Ils sont partout.

Publié le 29 Avril 2017

De droite comme de gauche, ils sont de plus en plus nombreux à faire preuve d'ambivalence entre les deux tours de cette présidentielle 2017.

Il y a tout d'abord Dupon-Aignan, le "gaulliste" qui rejoint le parti ou il a le plus de "fans" du Troisième Reich . Mais une campagne coûte cher, surtout lorsqu'on fait moins de 5% .

Il y a aussi toutes ces personnalités de droite dont on pressent qu'elles pourraient elles aussi franchir le pas. D'ailleurs Christine Boutin l'a fait, mais des Morano et autre Guaino pourraient faire de même.

A gauche on ne collabore pas encore même si l'on peut se demander si certains ne souhaitent pas la victoire du FN .

Il y a bien sur Aubry qui éprouve les pires difficultés à nommer le candidat d'En Marche .

Il il a aussi le comportement ambiguë de Mélenchon.

Tout d'abord il y a eu son discours de dimanche soir, aussi clair que les matchs de foot sur Canal+ de la belle époque sans décodeur .

Alors que certains de ses électeurs font monter la tension dans les rues, une intervention de sa part aurait pu calmer les nerfs. Mais non, lui l'habitué des discours enflammés nous sert de l'eau tiède.

Quel est son but et celui de l’extrême gauche en générale.

Voici un lien important qui peut nous faire comprendre la stratégie de Mélenchon et le danger qu'il fait courir à notre pays.

http://www.lyc-st-saens-deuil.ac-versailles.fr/IMG/pdf/h_ii_1_socialisme_eleve.pdf 

"Les socialistes et communistes sont majoritaires mais leur division va permettre aux nazis de prendre le pouvoir. Malgré des combats de rue entre militants nazis et communistes,le KPD refuse de s’allier au SPD pour stopper la menace du parti d’Hitler car les communistes restent hostiles à la démocratie parlementaire et pensent que la violence nazie permettra la prise de pouvoir du prolétariat. La crise économique est pour eux le signe que le capitalisme est sur le point d’imploser et doit laisser la place selon leurs prévisions à une société communiste.

SPD et KPD s’oppose quant à la politique à mener face à la crise et au nazisme, ce qui permet l’arrivée au pouvoir d’Hitler"

L'extrême gauche d'aujourd'hui reproduit ce schéma en refusant d'appeler à voter pour Macron face au danger FN. 

Mais qu'adviendra-t-il de cette stratégie suicidaire pour la France si Marine Le pen prend le pouvoir dès ce 7 mai ?

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article

L. Hatem 30/04/2017 11:57

Si Marine prend le pouvoir le 7 Mai... Filippot le plus fidèle se verra ravir la place de premier ministre par Dupont-Aignan...
Mais on n'en est pas là... encore faut-il que Marine ait une majorité... Si elle ne l'a pas il y aura une cohabitation !!!!
Très intéressant le texte que tu as reproduit... preuve que l'histoire est un éternel recommencement... on n'apprend pas de l'histoire pour éviter le pire

fatizo 30/04/2017 18:23

Voir aussi le lien de NDA que j'ai mis dans ma réponse à Rosemar.
Pour le texte, il démontre en effet ce que cherche vraiment l'extrême gauche. Le chaos total. On l'a d'ailleurs bien vu lors des manifs contre la loi El Komri, avec des gens d'une grande violence allant jusqu'à vouloir tuer du flic.
Bonne soirée l'ami.

rosemar 29/04/2017 21:24

L'attitude de Dupont Aignan est particulièrement ignoble : il a déjà obtenu un poste de premier ministre au cas où MLP serait élu... il se renie lui-même, il a oublié toutes les critiques qu'il a lancées contre MLP durant la campagne... Mélenchon n'est pas clair, et je ne sais que penser de lui...

Bises du sud

fatizo 30/04/2017 18:19

Cette vidéo qui ne date que de quelques mois est terrible pour NDA
https://www.youtube.com/watch?v=kXrtqj3bw4Y
Quant à Mélenchon , il connait trop bien l'histoire, et sait par conséquent que son ambiguïté est très dangereuse.
Bises et belle soirée Rosemar

ALEA JACTA EST 29/04/2017 15:29

Après voir souffert toute une semaine, une semaine de l' indignité durant laquellle de nombreux responsables n' ont pas été à la hauteur de la gravité historique du moment, le ralliement de DPA tombe comme un coup de tonnerre dans cette campagne DEFINITIVEMENT hors-norme.
Gros frissons non pas à cause du poids électoral que représente Debout La France qui a fait un beau score mais dont les reports ne seront pas systématiques) mais à cause d' un nouveau mur psychologique qui vient de tomber.
Le FN s' était toujours retrouvé tout seul, et pour la première fois il y a une alliance( même si c' est avec un petit parti).
L' image est forte et frappante et elle marque les esprits.Le FN définitivement dédiabolisé pour beaucoup d' électeurs.D' un seul coup on voit un ticket à deux qui ne manquera pas de séduire de nombreux français.Fini Marine seule contre tous !
C' est quand même un vrai coup de théatre de nature à rompre les schémas anciens sur lesquels on raisonne tout le temps.Là, on commence à se faire peur, à se dire qu' on joue de plus en plus avec le feu...et on attend avec impatience des premiers sondages fiables pour avoir une petite idée de l' impact réel de cette association-surprise.
Bonne journée l' ami

fatizo 30/04/2017 18:08

Si le FN est dédiabolisé pour beaucoup d' électeurs c'est tout d'abord à cause des politiques. Le premier qui a permis cette "dédiabolisation" est Sarkozy en 2007 qui reprenait une partie des thèmes du FN pour se faire élire.
C'est à partir de ce moment que certains discours se sont libérés dans la population.
Puisqu'un leader de la droite "propre" le dit, on peut le dire.
Sarkozy a entrainé derrière lui une classe politique pitoyable.
Chirac faisait parti d'une autre génération.
Bonne soirée l'ami.