"La sociale" de Gilles Perret. Imparfait mais nécessaire.

Publié le 10 Décembre 2016

 "La sociale" de Gilles Perret. Imparfait mais nécessaire.

Déjà auteur d'un documentaire sur le programme du Conseil national de la Résistance ("Les Jours heureux", 2013), Gilles Perret continue son travail de mémoire avec ce film sur l'histoire de la Sécurité Sociale

 

Vous comprendrez que ce film est un plaidoyer pour la Sécu. Des archives, des historiens et les derniers acteurs de sa création. Le témoignage de Jolfred Fregonara , 96 ans, cégétiste et communiste, membre fondateur de la première caisse de sécurité sociale de Haute-Savoie est tout particulièrement attachant. 

Au moment où François Fillon nous promet  un détricotage en règle de la Sécurité Sociale, le documentaire de Gilles Perret est une piqûre de rappel plus que nécessaire sur son rôle dans la société française.Ce film engagé et partisan, met en lumière la figure du ministre communiste du Travail et de la Sécurité Sociale Ambroise Croizat, qui a construit en sept mois avec le haut fonctionnaire Pierre Laroque ce bel édifice juste après la seconde guerre mondiale .

A l'inverse, le documentaire nous montre quelques personnages qui n'ont peur de rien tel Denis Kessler, l'enfant terrible du patronat français et son discours ultralibérale.

La Sociale possède des défauts, notamment sur la forme . Un exemple parmi d'autres, avec un tel sujet il n'était peut-être pas nécessaire d'insister autant sur le rôle politique,  avec par exemple l'intervention des leaders syndicaux d'aujourd'hui. 

 Mais sur le fond il est indispensable de voir ce film pour se rendre compte de l'importance et de la grandeur de la Sécurité Sociale, pour comprendre à quel point elle permet à chacun d'entre nous d'avoir accès aux soins devant les petites et grandes maladies .

Trop de gens dans la France d'aujourd'hui ont parfois tendance à oublier ce droit fondamental 

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Commenter cet article

L. Hatem 10/12/2016 23:18

Merci... J'irai le voir dès que je peux...
Ceux qui veulent détruire la sécu ont peut-être assez d'argent pour se soigner... Ou ils se rendent compte de son importance lorsqu'ils seront malades !
Bon de l'ami

fatizo 12/12/2016 21:03

Pour les plus aisés pas de problème, mais si je m'arrête à mon cas par exemple.
Quel serait mon état de santé si je vivais aux USA?
Ou bien, quel serait mon niveau d’entêtement ?
Il y a des moments ou on se dit que ce n'est pas si mal de vivre en France, mais il faut conserver cette égalité face à la maladie.
Bonne soirée l'ami.

rosemar 10/12/2016 21:57

Un film important : des acquis qui sont de plus en plus menacés et qu'il faut préserver, c'est aussi notre modèle social, notre identité.

Bises du sud

fatizo 12/12/2016 21:00

Fillon commence déjà à revenir sur ce qu'il avait dit, même à droite ils trouvent qu'on ne peut aller si loin .
Mais il faudra rester vigilants, quant on sait que derrière nos politiques il y a aussi des assurances qui font le forcing .
Bises et belle soirée Rosemar

ALEA JACTA EST 10/12/2016 13:37

Oui ce sont des films nécessaires.Les jeunes générations souvent ne savent pas défendre ce qui a necessité des decennies de lutte et de combat.Il y a un patrimoine social à préserver des prédateurs néolibéraux.
J' essaierai de choper ce film sur la toile quand il y sera disponible.
Bonne journée l' ami

fatizo 12/12/2016 20:57

Oui, lorsqu'on entend certains jeunes parler, on se dit qu'ils ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez.
Parcequ'ils sont jeunes et ne bonne santé, ça les emmerde de payer pour les autres, voilà leur langage en gros, mais ces êtres à 2 neurones ne comprennent pas qu'ils vont vieillir, avoir des maladies, et comprendre que notre système est ben meilleur que celui des USA par exemple.
A se demander si ces petits cons ont des parents et grand-parents?
Bonne soirée l'ami.

informations vitales urgentes !!! 10/12/2016 10:01

http://laveritenevouplairapa.my-free.website/book