Elles aussi sont des Stars! Aujourd'hui Stéphane Audran .

Publié le 22 Février 2013

                                                   stephane-audran-51.JPG

 

Séphane Audran (de son vrai nom Colette Suzanne Jeannine Dacheville)  voit le jour à Versailles  le 8 novembre 1932. Elle y grandira paisiblement . La jeune fille est très tôt fascinée par les nombreux films qu'elle voit au cinéma. C'est finalement avec son baccalauréat en poche qu'elle décide de s'orienter vers le cinéma.

C'est grâce à des petits boulots qu'elle réussit à se payer des cours d'art dramatique avec Michel Vitold, Charles Dullin, René Simon et Tania Balachova. Elle monte sur les planches pour interpréter Shakespeare et débute ensuite à la télévision.

Cette solide formation lui ouvre  les portes des plateaux de tournage d'autant plus que l'apprentie comédienne fait preuve d'un réel talent. Elle fait ses débuts au cinéma avec Daniel Costelle qui  lui confie un rôle secondaire dans son  film intitulé « Le jeu de la nuit » en 1957

                                           telechargement--1-.jpg

 Claude Chabrol la fait tourner dès 1959 dans Les Cousins, film du tout début de la nouvelle vague où il porte déjà un regard féroce sur la province et sa petite bourgeoisie. Cette rencontre décisive amène l'actrice à entamer une longue collaboration avec ce réalisateur qu'elle finira par épouser en 1964 après s'être séparée de Jean-Louis Trintignant. 

Commence alors une longue série de films pour le couple:  Les Bonnes Femmes (1960), Landru (1962),  Les Biches (1968),  La Femme infidèle (1968), Le boucher(1969) Les Noces rouges (1973). L'actrice  Stéphane Audran donne l'image à cette époque d'une femme de tête à la beauté froide et aristocratique. 

Lors de cette période l'actrice tourne peu avec d'autre metteurs en scène, et ce n'est qu'au début des années 70 qu'on peut la retrouver dans des films tels que "Le Charme discret de la bourgeoisie" (1972)de  Luis Buñuel . 

Un an auparavant elle jouait dans le film de Philippe Labro "Sans mobile apparent" .

Toujours dans les années 70, on la retrouve dans "Vincent, Francois, Paul et les autres" de Claude Sautet (1974).

                                            telechargement--3-.jpg

 En 1978 on la retrouve avec Chabrol  ou Isabelle Huppert interpréte "Violette Noziere" . Stéphane Audran remportera le César du meilleur second rôle l'année suivante grâce à son interprétation dans ce film  .

                                          telechargement--4-.jpg

 Elle fut également récompensée au festival de Berlin, par un Ours d'argent, pour « Les Biches » en 1968. 

Losqu'en 1980, la comédienne divorce de Claude Chabrol, elle évolue professionnellement en collaborant avec d'autres grands noms du cinéma . Elle interprète des personnages désagréables comme dans le "Coup de Torchon" de Bertrand Tavernier en 1981 ou dans "Mortelle randonnée" en 1983. Elle retrouve tout de même Claude Chabrol en 1985 pour le tournage de « Poulet au vinaigre ».

En 1987 c'est "Le Festin de Babette " où elle campe avec tendresse le rôle-titre, celui d'une Française exilée au Danemark .

Dans les années 90, la comédienne enregistre une carrière très productive avec de nombreux films à son actif dont « Betty » en 1992 ou encore « Belle maman » en 1999 de Gabriel Aghion.

 En 2006, l’actrice tourne une dernière fois avec Isabelle Huppert et Claude Chabrol dans L' ivresse du pouvoir. Elle donne ainsi pour la cinquième fois la réplique à son fils, Thomas Chabrol, après "Au petit Marguery"  ou  "Jours tranquilles à Clichy". on la retrouve également dans des films comme  « J'ai faim !!! » de Florence Quentin en 2001,  et « La fille de Monaco » d'Anne Fontaine sorti en 2008.

                                    telechargement--5-.jpg

Stéphane Audran tournera également dans de nombreux feuilletons et films pour la télévision .

 

Elle s'est aussi lancée dans l'écriture, avec un livre qui s'intitule « Une autre façon de voir la vie » en 2009.

 

                   o-v-e-chabrol-stephane-audran-img.jpg

 

Ses principaux films:

 

1959 : Le Signe du lion d'Éric Rohmer

1959 : Les Cousins de Claude Chabrol

1960 : Les Bonnes Femmes de Claude Chabrol

1961 : Les Godelureaux de Claude Chabrol

1962 : L'Œil du Malin de Claude Chabrol

1963 : Landru de Claude Chabrol

1966 : La Ligne de démarcation de Claude Chabrol

1967 : Le Scandale de Claude Chabrol

1968 : Les Biches de Claude Chabrol

1969 : La Femme infidèle de Claude Chabrol

1970 : Le Boucher de Claude Chabrol

1970 : La Rupture de Claude Chabrol

1970 : La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil  d'Anatole Litvak

1971 : Juste avant la nuit de Claude Chabrol

1971 : Sans mobile apparent de Philippe Labro

1971 : Aussi loin que l'amour de Frédéric Rossif

1972 : Un meurtre est un meurtre d'Étienne Périer

1972 : Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis Buñuel

1973 : Les Noces rouges de Claude Chabrol

1973 : Un pigeon mort dans Beethoven Street  de Samuel Fuller

1974 : Comment réussir... quand on est con et pleurnichard de Michel Audiard

1974 : Dix petits nègres  de Peter Collinson

1974 : Vincent, François, Paul... et les autres de Claude Sautet

1976 : Folies bourgeoises de Claude Chabrol

1977 : Mort d'un pourri de Georges Lautner

1978 : Les Liens de sang de Claude Chabrol

1978 : Violette Nozière de Claude Chabrol

1980 : Au-delà de la gloire  de Samuel Fuller

1980 : La Cage aux folles 2 d'Édouard Molinaro

1981 : Coup de torchon de Bertrand Tavernier

1982 : Boulevard des assassins de Boramy Tioulong

1982 : Le Choc de Robin Davis

1982 : Paradis pour tous d'Alain Jessua

1983 : La Scarlatine de Gabriel Aghion

1983 : Mortelle randonnée de Claude Miller

1984 : Les Voleurs de la nuit de Samuel Fuller

1984 : Le Sang des autres de Claude Chabrol

1985 : Poulet au vinaigre de Claude Chabrol

1985 : La Cage aux folles 3 : Elles se marient de Georges Lautner

1986 : La Gitane de Philippe de Broca

1987 : Le Festin de Babette (Babettes gæstebud) de Gabriel Axel

1988 : Les Saisons du plaisir de Jean-Pierre Mocky

1992 : Betty de Claude Chabrol

1995 : Au petit Marguery de Laurent Bénégui

1997 : Arlette de Claude Zidi

2008 : La Fille de Monaco‎ d'Anne Fontaine

 

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Commenter cet article

geka 02/03/2013 11:34


Une des rares que je n'ai pas rencontré... le jour où je suis allé livrer l'appart, elle n'était pas là et la jeune femme qui m'a reçu, une de ses amies, m'a parlé d'elle lorsque je
demandais comment elle était dans la vie de tous les jours... on a parlé ciné bien sur et lorsque l'on s'est quitté, elle m'a dit : " dommage qu'elle ne soit pas là, elle aurait adoré parler avec
vous"... Lors du tournage de "Au delà de la gloire", elle et Marthe villalonga ont bu un verre avec Lee Marvin... elles racontent qu'elles étaient ""aux anges" d'être à coté d'un monument
d'Hollywood... et Lee, qui les a complimenté sur leur jeu a demandé à Stéphane Audran de lui répéter en français cette phrase culte de ce "petit rôle" :: "" Les américains arrivent.., les
américains arrivent !!... "" qui l'avait fait beaucoup rire ! Tu imagines... se retrouver devant Lee Marvin ... moi je lui aurai demandé de me refaire la scène de ""Liberty Valence"... mais ça
n'aurait pas été raisonnable, on aurait terminé la bouteille de whisky ensemble et là ""dieu seul sait ce qui aurait pu se passer !!  bon week....

fatizo.over-blog.com 03/03/2013 08:36



Tu sais à quoi je pense :


Et si tu nous faisait de temps en temps une petite chronique sur tes rencontres cinématograpahiques ou autres ?


Bon dimanche l'ami .



L. HATEM 24/02/2013 16:47


Bonsoir Fatizo,


Voilà une grande dame que je ne connaissais pas...


Bravo à Janice et AJE qui l'adorent !


Bonne fin de dimanche !

fatizo.over-blog.com 24/02/2013 17:30



Il te reste encore à explorer pas mal de belles  choses de la culture française .


Bonne semaine L Hatem



ASTOR 24/02/2013 15:21


Hello Fatizo


Cà donne envie de voir "Le charme discret de la bourgeoisie", que je ne crois pas avoir jamais vu ...


A + !

fatizo.over-blog.com 24/02/2013 17:27



Je l'ai vu mais il y a très longtemps , il me faudrait le revoir car j'étais bien jeune à l'époque .


Bonne semaine Astor



rosemar 24/02/2013 15:15


J'ai bien aimé aussi l'extrait de Coup de torchon et le Festin de Babette...un film original avec l'évocation de la cuisine française, de son raffinement... 


Belle journée fatizo....

fatizo.over-blog.com 24/02/2013 17:26



Le fetin de Babette, un film qui fait l'hunanimité .


On peut regretter que ce film n'ai pas été plus mis en avant lors de sa sortie .


Belle fin de WE Rosemar .



alea-jacta-est 23/02/2013 17:44


Je suis fan de Stéphane Audran, de sa beauté,de son charme et de son mystère...Son registre est étendu, et j' ai adoré par exemple son rôle de composition dans " coup de torchon" ..avec son
Nono..


Contrairement à certaines icones du cinéma dont la beauté paraît quasi divine ou inaccessible, celle de Stéphane Audran rayonne de naturel et de proximité...


Bon WE fatizo

fatizo.over-blog.com 23/02/2013 19:57



Bon alors là je suis tombé sur un amoureux .


Et c'est vrai que son rôle dans "Coup de torchon" marque un tournant dans sa carrière . Avec ce film et d'autres  comme "Mortelle randonnée " (voir mon lien à Janice) ou "Poulet au vinaigre"
,  elle n'hésite pas à remettre son image et son style en jeu .


Bonne soirée AJE


 



Janice 23/02/2013 16:58


J'ai vu bcp de ses films; tt d'abord, je suis une inconditionnelle de Chabrol, donc, obligatoirement j'ai vu Stéphane Audran. Et puis j'aime bien la comédienne... Je la trouve "classe" et c'est
une très bonne actrice. "Le boucher", un petit chef d'œuvre avec le regretté Jean Yann...


Mais pas que..... J'en ai vu et aimé d'autres que ceux de Chabrol..


"La dame dans l'auto......."


"Violette Nozière", Isabelle Huppert sublime aussi...


"Sans mobile apparent", j'aimais bien aussi les films de Labro


"Coup de torchon"..


"Vincent, François......" mon film culte


"Mortelle randonnée"... etc..


En fait, j'en ai vu plein avec elle, dans les plus récents, j'ai adoré "Au petit Marguery".... tout en tendresse


Bref, tu l'as compris, j'aime bcp Stéphane Audran; je l'ai revue l'an dernier chez Ruquier où elle présentait son livre... Tjrs la classe ;))


Bises bon week-end


 

fatizo.over-blog.com 23/02/2013 19:46



Bonsoir Janice;


Je l'avais vu aussi chez Ruqiez, in excelellent moment .


Après je ne peux qu'être d'accord avec toi sur les films que tu citres.


Pas al non plus ce rôle ..


http://www.youtube.com/watch?v=4lVMc1RU700


Bises et bon week-end Jance