Fini le "ni-ni" pour Sarkozy.

Publié le 27 Octobre 2016

Fini le "ni-ni" pour Sarkozy.

Ce jeudi matin, chez Jean-jacques Bourdin, Nicolas Sarkozy a fait volte-face en ce qui concerne le PS et le FN.

Lui qui n'avait plus que le "ni-ni" à la bouche dès qu'on lui demandait de choisir entre les deux partis, a soudainement retourné sa veste pour dire qu'en cas d'un second tour entre le Président actuel et Marine Le Pen aux prochaines Présidentielles, il voterait "pour Hollande mais pas de gaieté de cœur".

En observant un tel revirement, la première interrogation c'est de se dire, mais à quel moment l'ancien Président est sincère? Lorsqu'il est pour le "ni-ni", ou bien pour le vote à Hollande.

Il est évident que la seule réponse valable qui tienne la route c'est "dans aucun des deux cas".

Et oui, nous le connaissons trop bien le Sarkozy.

Pour lui seul compte la victoire, et pour y arriver on peut tout se permettre, y compris se renier. Et plus grave, dire tout et n'importe quoi, y compris le plus dangereux.

Mais cette fois-ci la ficelle est trop grosse. 

Et pourquoi un tel virage?

Il est évident que Nicolas Sarkozy, qui voit la primaire lui échapper, fait tout ce qu'il peut pour ratisser au plus large.

Il faut le voir sur les plateaux de télévision venir nous dire par exemple que les électeurs de gauche ne peuvent pas venir voter, que leurs voisins les jugeraient (si je comprends bien d'après lui être de droite est une maladie honteuse). Il ose dire aussi  qu'il faut s'engager sur l’honneur en signant la phrase suivante : « Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France. »

Et oui, s'engager sur l'honneur que l'on est de droite.

Et si nous agissions comme les politiques tel que Mr Sarkozy, si nous osions mentir et nous renier nous aussi ?

L'attitude d'un désespéré.

Alors ce matin, après avoir tout fait pour avoir les voix de la droite la plus virile, ainsi qu'une partie des électeurs FN, il vient aujourd'hui chasser sur les terres du centre.

Mais ce repositionnement est beaucoup trop tardif, il ne peut en aucun cas berner des électeurs qui préfèrent des candidats naturellement moins clivant.

Il est possible aussi qu'avec ce nouveau choix l'ancien président espère faire rester chez eux les électeurs de gauche prêts à voter pour Juppé. 

Mais il faut que Nicolas Sarkozy sache que les électeurs de gauche le connaissent parfaitement, et que sa déclaration sur le fait qu'il pourrait voter pour Hollande au second tour des présidentielles ne changera en rien l'avis qu'ils ont de lui. 

Cette déclaration est d'ailleurs une grosse faute tactique de l'ancien Président, car elle ne peut rien lui rapporter de la part d'électeurs de gauche qui le détestent au plus haut point, mais de plus, elle risque de lui nuire sur sa droite avec des électeurs du FN qui auraient pu une nouvelle fois se laisser avoir par son discours ultra-droitier.

Il est évident qu'après un tel aveu Nicolas Sarkozy va voir rester chez eux à la primaire des électeurs FN qui auraient pu voter pour lui.

Il risque même de voir dans son propre camp des fans de toujours très en colère, eux qui détestent tant Hollande.

Pour eux cet acte de Sarkozy pourrait ressembler à une trahison.

Mais pour le reste des français, la trahison est le terme qui colle le mieux à  Sarkozy, il est temps que ses fans le comprennent enfin.

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0
Commenter cet article

L. Hatem 27/10/2016 22:23

Je pense qu'il a dit ça parce que Hollande a fait le premier pas en disant la même chose...
Quant à moi, c'est clair dans mon esprit depuis longtemps, l'abstention profite aux extrêmes.
Pour 2017 mon vote est réservé pour Hollande pour avoir libéré le Mali.
Bonne soirée Fatizo

http://www.ouest-france.fr/politique/francois-hollande/hollande-voterait-pour-sarkozy-en-cas-de-duel-avec-le-pen-4553297

fatizo 28/10/2016 18:26

Honnêtement je ne sais pas pour qui je voterais au premier tour.
Surement pour un petit candidat, mais je suis plus que blasé par des gens qui ne s'occupent plus de nous.
Bonne soirée l'ami.

rosemar 27/10/2016 22:19

C'est effrayant : tous ces hommes politiques sont des girouettes et Sarkozy est le spécialiste des revirements et des reniements. On sent une fébrilité de sa part... Mais, pour qui peut-on voter, quel est notre recours ?

Bises du sud

fatizo 28/10/2016 18:23

C'est tout à fait cela, Sarkozy panique totalement et ne sait plus quelle posture prendre .
Mais il suffit de le voir sur les plateaux télés pour comprendre qu'il s'énerve encore plus facilement que d'habitude, qu'il emploie des arguments grotesques pour empêcher les électeurs de gauche d'aller voter à la primaire.
Ce revirement est une faute tactique incroyable. C'est là qu'on voit que le départ de son conseiller Buisson lui manque.
Tu imagines la réaction des fans de Sarkozy, eux qui détestent Hollande par dessus-tout?
Bises et belle soirée Rosemar