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Rock

Repost 0

Publié le 19 Mars 2017

 

Chuck Berry, le véritable Roi du rock est parti.

Que dire sur Chuck Berry pour résumer son influence dans le monde du Rock?

 Arnold Schwarzenegger a déclaré : "Quand j'avais 10 ans et que, chaque nuit, je rêvais de partir en Amérique, c'est Chuck Berry qui était la bande son. Il avait rendu le monde rock. Repose en paix."

Chuck Berry était la bande son de l'Amérique de cette époque, il est celui qui a changé la musique que l'on allait écouter pendant de longues années. 

Il est sans nul doute possible le seul et unique Roi du rock. On peut penser que sa couleur de peau et sa vie sulfureuse l'en ont surement privé au profit d'Elvis Presley.

C'est à San Jose en Californie  le 18 octobre 1926 que vient au monde le petit Charles Edward Anderson Berry. Mais bientôt la famille de 6 enfants part s'installer  à Saint Louis dans le Missouri. 

Très vite il baigne dans  la musique en étant choriste à l'église, puis en apprenant la basse et la guitare .

C'est très jeune aussi, à 18 ans, qu'il doit affronter l’univers carcéral suite à un braquage à main armée .

A sa sortie de prison il enchaîne les emplois, mais contacté par le pianiste de blues Johnnie Johnson pour fonder un groupe, Chuck en devient rapidement le leader en orientant leur musique vers un nouveau son fait de  rythm'n'blues, de folk et de country.

C'est après avoir été recommandé par le géant du blues Muddy Waters que Chuck Berry peut enregistrer chez Chess Record "Maybellene", qui devient un tube aux USA. Nous sommes en 1955.

L'année suivante sort "Roll Over Beethoven"

En 1957.

«Si on rebaptisait le rock'n'roll, on l'appellerait Chuck Berry", disait John Lennon. 

 

Bob Dylan, quant à lui, le considérait comme le «Shakespeare du rock».

En 1958

Les Beach Boys en feront "Surfin Usa"

https://www.youtube.com/watch?v=sNypbmPPDco

 Son plus grand succès, « Johnny B. Goode », raconte l’histoire d’un jeune garçon réussissant à s’échapper de sa situation précaire grâce à ses dons musicaux.

En 1959, il invite une jeune apache de 14 ans à travailler dans sa boite de nuit. Alors que la jeune fille est arrêtée pour prostitution, Chuck Berry, accusé pour sa part d'avoir transporté une mineure entre deux États, est condamné à 5 ans de prison.

 

Grace notamment aux Beatles et aux Rolling Stones son répertoire a franchi l'Atlantique.   Chuck connait enfin le succès mérité. 

 Cependant, à cause de son extrême avarice ses concerts se révèlent souvent de piètre qualité. En effet, lorsqu'il partait en tournée, il embauchait des groupes locaux censé connaître tout son répertoire pour ne pas payer les frais de déplacement et de logement de son propre groupe .

De plus, lorsque la foule demandait un rappel il exigeait de l'argent au propriétaire de la salle sous peine de ne pas revenir sur scène et d'ainsi créer une émeute.

 Dans les années 1970, il a de nouveaux problèmes avec la justice en 1979 pour évasion fiscale, il plaide coupable et est condamné à 4 mois d'emprisonnement.

Dans les années 60 il remporte encore quelques succès.

Tout le monde connait ce morceau grâce à Quentin Tarantino qui l'a immortalisé dans "Pulp Fiction".

 

Étrangement , le seul morceau qui l'aura envoyé au sommet des  charts, « My Ding-a-Ling »a d’abord été enregistré par Dave Bartholomew en 1952. 

Quelques hommages:

Springsteen: "Chuck Berry était le plus grand des rockers, des guitaristes, et le plus grand des paroliers du rock qui ait jamais vécu. C'est une perte immense, la perte d'un géant, pour toujours".

Les Rolling Stones  : "C'était un vrai pionnier du rock, une influence  incroyable. Chuck Berry n'était pas seulement un brillant guitariste, un brillant chanteur, il était aussi brillant sur scène et, surtout, c'était un vrai maître en tant que parolier. Les chansons de Chuck Berry seront éternelles".

 

Un dernier pour la route avec ce morceau écrit en 1955. Ici en excellente compagnie.


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Hommage, #Rock, #Musique, #Chuck Berry

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2017

Souvenez-vous, il y a quelques temps je vous avais proposé quelques jeunes filles guitaristes qui n'avaient rien à envier à beaucoup de grateux.

L'autre jour je suis tombé par hasard sur une nouvelle vidéo....

 

Plutôt inspirée la Miss non?

Du coup j'ai voulu trouver d'autres jeunes filles guitaristes....et je suis tombé sur ça.

Ca devient énervant. Pour terminer.


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Rock

Repost 0

Publié le 10 Novembre 2016

"The Lumineers" mardi à Pleyel.

Le concert est prévu à 19heures 30. 

Tant pis pour les retardataires, ils rateront le début de l'excellent groupe canadien "The bahamas", qui assure la première partie.

Bien souvent on a le droit à un artiste qui vient nous interpréter quelques morceaux avec sa guitare acoustique, mais dans le cas présent c'est un vrai groupe qui se présente face à nous.

De jolies mélodies, des arengements vocaux très soignés. Une première partie très classe.

Trente minutes bien vite passées avec cet excellent groupe. 

Il faut attendre encore une autre demi-heure avant de voir entrer en scène le groupe que nous sommes venus voir. Pour ceux à qui le nom du groupe ne dirait rien, voici ce morceau...

On voit que le groupe est jeune. La grande majorité du public l'est également et va le prouver tout le long du concert par sa ferveur.

Quelques heures avant le résultat les Lumineers espèrent toujours.

(La seule vidéo prise à Pleyel ce mardi).

Et lorsqu'ils reprennent Dylan

Il est temps de se séparer.


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Rock, #Concert

Repost 0

Publié le 16 Octobre 2016

MUDCRUTCH 2. Petty et ses amis meilleurs que jamais.

 

 

 

 

 

 

MUDCRUTCH  est fondé au tout début des années 70 par Tom Petty et Tom Leadon, deux amis d'enfance qui ont débuté la musique ensemble. A l'époque  Petty joue de la basse et Leadon de la guitare .

Le groupe est également composé de Randall Marsh à la batterie et d'un second guitariste, Mike Campbell.

Leadon quitte Mudcrutch dès 1972 pour s'installer en Californie, il est remplacé par Danny Roberts. La même année, le claviériste Benmont Tench commence à jouer régulièrement avec eux, avant de les rejoindre définitivement en 1974.

Ils donnent de nombreux concerts, mais sortent seulement deux disques 45 tours.

Ne réussissant pas à rencontrer le succès, le groupe se sépare .

 Tom Petty, dont le label Shelter Records a repéré le talent, signe un contrat d'artiste solo . Deux anciens membres de Mudcrutch, Benmont Tench et Mike Campbell, l'accompagnent dans sa nouvelle formation, baptisée Tom Petty and the Heartbreakers, dont le premier album sort en 1976.

On connait la suite, si en France Petty n'a jamais connu le succès qu'il méritait, aux USA, il se situe juste derrière Springsteen depuis plus de 3 décennies.

En août 2007, Tom Petty réunit les anciens membres de Mudcrutch dans sa propriété de Malibu. Interrogé sur ce qui l'a poussé à réunir son groupe de jeunesse après 32 ans de séparation, il déclare : « J'ai décidé de suivre mon instinct, qui m'a suggéré de prendre du bon temps. »

Après avoir répété quelques morceaux, ils décident de pousser l'expérience plus avant et d'enregistrer un album. Celui-ci est réalisé en l'espace de deux semaines, chaque chanson étant enregistrée en quelques prises.

Un son plus country, plus sixties aussi. On reconnait ici encore plus l'influence des Byrds et de Dylan. C'est aussi cela Mudcrutch en comparaison de ce que produisent habituellement Tom Petty and the Heartbreakers.

Mudcrutch2 est sorti il y a quelques semaines, et les toutes les critiques que j'ai lu disent la même chose, ce disque est parmi les tous meilleurs de Tom Petty.

http://www.albumrock.net/album-mudcrutch-mudcrutch-2-7324.html

Pourquoi cet album est-il aussi bon?

Probablement parceque Petty se replonge définitivement dans cette époque qu'il a connu à ses débuts, celle ou le rock était à son sommet, celle ou lui espérait  faire sa place avec ses amis de l'époque, enfin tous réunis aujourd'hui sur ce disque d'un niveau exceptionnel.

 

Magnifique chanson, et vidéo très forte réalisée par Sean Penn et Samuel Baye, avec Anthony Hopkins.

 

Grand morceau avec, notamment, des solos de Mike Campbell (Guitare), et Benmont Tench (Claviers) qui filent le frisson.

 

Surprise avec ce titre rockabilly  signé Benmont Tench, "Welcome to hell". 

 

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Rock, #Musique

Repost 0

Publié le 14 Août 2016

 

  • Il y a quelques jours notre ami AJE nous offrait quelques beaux morceaux à écouter.

     La particularité de ces titres résidait dans le fait qu'ils possèdent une intro de grande qualité.

    A mon tour j'ai choisi quelques morceaux dont les intros sont soignés et tout particulièrement accrocheuses dès que l'on entend la première note.

    Contrairement à notre ami, j'ai choisi des morceaux biens connus du répertoire de l’histoire du rock. Et comme hélas je n'ai pas ses qualités de musicien , c'est avant tout l'émotion, la créativité, le son qui sont mes principaux critères de sélection. 

    Simple man – Lynyrd Skynyrd 

     

    Since I’ve been loving you – Led Zeppelin

     

    Layla – Eric Clapton 

    Intro absolument grandiose. Dès la première note Clapton annonce la couleur d'un must de l'histoire du rock.

     

    money - pink floyd

    Idée absolument géniale que de mêler le bruit d'une caisse enregistreuse avec des pièces de monnaie. 

     

    The Rolling Stones - Gimme Shelter.

    Très forts sur les intros le groupe de Mick Jagger . Il y en a vraiment beaucoup 

    de magnifiques. Mais celle-ci est parmi les plus grandioses.

     

    “You Really Got Me,” The Kinks

    D'une efficacité redoutable dès la première note.

    Ce morceau est l’ancêtre du Hard.

     

    u2 - new year's day .

    Qu'est-ce que j'aimais ce morceau à l'époque, en grande partie grâce à ses premières notes au piano.

     

    the doors -  the end

    Voici un groupe qui n'a jamais fait parti de mon panthéon, mais pour les intros 

    ils étaient forts.

     

    Celle-ci vaut aussi l'écoute.

    https://www.youtube.com/watch?v=Wbx6gULYNbc

    On termine avec .

    dire straits - sultans of swing

     

    De Dire-Straits, j'aurais pu choisir aussi celle-ci, légèrement plus longuewink2

     

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Rock

Repost 0

Publié le 21 Juin 2016

Foreigner aux Folies Bergères. De la Folie.

Hier soir nous étions aux Folies Bergères pour assister au concert d'un groupe qui a connu son heure de gloire dans les années 80.

Foreigner est un groupe créé en 1976 par Mick Jones (le seul encore dans le groupe aujourd'hui ), Ian McDonald (ancien de  King Crimson ),  et le chanteur Lou Gramm .

Leur son "hard-FM" a longtemps été méprisé par de nombreux puristes, mais cela n'émpêchera pas le goupe de produire plusieurs tubes qui ont marqué les années 80. 

Mick Jones, qui connait bien la France pour avoir été le guitariste de Johnny de 1965 à 1974. Il composera même pour lui une trentaine de morceaux, dont le célèbre "Oh ma jolie Sarah".

Il était donc de retour à Paris hier soir avec sa bande, une ville à laquelle il pense souvent nous-a-t-il dit.

Et de suite ça envoie du lourd, 2 morceaux enchaînés qui vous secouent.

Puis au troisième morceau, Kelly Hansen , le chanteur du groupe depuis 2005, fait comprendre au public qu'il doit être à la hauteur, que ce soir on est à un concert de rock, et qu'il est hors de question de rester assis pendant qu'eux font le show.

Et quel show, et ce Kelly Hansen, une vraie bête de scène, n'hésitant pas à se méler au public.

Puis très vite des morceaux connus.

Extrait de leur 1er album, Foreigner (1977).

Puis ce superbe slow du superbe album "Foreigner 4" (1981).

 "Waiting For A Girl Like You"

On reste sur cet album avec l'incontournable "Urgent" dans une version monumentale.

Toujours sur "Foreigner 4", et un "Juke Box Hero" à vous couper le souffle.

Puis lors du rappel on aura droit à ce morceau de 1978, "Hot Blooded".

Et bien entendu, le plus grand slow des années 80.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il y a aussi cette reprise de Tina Arena sortie en 1997. (Et puis cela nous donne l'occasion de revoir la sublime australienne) .


 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Concert, #Rock, #Foreigner

Repost 0

Publié le 23 Avril 2016

  "Lifes Rich Pageant" (1986): Mon premier album de R.E.M.

R.E.M explose à la face du monde avec l'album "Out of Time" en 1991. C'est en grande partie grâce à la vidéo de "Losing My Religion" que le  succès planétaire se produit enfin pour Michael Stipe et sa bande, qui avaient déjà enregistré 6 albums auparavant.

Le superbe album suivant, "Automatic for the People", ne fait que confirmer le talent du groupe, qui devient le plus important de ce début des années 90. 

Michael Stipe (chant), Peter Buck (guitare), Mike Mills (basse) et Bill Berry (batterie) forment R.E.M en 1980 et sortent leur premier album, "Murmur" en 1983.

En ce qui me concerne, c'est en 1986 , avec l'album "Lifes Rich Pageant" que je découvre réellement le groupe d'Athens (Géorgie).

Il s'agit là d'un excellent album, le 4ème du groupe, jusque là très apprécié des étudiants américains.

"Lifes Rich Pageant" sera le premier disque d'or de R.E.M. aux Etats-Unis.

Il sera produit par Don Gehman, réputé pour des productions nerveuses comme pour John Mellencamp par exemple.

Pour l'anecdote, le titre viendrait d’un dialogue du film de 1964 "Quand l’inspecteur s’emmêle" de Blake Edwards. Il s'agit d'une réplique de l'inspecteur Clouseau: « Yes, I probably will. But it's all part of life's rich pageant, you know. » (« Oui, certainement. Mais ça fait partie des grandes choses enrichissantes de la Vie »).

L'écologie, un thème centrale dans l'oeuvre de R.E.M, est ici très présent . Nous sommes aussi sous le second mandant de Reagan. 

 Voici quelques morceaux qui figurent sur cet album.

 Reprise de "Superman" (1969) du groupe texan The Clique.

 "Cuyohoga".

"I Believe".

"Begin the Begin"

"These Days".

"Fall on me" 


 

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Rock, #R.E.M

Repost 0

Publié le 7 Mars 2016

Lucinda Williams, " The Ghosts Of Highway 20"

Il y a moins de 18 mois, Lucinda Williams sortait son premier double album, «Down Where the Spirit Meets the Bone »,dont je parlai ici. Et bien la dame récidive aujourd'hui avec " The Ghosts Of Highway 20" , un disque qui est l'un de ses meilleurs d'après les critiques.

Elle nous emmène ici sur l'autoroute qui trace la frontière nord de son état natal, la Louisiane. On y croise des personnages qui voyagent, ou vivent, le long de cette route. Ce paysage lui permet d'évoquer des thèmes comme l'amour, la fuite, la perte d'un être cher, etc. 

Personnellement, c'est en 1998,  avec le superbe « Car Wheels on a Gravel Road », album qui obtiendra le Grammy Award du meilleur album folk contemporain en 1999, que j'ai découvert Lucinda Williams.

"Drunken Angel" (extrait de "Car Wheels on a Gravel Road").

Depuis cet album qui lui a enfin apporté la reconnaissance du public et de la critique, elle enchaîne les albums de grande qualité .

" The Ghosts Of Highway 20" ne fait pas exception à la règle, un disque qui est  aussi dédié à son père, le célèbre poète Miller Williams, qui est décédé récemment.

Sur les 14 pistes de ce nouveau double, on retrouve une adaptation d'un passage du livre "House Of Earth" de Woody Guthrie.

Elle reprend également " Factory", une chanson de l'album "Darkness on the Edge of Town" (1978) , de Bruce Springsteen.

Figure sur ce disque deux excellents guitaristes, à savoir Bill Frisell, qui est considéré, avec John Scofield et Pat Metheny, comme l'un des plus célèbres et des plus admirés guitaristes de jazz de ces dernières années. Il figurait déjà sur son album West (2007). L'autre très bon guitariste présent ici est Greg Leisz, connu pour avoir travailler avec les plus grands (Springsteen, Fogerty, Clapton, Joe Cocker, Robert Plant....).Le talent et la complicité de ce formidable duo apporte à l'ensemble de ce disque un plus qui fait que sur certains morceaux on frise la perfection.

Et puis il y a la voix graveleuse et mélancolique de Lucinda, si particulière, qui est un véritable voyage à elle seule .

 

 

Et puis il y a cette pure merveille de 13 minutes qui termine ce double album.

 

http://www.telerama.fr/musiques/the-ghosts-of-highway-20,138338.php

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Rock

Repost 0

Publié le 25 Février 2016

John Mellencamp, un rockeur engagé (2/2).

En 1991 sort " Whenever We Wanted". C'est le premier disque sorti sous le nom de John Mellencamp. Il s'agit aussi de son album le plus Rock. L'album préféré de ceux qui aiment le rock pur et dur.

" Human Wheels" sort en 1993. La chanson titre de l'album est un hommage à son grand-père. Cet disque de très bonne facture est assez sombre dans l'ensemble .Le single  "What If I Came Knocking" est le dernier numéro 1 de Mellencamp aux USA.

 

Au niveau musical, l'artiste a souhaité donner un coté plus R'n B sur deux ou trois titres comme ici sur "When Jesus Left Birmingham".

Dance Naked (1994) est un bon album, mais de la part d'un rockeur comme John Mellencamp, on pouvait attendre mieux. Et oui, lorsqu'on met la barre trop haut..

Ne pas rater toutefois cette reprise de Van Morrison.

Lors de la tournée qui suit la sortie de "Dance Naked", John Mellencamp doit faire face à des soucis cardiaque , dus à sa consommation excessive de cigarettes. 

C'est donc reposé et prenant mieux soin de lui, qu'il revient en 1996 avec un album ambitieux , et surtout très réussi "Mr Happy Go Lucky".

Un petit coté "Sympathy for the devil" des Stones sur ce morceau.

L'album eponyme "John Mellencamp" sorti en 1998, se voulait être au départ un album à l'ambiance oriental,  avec de grandes histoires, des contes de fées, genre "Sunshine Superman" de Donovan. Mais comme le dit Mellencamp en personne, "le résultat final n'est pas celui que nous voulions au départ".

Au final, malgré quelques bons morceaux, ce disque n'est pas à classer parmi ses œuvres majeures.

Je passerais sur "Rough Harvest", un album acoustique de ses morceaux préférés.

En 2001 sort "Cuttin' Heads", ou il est question de divisions raciales, de l'état de la nation, mais aussi des  affaires de cœur.

Duo entre le rock et le rap pour les déboires d'un couple interracial.

Un album que j'aime beaucoup.

En 2003 "Trouble No More" nous propose une collection de reprises des grand maîtres du blues et du folk (Robert Johnson, Son House...). Sur cet album, la chanson "To Washington" va créer la polémique. 

A cette époque il est l'un des premiers artistes à se prononcer contre la guerre en Irak avec cette chanson ,lui  qui a également critiqué les élections présidentielles américaines de 2000 . Mellencamp déclare:"Lorsque la chanson est sorti, un jour que j'étais avec mes enfants dans ma voiture à l'aéroport , un type a dit à la radio a dit :« Je ne sais pas qui je déteste le plus, John Mellencamp ou Oussama ben Laden . " 

Dans une "Lettre ouverte à l'Amérique" sur son site Internet, Mellencamp a déclaré:

 George W. Bush nous a menti, n'a pas réussi à conserver nos propres frontières en sécurité, est entré dans une guerre sous de faux prétextes,a mis des vies en danger, il a créé le chaos financier....

Lorsque sort "Freedom's Road" en 2007, Mellencamp n'a rien perdu de  sa rage contre Bush, le morceau «Rodeo Clown» en atteste (( "Les yeux rouges sanglants du clown de rodéo»).

 Figure aussi sur ce disque, "Rural Route", l'histoire vraie du viol et l'assassinat d'une jeune fille qui vivait près de ses parents.

"Life, Death, Love and Freedom", sort en 2008. Cet album Folk-Rock produit par T. Bone Burnett sera classé par le magazine Rolling Stones comme le 5ème meilleur disque de l'année. 

"No Better Than This" sorti en 2010, est un petit bijou .

C'est en 2009, alors qu'il est en tournée avec  Bob Dylan et Willie Nelson, qu'il profite de quelques jours off pour enregistrer treize nouvelles chansons, écrites en treize jours, dans des lieux historiques du sud des Etats-Unis .

Voici ce qu'en dit "Les Inrocks": La conception et l’enregistrement de No Better than This évoquent une chasse aux fantômes, une expérience de spiritisme. Grands esprits de la musique américaine roots, êtes-vous là ? Oui, ils sont là, ils sont tous venus, comme pour la photo sépia d’une réunion de grands anciens – et ça faisait un bail qu’on ne les avait pas vus ainsi réunis.

Ils ont fait voler la poussière, craquer le bois des guitares,ils revivent à travers le chant patiné de John Mellencamp. A l’ombre des légendes, John Mellencamp entrevoit l’éternité. Ou, au moins, sort un de ses tout meilleurs disques. La première fois qu’on entend No Better than This, on le croit à peine : c’est le nouvel album de John Mellencamp, mais ça sonne comme un truc enregistré il y a plus de cinquante ans par un soldat inconnu du songwriting américain."

 

C'est en 2014 qu'est sorti son dernier album, "Plain Spoken", qui tout comme les deux albums précédents, est produit par T. Bone Burnett.

Cet album aborde une grande variété de sujets. Ses soucis personnel, des problèmes de la société au 21ème siècle, Dieu aussi.

Le 30 Juillet 2012 à San Jose,  Mellencamp a reçu le prix John Steinbeck, décerné aux personnes qui incarnent l'esprit de «l'empathie, l'engagement envers les valeurs démocratiques, et la croyance de Steinbeck dans la dignité de l'homme du commun." 

Mellencamp a aussi été intronisé au Panthéon du Rock and Roll, le Temple Rock and Roll of Fame de classe de l'année 2008. C'est son ami Billy Joel qui a tenu son discours d'intronisation.  Joel a dit:  " Nous avons besoin de toi en colère et inquiet parce que peu importe ce qu'ils disent, nous savons que ce pays court vers l'enfer dans une charrette à bras. Ce pays a été détourné. Vous le savez et je le sais. Les gens sont inquiets.Les gens ont peur, et les gens sont en colère. Les gens ont besoin d'entendre une voix comme la tienne qui est là pour faire écho du mécontentement qui existe dans leur cœur. Ils ont besoin d'entendre des histoires à ce sujet.  Ils ont besoin d'entendre des histoires sur la frustration, l'aliénation et le désespoir. Ils ont besoin de savoir que quelque part là-bas quelqu'un sent la façon dont ils le vivent dans les petites villes et dans les grandes villes. Ils ont besoin de l'entendre. Et cela ne fait aucune importance s'ils l'entendent sur un juke-box, dans l'usine de gin local, ou dans une publicité de camion..... Ils ne se soucient pas comment ils l'entendent tant qu'ils entendent bien haut et fort. C'est à dire  la façon dont  tu l'as  toujours fait. Tu as raison, John, cela est encore notre pays."

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Rock

Repost 0