ABBA pour s'évader.

Publié le 21 Janvier 2017

ABBA pour s'évader.

J'avais prévu de vous écrire un article sur le candidat à la primaire de gauche le plus lamentable de tous,Benoit Hamon. Je lui avais même trouvé un titre "Benoit Hamon , le candidat du renoncement".

Mais comme j'essaye de m’intéresser de moins en moins à la médiocrité, j'ai par conséquent décidé de renoncer à ce billet.

Fuir la réalité du présent en se replongeant dans le passé est une solution de facilité que j'aime pratiquer.

Et puis ce qu'il y a de bien avec le passé, c'est que l'on peut en occulter les mauvais passages pour n'en garder que les meilleurs .

Afin de fuir ce présent ou l'information prend un malin plaisir à enchaîner les catastrophes, j'ai choisi des images et des sons d'une période ou l'on se disait que l'avenir ne pouvait qu'être plus beau.

Nous étions dans les années 70, et comme allait le chanter Jane Birkin quelques années plus tard:"ex-fan des sixties, que sont devenues toutes tes idoles" . 

Et oui, lors de cette nouvelle décennie  les Beatles sont séparés. Bien sur de nouveaux groupes (Pink Floyd et Led Zep), et de nouveaux artistes apparaissent sur la scène rock.

En France on se débrouille comme on peut. Les radios et télévisions passent en boucle un couple qui fait la promotion des vaches rousses, blanches et noires de ma Normandie.

En ce mardi 2 avril 1974 j'ai 10 ans lorsque le Président Pompidou décède.

C'est le samedi qui suit, le 6 avril, que doit se dérouler le Concours Eurovision de la chanson à  Brighton en Angleterre.

Mais suite aux obsèques de notre Président  le concours est finalement diffusé en France, une semaine plus tard, le samedi 13 avril 1974 . 

C'est donc ce samedi 13 avril 1974 que le petit garçon que je suis découvre deux jeunes couples venus de Suède.

Bien sur, à cette époque,  ABBA n'est pas un groupe apprécié dans le monde de la musique .

Brian Eno, qui fut entre autres le producteur de plusieurs albums de U2, déclarera: « Dans les années 1970, personne n’aurait admis aimer Abba. J’aime Abba. Je les aimais avant, mais je ne l’admettais pas. Le snobisme de l’époque ne le permettait pas. »

Trop  kitsch, des mélodies trop lisses et sucrées, de la musique pour supermarchés, voici quelques uns des griefs adressés régulièrement à ce groupe .

Le quatuor a eu beau collectionner les succès pendant une petite décennie rien n'y a fait.

On peut lire dans le magazine américain Rolling Stone. « En réduisant leurs paroles déjà bien insipides à de totales inepties, Anni-Frid Lyngstad et Agnetha Fältskog sont ainsi libres de déblatérer de leurs voix stridentes, sans se soucier de transmettre une quelconque émotion… ».

Malgré tant de critiques, comment expliquer le succès du groupe suédois qui 35 ans après sa séparation continue de plaire au public qui le découvre?

Il est évident qu'ABBA a créé un son nouveau en nous offrant un joli cocktail . De la pop, de la variété, un zeste de rock, de folk aussi, et le tout avec une petite sauce disco, sans oublier des arrangements très réussis. Et le tour est joué.

On y ajoute l'originalité du groupe formé de 2 couples avec le duo de femmes en chanteuses, et le public ne peut qu'être séduit.

Leur musique a traversé plus de 4 décennies et elle continue de rencontrer un grand succès, y compris avec les nouvelles générations.

Pas mal pour un groupe qui fabrique une musique de supermarchés.

Rien à voir, mais comment se fait-il que les souvenirs que nous nous construisons soient plus beaux que leur réalité?


 

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #ABBA

Repost 0
Commenter cet article

L. Hatem 22/01/2017 21:09

Ce soir je te sens déçu...
Je n'ai pas voté !

L. HATEM 23/01/2017 14:05

Alors tu t'abstiendras... et c'est MLP qui gagnera !
:-)

fatizo 22/01/2017 21:20

Déçu, le mot est faible. (j'ai voté Montebourg)
Mais les médias ont réussi leur coup , à force de mettre l'islamo-gauchiste Hamon en avant il est largement en tête.
Je préfère encore Valls car même si économiquement je le trouve trop libéral, au moins sur la laïcité il sait rester ferme.
Hamon, c'est un P.S qui est sur la même ligne que Mélenchon.
Il est d'ailleurs encore pire que lui sur la laïcité.
Hamon, Mélenchon, Macron. Voici les prochains candidats de gauche à la Présidentielle, et le pire c'est que je ne peux voter pour aucun des trois.

rosemar 22/01/2017 13:45

De très jolies mélodies dont on se souvient, du rythme, de l'entrain, une musique qui fait du bien : oui, ABBA, c'est sympa et on apprécie de réécouter ce groupe.

Bises du sud

fatizo 22/01/2017 16:48

ABBA est le symbole d'une époque.
Sympa, sans prises de têtes, qui ne cherchait qu'à donner du bonheur aux gens.
On aimerait tant qu'on nous en redonne un peu.
Bises et belle soirée Rosemar

ALEA JACTA EST 22/01/2017 09:02

Très bon billet Fatizo qui explique parfois le dédain incompréhensible de certains médias.Pourtant c' est tellement évident que ABBA apportait quelque chose de neuf, et qu' ils étaient à leur façon les Beatles scandinaves.
Je me souviens de l' eurovision.On l' avait vu avec mes cousins et dès le lendemain on s' est précipité pour acheter le 45 tours de Waterloo qui sonnait très rock et qu' on réécoute 50 ans plus tard avec toujours autant de plaisir.
Comme expliquait le chanteur Dave 99,99% de la variété est composé sur des schémas harmoniques hyper connus( les fameux anatoles...par exemple la formule 1-4-5 accords de DO--FA-SOL) mais ABBA va amener du Rock dans le monde de la variété.Et puis les arrangements aussi sont très bien travaillés avec de vraies originalités harmoniques dues au pianiste du groupe qui a de vraies connaissances musicales en matière d' orchestration.Leur succès sera planétaire et mérité.
Alors dans ma famille les CD d' ABBA sont passés quelques milliers de fois dans la voiture car c' est l' un des rares groupes qui faisait l' unanimité entre les jeunes et les anciens( avec QUEEN et MANA aussi...)
Mes enfants avaient adoré la comédie musicale Mamma Mia.On a le dvd à la maison.Ils ne s' en lassaient pas et l' ont regardé des dizaines de fois.Comme les contes de fée qu' on connait par coeur mais qu' on veut revoir sans cesse.
Il y a eu aussi en 1994 une comédie australienne rafraichissante MURIEL, qui raconte l' histoire d' une jeune fille fan d' Abba et qui attend son prince charmant...
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=21844.html
https://www.youtube.com/watch?v=vwkCIpLMZBw
Et puis, un dernier détail que tu n' as pas abordé c' est l' impact dans les années 70 de ce duo de chanteuses de charme sur nous, les hommes...la blonde et la brune...une parfaite synthèse de nos fantasmes...
Aujourd' hui c' est évident que ce groupe appartient à la mémoire collective universelle, et que le duo Anni-Frid et Agnetha est devenu un icone de la culture populaire au sens le plus noble du terme.
Bonne journée l' ami
PS:comment se fait-il que les souvenirs que nous nous construisons soient plus beaux que leur réalité?
Je ne sais pas mais heureusement que nous nous construisons de beaux souvenirs..et que nous oublions vite les aspects les plus glauques de notre vie.
On aimerait tous que notre bonheur et notre histoire soient aussi simples et rayonnants qu' une chanson d' ABBA...

fatizo 22/01/2017 16:45

Bien vu. Joli métaphore L Hatem

L. Hatem 22/01/2017 12:30

C'est comme les femmes enceintes, elles souffrent 9 mois... puis elles souffrent pas mal le dernier jour... puis elles oublient tout après l'accouchement...

fatizo 22/01/2017 11:42

P.S
M'étant aperçu que tu avais doublé ton commentaire je me suis permis d'en effacer 1.
Tout d'abord sur le coté physique des deux filles, avec "le groupe formé de 2 couples avec le duo de femmes en chanteuses, et le public ne peut qu'être séduit", je pensais que le sous-entendu suffisait, mais tu as raison. Sans le charme des deux belles suédoises, pas sur que leur succès ait été aussi grand (voir la vidéo de SOS et la façon dont Agnetha se tourne).
Les arrangements musicaux et vocaux sont de grande qualité. Tu as raison aussi de souligner la qualité du pianiste. Il apporte vraiment un plus à chaque morceau.
Puisque tu parles cinéma, il y a aussi ce passage dans "Priscilla folle du desert "
https://www.youtube.com/watch?v=vWbaah51-Sk
Bon dimanche l'ami.

Rosie 22/01/2017 08:36

Merci Fatizo ! Super reveil avec ton article ! J avais 13 ans quand ils ont effectivement triomphé ! J etais complement subjuguée .... 1 an plus tard je decouvrais pink floyd et bien d' autres ... mais j ai assumé adorer ce groupe .... trop drôle tes commentaires acerbes sur les primaires .... je ne sais encore si je vais aller voter .. je me reconnais tellement dans ton article ! Wooo je me sens moins seule ce matin ! Bon dimanche Rosie

fatizo 22/01/2017 11:23

Je vais aller voter Montebourg, mais bon, sans grand enthousiasme. D'ailleurs ce n'est pas encore sur que je vote pour lui au premier tour des présidentielles. Mais comme le bureau de vote est à 200 mètres de chez moi, je n'ai pas un gros effort à produire.
En ce qui concerne la musique, je n'ai jamais eu de soucis à aimer à la fois le rock et la variété. D'ABBA à Led Zep, de Springsteen à Delpech; je prends tout sans hésitation .
Bises et bonne journée Rosie.

L.hatem 22/01/2017 06:01

On s'en fout des spécialistes de la critique... Ce qui compte c'est le public...
Le public fait et défait les stars !
C'est comme sur Allociné : tu as pour un film le nombre d'étoiles données par les spectateurs et par la presse...
ABA ne cessera jamais de plaire, meme à LH
:-)
Bon dimanche l'ami normand...
P.S. c'est qui le couple qui fait la promotion de ta Normandie? Stone & Charden ?

fatizo 22/01/2017 10:54

Je serais plus mesuré que toi sur les critiques.
Avoir l'avis des deux, presse et public, n'est pas négligeable.
En ce qui concerne le cinéma, je n'ai pas de préférence. Parfois je suis de l'avis de la presse, et d'autres fois, de celui du public.
Le public est plus sensible à l'histoire, aux émotions dégagés, alors que la presse s’intéresse d’avantage aux aspects techniques, à la réalisation, à la manière dont on nous présente l'histoire.
Gagné pour Stone et charden
https://www.youtube.com/watch?v=e-4oFbeGH1M
Bon dimanche l'ami