Faut-il aimer ou détester les Jeux Olympiques?

Publié le 15 Août 2016

Faut-il aimer ou détester les Jeux Olympiques?

Lorsque le Baron Pierre de Coubertin a souhaité réinstaurer les Jeux Olympiques à la fin du XIXème siècle, il n'imaginait surement pas qu'ils deviendraient un événement aussi important avec tant de dérives.

Si l'idée de départ du français de remette au gout du jour les Jeux Olympiques antiques était excellente, son succès grandissant Olympiade après Olympiade a engendré tous  les excès inhérents au monde moderne.

Récupération politique, corruption,dérive financière, dopage et j'en passe.

Oui, il y a de quoi être irrité par le monde du sport et ce qu'il est devenu, mais faut-il pour autant tout jeter dans ce que sont les J.O.

On voit que désormais les plus grands champions gagnent énormément d'argent, que la célébrité et la gloire sont parfois difficiles à gérer pour certains d'entre eux une fois que la carrière est terminée.

Mais à contrario ces Jeux sont aussi l'occasion de nous faire connaitre des sports qui n'ont jamais la chance d'être dans la lumière . C'est aussi une chance pour les champions de ses disciplines de démontrer qu'ils existent, qu'ils travaillent autant que les autres mais avec beaucoup moins de moyens. 

Pendant tout ce temps ils doutent, ils craignent la blessure, la méforme, la malchance . Pour eux chaque jour et chaque entrainement est une marche de plus vers leur destin . Et ce n'est qu'une fois tous les 4 ans qu'ils ont le droit de sortir de l'ombre.

De plus bien souvent ils poursuivent des études parallèlement pour pouvoir assurer leur vie une fois leur carrière terminée.

Alors lorsqu'ils montent sur le podium il faut les voir, à la fois heureux et émus, admirant le drapeau bleu-blanc-rouge se hissant au plus haut sur fond de Marseillaise.

La joie est présente bien sur, mais aussi le souvenir des échecs, des moments ou l'on a failli tout abandonner, comme ici Charline Picon après son échec de Londres.

Que dire aussi d' Emilie Andéol , qui a bien failli  se faire virer de l'INSEP en 2010, et qui est Championne Olympique aujourd'hui.

Pour tout ça, ces champions aux moments de gloire plus rare méritent le respect.

Et puis que c'est beau d'entendre La Marseillaise, et aussi de voir notre drapeau au plus haut, pour un instant purement positif. 

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Jeux Olympiques, #Sports

Repost 0
Commenter cet article

Emmanuel Cockpit 15/08/2016 21:10

Salut fatizo,
En principe il faut être amateur pour participer aux JO, mais quand j'entends qu'il faut 10 ou 11 h d’entrainement par jour (natation synchronisée), comment font-ils ?

fatizo 15/08/2016 21:45

Bonsoir Cockpit,
Il y a bien longtemps que l'amateurisme n'est plus exigé pour les JO. Cela a du changer dans les année 80 .
Il n'y a qu'une vingtaine d'années que les joueurs de NBA sont autorisés à venir.
Pour le foot c'st la même chose, avant ce ne sont que les joueurs qui n'avaient jamais été sélectionnés en équipe nationale qui avaient le droit de joueur pour les JO, c'est pourquoi c'était surtout de jeunes joueurs.
etc...
Bonne soirée à toi.

rosemar 15/08/2016 20:00

Les athlètes ont du mérite, c'est certain, dans leur préparation : il est dommage que le sport de haut niveau les conduise parfois à des excès nuisibles pour eux-mêmes : le dopage ou des entraînements intensifs...

Bises du sud

fatizo 15/08/2016 21:40

Bises et belle soirée à toi.

fatizo 15/08/2016 21:40

Attention de ne pas sombrer non plus dans le "tous dopés", ce serait insultant pour les sportifs honnêtes. Il y a des disciplines ou le dopage doit être très peu rependu, idem pour l'entrainement intensif qui deviendrait dangereux pour la santé.
Tous ces maux existent, mais je ne pense pas qu'ils soient très présents dans les sports moins exposés médiatiquement ou qui ne demandent pas un entrainement de fond important.

ALEA JACTA EST 15/08/2016 15:25

Malgré toutes les réserves et les nombreuses critiques qu' on peut légitimement émettre, on est toujours émerveillé par ces jeux dont l' idée remonte à 776 ans avant JC.
C' est magique.Gagner une médaille c' est entrer dans la légende.Le premier champion spartiate connu avait gagné en 702 avant JC, et l' aventure continue...Ça fait rêver.
Bonne fin de journée l' ami

fatizo 15/08/2016 17:42

La démesure que l'on retrouve aux JO est hélas présente partout dans notre société.
Les Jeux sont avant tout victimes de leur succès
Mais tous les sportifs présents à ces JO ne sont pas tous du même monde.
Il y a les milliardaires su basket américain par exemple d'un coté, et de l'autre tous ces champions de sports moins médiatiques qui vivent leur sport dans l'anonymat pendant 4 ans, qui ont parfois du mal à s’entraîner dans de bonnes conditions.
Bonne fin de journée l'ami.

Nos Pistes Cyclables 15/08/2016 14:17

L'origine des jeux olympiques est expliquée par plusieurs mythes concurrents. Dans le premier, les jeux sont fondés par le héros Pélops. Pélops demande la main d'Hippodamie, fille du roi Œnomaos. Celui-ci a l'habitude d'organiser une course de chars l'opposant aux prétendants de sa fille ; les vaincus sont tués. Treize candidats ont déjà échoué quand Pélops fait sa demande. Le héros fait appel à Poséidon, son ancien éraste, qui lui confie un char en or et des coursiers ailés : Pélops remporte la victoire et la main de la jeune fille. Phérécyde[2] précise qu'Hippodamie, éprise du jeune homme, fait saboter le char de son père, qui se brise pendant la course et cause la mort d'Œnomaos. Pélops institue alors les Jeux olympiques pour expier ce crime, ce que rappelle l'oracle de Delphes dans l'une de ses déclarations : « [Pélops] institua des festivités et un concours pour la mort d'Œnomaos[3]. »

Nos Pistes Cyclables 15/08/2016 14:20

Elle n'a pas compris que saboter le char de son père était inutile, les coursiers ailés allaient l'emporter de toutes façons !
:-)

Nos Pistes Cyclables 15/08/2016 14:07

Oui, il a eu raison monsieur Coubertin...
Mais j'ai du mal à distinguer les victoires olympiques de celles des championnats du monde... sauf que les unes c'est tous les 4 ans et réunissent tous les sports, et les autres tous les ans par sport !

fatizo 15/08/2016 17:31

A part pour la Coupe du Monde de Football, je pense qu'aucun sportif au monde n'échangerait un titre Olympique contre un titre de champion du Monde.
D'ailleurs la Coupe du Monde de football a aussi lieu tous les 4 ans.
C'est aussi sa rareté qui fait la valeur d'un titre.
Selon les sports, les chaùmpionnats du monde ont lieu tous les ans ou tous les 2 ans. Et puis pour les sports moins importants un titre mondial a moins d'impact médiatique.
Il y a aussi la raison que tu soulèves, qu'aux Jeux tous les sports sont présents, que c'est en quelque sorte la grande fête du Sport, de tous les sports.
Ne pas oublier non plus le fait que les JO sont réapparus en 1896 alors que les championnats du monde des différents sports sont tous bien plus récents.
Et puis bien sur il y a le coté mythique .
Tu vois, un sportif ne peut que préférer un titre olympique à un titre mondial. C'est incomparable.
Bonne soirée l'ami

Nos Pistes Cyclables 15/08/2016 14:17

Ce qui peut être déroutant pour un sportif, c'est de réussir dans l'une et pas dans l'autre..
Mais les Olympiades fallait les inventer, c'est sûr !