Où sont allées toutes les fleurs?

Publié le 17 Juillet 2016

Où sont allées toutes les fleurs?

Il y a un demi-siècle le monde ne jurait que par la paix, la jeunesse rêvait d'un monde meilleur. Le "Flower Power" être l'avenir de notre monde. 

La guerre du Viêt Nam, les problèmes raciaux, la libération des mœurs sexuelles, les droits des femmes, l'autorité, tout cela était remis en question par cette jeunesse issue du Baby Boom. 

C'est cette contre-culture des années 1960 qui s'est développée aux États-Unis et en Grande-Bretagne, puis qui s'est répandu dans la plus grande partie du monde occidental entre 1955 et 1975.

Ce sont tout d'abord les Beatniks, puis les hippies qui vont s'engager d'avantage, et vont faire parler d'eux. Ils ne vont pas protester de la même manière, les hippies vont chanter pour faire passer des messages. C'est en revendiquant la paix et l'amour que le mouvement hippie va essayer d'être un facteur de la libération de la société des années de ces années là.

Cette jeunesse prône avant tout la non-violence, en réaction à un monde  devenue incompressible à leurs yeux.

 Cette revendication pour la paix a fait naître plusieurs symboles  qui sont propre au mouvement hippie, notamment avec l’expression "Peace and Love" . Ils vont aussi utilisé le slogan « Flower Power », « Le pouvoir des fleurs », la fleur symbolisant pour eux la non-violence. 

Ils prônent aussi une liberté sexuelle (« Make love, not war » signifiant « Faites l’amour, pas la guerre ») .

Être jeune à cette époque c'est croire que demain sera meilleur, qu'au XXIème siècle la guerre aurait disparu de la planète, que chacun aura un toit pour sa famille et de quoi vivre convenablement. 

Oui mais voilà le chômage est arrivé, puis Reagan et Thatcher avec leur modèle ultra-libéral,  mais aussi la chute du Shah d'Iran,  les guerres en Afghanistan, guerre du Golfe, au Liban, en Irak, en Libye.... . 

Un terrible engrenage qui a permis de rebattre les cartes et d'imposer un nouvel état d'esprit plus belliqueux qui correspond mieux aux décideurs de ce monde

Vous avez entre 60 et 70 ans aujourd'hui, le monde dont vous avez rêvé n'est jamais venu, les fleurs se sont fanés et les jardins ou elles poussaient ont été abandonnés pour en faire des champs de bataille.

Tout est à refaire. Vos chansons ont été recouvertes par le bruit des bombes et des canons. Vous aviez emprunté le chemin qui mène à la paix mais pour on ne sait trop pour quelle raison vous l'avez abandonné. Pire, vous n'avez pas su le montrer aux générations suivantes. Pourquoi?

Notre époque est terrible pour notre jeunesse. Le chômage bien sur, mais aussi et surtout un monde de plus en plus terrifiant comme on le voit avec ces attentats aux quatre coins du monde , mais aussi avec des dirigeants qui sont dans l'escalade permanente de la violence .

Où sont allées toutes les fleurs?

D'où viendra la solution?

Chanson originale de Pete Seeger (1955)

Where have all the flowers gone,

Où sont allées toutes les fleurs,

Long time passing ?

Tant de temps a passé ( depuis)

Where have all the flowers gone,

Où sont allées toutes les fleurs,

Long, long ago ?

D'il y a si longtemps ?

Where have all the flowers gone ?

Où sont allées toutes les fleurs ?

Young girls picked them, every one !

Des jeunes filles les ont toutes cueillies !

When will they ever learn ? (x2)

Quand apprendront-elles un jour ? (x2)

Where have all the young girls gone,

Où sont allées toutes les jeunes filles,

Long time passing ?

Tant de temps a passé ( depuis)

Where have all young girls gone,

Où sont allées toutes les jeunes filles,

Long, long ago ?

D'il y a si longtemps ?

Where have all the young girls gone ?

Où sont allées toutes les jeunes filles ?

Gone to young men, every one !

Elles sont toutes allées à des jeunes hommes !

When will they ever learn ? (x2)

Quand apprendront-elles un jour ? (x2)

Where have all the young men gone,

Où sont allés tous les jeunes hommes,

Long time passing ?

Tant de temps a passé ( depuis)

Where have all the young men gone,

Où sont allés tous les jeunes hommes,

Long, long ago ?

D'il y a si longtemps ?

Where have all the young men gone ?

Où sont allés tous les jeunes hommes ?

Gone to soldier, every one !

Ils sont tous devenus soldats !

When will they ever learn ? (x2)

Quand apprendront-ils un jour ? (x2

Where have all the soldiers gone,

Où sont allés tous les soldats,

Long time passing ?

Tant de temps a passé ( depuis)

Where have all the soldiers gone,

Où sont allés tous les soldats,

Long, long ago ?

D'il y a si longtemps ?

Where have all the soldiers gone ?

Où sont allés tous les soldats ?

Gone to graveyards, every one !

Ils sont tous dans des cimetières !

When will they ever learn ? (x2)

Quand apprendront-ils un jour ? (x2)

Where have all the graveyards gone,

Où sont allés tous les cimetières,

Long time passing ?

Tant de temps a passé ( depuis)

Where have all the graveyards gone,

Où sont allés tous les cimetières,

Long, long ago ?

D'il y a si longtemps ?

Where have all the graveyards gone ?

Où sont allés tous les cimetières ?

Gone to flower, every one !

Ils sont tous en fleurs !

When will they ever learn ? (x2)

Quand apprendront-ils un jour ? (x2)

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Attentat, #Turquie, #Religion, #Paix

Repost 0
Commenter cet article

rosemar 17/07/2016 19:39

Les fleurs n'ont plus la cote, les utopies se sont volatilisées et après un XXème siècle marqué par l'horreur de deux guerres mondiales, voilà que l'homme réinvente la barbarie et renouvelle l'intolérance, la soif de pouvoir, l'injustice. On avait fait un beau rêve, il nous reste la culture, la poésie, la connaissance : des valeurs qu'il faut préserver.

Bises du sud

fatizo 17/07/2016 20:36

Oui, on été persuadé au moins d'une chose après l'horreur du nazisme, que l'être humain aurait compris que plus jamais on ne serait aussi monstrueux.
On s'est trompé dans les grandes largeurs. Certains sont en train de prouver qu'ils sont capables d'aller au moins aussi loin dans la monstruosité.
Bises et belle soirée Rosemar

ALEA JACTA EST 17/07/2016 16:33

C' est le rêve d' une humanité fraternelle qui s' envole.Nous avons cru trop vite que l' amitié entre les peuples s' imposerait aussi universellement que la chanson " All you need is love " des Beatles...
Pas de chance.Tout le monde aime les Beatles, y compris ceux qui n' ont que de la haine à partager.
La musique s' impose universellement mais pas la paix ni la solidarité.
L' économie libérlale et ses exigences, ainsi que le retour de l' obscurantisme auront eu raison de nos belles fleurs.
Bonne fin de journée l' ami
PS: Rectification:tout le monde aime les Beatles sauf les vilains barbus qui n' aiment que la mort et la désolation...
PS nº 2: il paraitrait que le coup d' etat en Turquie a réussi.En effet Erdogan va pouvoir profiter du flop des généraux pour resserrer encore plus les boulons...Adieu laicité bien aimée...
PS nº 3: en 1980 on disait " Touche pas à mon pote"...en 2016 on crie: " Touche pas à ma femme et à mes enfants"...quel sinistre retour de manivelle.
Même les paroles de la Marseillaise qui nous paraissaient vieillottes prennent un sens nouveau.
" Ils viennent jusque dans nos bras, égorger nos fils et nos compagnes..."

fatizo 17/07/2016 19:00

C'est la même chose pour moi. Il doit y avoir un soucis sur overblog aujourd'hui.
C'est pour ça que je j'ai fait 2 fois. Comme il ne figurait pas sur notre communauté, je ne savais pas s'il était lisible pour vous.

ALEA JACTA EST 17/07/2016 18:50

Je m' explique.Mon article est bien paru mais il a disparu de mon éditeur..pfouitttt!!!

ALEA JACTA EST 17/07/2016 18:47

Et bien figure toui que moi je n' arrive plus à accéder à mon article sur l' exemple espagnol pour en rectifier certaines erreurs....bizarre, bizarre...

fatizo 17/07/2016 18:31

On peut se demander si certains de nos dirigeants européens ne sont pas fous, ceux qui veulent intégrer la Turquie dans l'Europe.
Nos dirigeants ne sont pas nulles, ils ont complètement perdu la tête, à commencer par Merkel.
Quand je pense que certains osent la citer en exemple. L'histoire jugera.
J'ai vu qu'il souhaitait rétablir la peine de mort.
Pour revenir sur la musique, oui les fous de Daesh tuent ce qui en écoutent. Les motifs pour tuer sont encore plus nombreux chez eux que chez les nazis.
On pensait que le XXIème serait merveilleux, il sera peut-être encore plus terrible que le XXème avec ses deux guerres mondiales.
Et dire que dans les années 70, on se disait après le nazisme plus jamais l'homme ne pourra jamais être aussi monstrueux. On en était persuadé.
On s'est bien planté non?
P.S
Au fait, j'ai du éditer 2 billets. je ne sais pas pourquoi mais ces 2 billets ne figurent pas dans mon administration, par contre ils figurent bien sur ma page .
Rien à y comprendre.
Et comme ils ne figurent pas dans mon administration, je ne peux pas supprimer celui ou il n'y a pas de commentaires.
Bonne soirée les amis.

Nos Pistes Cyclables 17/07/2016 16:39

Ces paroles de la Marseillaise sont prophétiques...

Nos Pistes Cyclables 17/07/2016 12:15

Oui, les fleurs se sont fanées... heureusement pour les fabricants d'armes, ils n'auraient pas supporté que la periode de paix de l'après seconde guerre mondiale se prolonge davantage !
Les hommes sont tous devenus soldats ? Ce n'est pas tout à fait vrai... ils combattent devant un écran, ou sur un terrain avec des billes de peinture... alors que les soldats d'Allah manient armes et explosifs !
Bon dimanche l'ami

fatizo 17/07/2016 13:16

(mauvaise manip, suite)
et bien sur Merkel, l'Europe et ce Prix Nobel d'Obama à la noix le soutiennent.
Dire qu'ils veulent tous que ce fou intègre l'Europe, et après il s'étonne que les peuples rejettent ce truc.
Mais il faudrait être four pour dire Oui à l'Europe et à nos dirigeants aujourd'hui!
Bon dimanche l'ami.

fatizo 17/07/2016 13:13

Oui, il faut bien que les marchands de canons vivent.
Mais les peuples ont parfois ce qu'ils méritent.
Cet Erdogan , qui année après année, devient de plus en plus fou, et bien sur Merkel, l'Europe et ce Prix Nobel d'