Bonnes vacances aux "anti-réformistes" .

Publié le 30 Juin 2013

Tout d’abord pensons  à tous ces "fainéants" , ceux qui ont obtenus les congés payés en 1936

Car déjà les ancêtres des Sarkozy, Copé,  Parisot,Barroso, Minc and Co n’avaient pas de mots assez durs contre cette France décadente payée à ne rien faire .

Ce qu’il fallait face à toute cette racaille c’est de l’ordre, comme en Allemagne, car lui, il ne plaisante pas le Adolf, il a remis tout le monde au travail, voilà un bon modèle. Un modèle avec qui ces gens vont d’ailleurs très bien s’entendre quelques années plus tard .

Mais à la libération, les collabos vaincus, ce sont les syndicats, la gauche et la droite sociale incarnée par le Général De Gaulle, qui tous unis, mettent au pas le grand patronat qui ne peut que faire profil bas face à son attitude pendant l’occupation .

La France se remet doucement de ses blessures et de ces trahisons, le peuple peut revivre et profiter des vacances avec de jolis feux d’artifices…

On découvre les plages en emmenant ses petites histoires de famille …

C’est profiter de la nature …

On peut même y trouver le grand amour .

Et maintenant ?

Et bien les héritiers de ceux qui, avant guerre, insultaient les "prolos" qui profitaient de leurs premiers "congés payés", ont repris le pouvoir et se vengent .

On connaît leur discours par coeur, il se résume en quelques mots . Si je vous dis "réformes", "productivité", "compétitivité", "mondialisation", "Europe", Allemagne",  "pays  émergents", "fiscalité trop élevé", "coût du travail" et quelques autres clichés du même tonneau, on voit de suite ou ils veulent aller .

Jamais ils ne s’intéressent au salarié, à son bien-être familiale, à sa santé, à sa sécurité de l’emploi, à une rémunération digne …

Non, pour eux "réformes" est seulement synonyme de régression . Et gare à celui qui est contre, il est de suite taxé (involontaire, quoi que) de ringard.

Et oui, cherchez l’erreur, ou plutôt cherchez l’imposture  de l’ultra libéralisme .

Avec eux c’est bien simple, être contre la régression, c’est refusé d’aller de l’avant (réflechir 2 secondes à ce discours d’une rare incohérence ).

On se demande s’ils nous prennent pour des imbéciles ou si ce sont eux qui le sont vraiment ?

Vu le bilan de leur modèle, on a une petite idée . A moins que leur modèle ne soit juste fait que pour enrichir quelques uns au détriment du plus grand nombre, auquel cas un tel modèle ressemble fort à une dictature .

Et si être réformiste, c’est de nouveau collaborer avec un système qui détruit les droits des plus faibles au profit d’une élite toujours aussi corrompue et incompétente que celle qui nous a conduit à la débâcle de juin 1940, il est hors de question de se priver des trop rares acquis qu’ils nous restent .

Bonne vacances à toutes et à tous .

Pour terminer un petit séjour à l’étranger, et en très bonne compagnie .

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique, #Ultra-libéralisme, #Congés payés, #vacances

Repost 0
Commenter cet article

Astor 21/07/2013 07:32

Très belle vision de Rome avec ces guides.
Et revoir Annie GIRARDOT ainsi est bien sympa. Une bien belle "bonne soeur en civil" !

Fatizo 22/07/2013 19:54

Pas vu depuis longtemps ce film avec Girardot mais c'était un pur bonheur .
Girardot et Signoret, deux caractères qui manquent au cinéma d'aujourd'hui .