Articles avec #condamnation tag

Publié le 4 Septembre 2014

téléchargement

Nous parlons constamment d’écologie, d’environnement. Les ministres se succèdent, mais dans les actes cela se traduit comment ? 

Et bien pour comprendre comment notre pays se comporte sur le sujet, il suffit de savoir  ce qui s’est passé ce jeudi.

Pour ne pas avoir correctement appliqué la directive de 1991 qui visait à lutter contre la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole, la France vient d’être condamnée par la Cour de justice de l’Union européenne. Toutefois, cette condamnation n’est accompagnée d’aucune sanction financière.

Voici une étrange façon de faire respecter la loi. En effet, cela ressemble fort à une condamnation sans sanction. Cette absence de sanction est d’autantplus génante que la Cour de justice avait déjà condamné la France en juin 2013  pour les mêmes raisons.

Dans notre pays une large partie des eaux de surface et  des nappes phréatiques, mais aussi des eaux côtières, sont polluées par les lisiers, les fumiers et engrais azotés.

La réglementation française est jugée bien trop laxiste sur les dates et les durées d’épandage de lisier et autres fertilisants azotés.

Ce problème est tout particulièrement répandu en Bretagne avec le phénomène des porcheries.

Les agriculteurs, souvent contraints à des investissements très lourds, ont parfois bien du mal à appliquer la loi face à des règlements qui changent en permanence au fil des années , des ministres, et des directives de Bruxelles.

Selon Corine Lepage, ancienne Ministre de l’Environnement sous le gouvernement d’Alain Juppé : " il aurait fallu  un délai de six mois pour respecter certaines exigences et si les objectifs n’étaient pas atteints, infliger une amende. Sans cette mesure, le dossier des nitrates n’évoluera pas et nous serons condamnés une nouvelle fois."

Elle poursuit en disant que notre pays doit  arrêter de déposer du lisier et le traiter pour en faire des engrais, comme le font les les Pays-Bas, ou les porcs sont plus nombreux que chez nous.  Elle termine sur ces mots " Nous sommes dans une situation de pollué-payeur alors qu’il faudrait appliquer le système de pollueur-payeur. Mais pour ça il faut du courage politique."

On y revient toujours.

Voir les commentaires

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Pollution, #Condamnation

Repost 0