Olivia de Havilland fête ses 100 ans .

Publié le 2 Juillet 2016

 

Olivia de Havilland restera pour tous les amoureux du cinéma la  Mélanie de "Autant en emporte le vent", le chef-d’oeuvre de Victor Fleming sorti en 1939 .

Elle est née à Tokyo le 1er juillet 1916  de parents britanniques. En 1918 la famille s'installe en Californie. Elle est aussi la sœur de Joan Fontaine qui nous a quitté en 2013,et qui avait obtenu l'Oscar pour son rôle dans Soupçons d’Alfred Hitchcock.

C'est à partir de 1935, et sous les ordres de Michael Curtiz, qu'Olivia de Havilland obtiendra ses premiers grands rôles avec pour partenaire Errol Flynn.

On retrouve ainsi le trio dans "Capitaine Blood" (1935) ; "La charge de la brigade légère" (1936) et surtout "Les aventures de Robin des Bois" (1938). 

  Elle était à l’époque en contrat avec la Warner et a fait des pieds et des mains auprès de son producteur pour qu’il la loue à la MGM afin qu’elle puisse jouer dans "Autant en emporte le vent". Un choix qui s’est révélé payant puisque son interprétation lui a valu une nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleur Second Rôle.

 Elle en conclue qu'elle possède le talent nécessaire pour interpréter de rôles à la palette plus éttoffée que ceux qui lui sont proposés par la Warner. C'est alors qu'elle décide d'affronter la firme dans un long bras de fer judiciaire qui débouchera en 1943 sur une nouvelle loi limitant la durée des contrats entre acteurs et entreprises de production. Ayant obtenu gain de cause, Olivia de Havilland se voit enfin offrir la possibilité de varier ses rôles. Elle obtient ainsi une série de succès retentissants à partir de 1946. Son jeu s'étoffant, on lui découvre un sens du tragique et une disposition à l'ambiguïté dans des films tels que "La fosse aux serpents" (1946) d'Anatole Litvak, "A chacun son destin" (1946) de Mitchell Leisen et "L'héritière"(1949) de William Wyler. Elle remporte d'ailleurs deux oscars pour ces deux derniers films.

Par la suite, dans les années 50, elle démarre sa vie de femme et de mère et refuse de plus en plus de rôles à Hollywood (dont Un Tramway nommé désir). Elle  a été la première femme à être présidente du jury au Festival de Cannes.

Depuis 1953, elle vit à paris dans le XVIe arrondissement , sa seconde patrie depuis son mariage en 1955 avec l'ancien directeur de Paris-Match Pierre Galante avec qui elle a eu une fille, Gisèle.

Elle avait aussi un fils (décédé en 1991), né d'un premier mariage avec le romancier Marcus Goodrich. 

Pour célébrer cet anniversaire, le Mc Mahon cinéma, met à l'honneur ce week-end la doyenne des stars hollywoodienne dans 2 films, "Autant en emporte le vent" de Victor Fleming et "La double énigme" (1946) de Robert Siodmak.

http://www.cinemamacmahon.com/web/programme.html

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma, #Hommage

Repost 0
Commenter cet article

ALEA JACTA EST 03/07/2016 12:26

Finalement elle a arrêté assez tôt sa carrière, et c' est dommage...Concilier la maternité et une professionnelle dense est un problème qui ne date pas d' hier...
En tout cas, c' est un bel hommage mérité que lui fait le cinéma Mac Mahon
Bon dimanche l' ami

fatizo 03/07/2016 13:26

Je suppose qu'en s'étant installé en France avec de jeunes enfants, il lui était plus difficile de mener une carrière d'actrice de front.
On la retrouve dans ce film catastrophe des années 70
https://www.youtube.com/watch?v=VZa_ccn4U-M
Bon dimanche l'ami.

rosemar 02/07/2016 20:48

Un nom qui fait rêver, beaucoup de classe pour cette actrice dont on percevait la modestie et la simplicité... elle incarne une forme de sagesse et de retenue.

Bises du sud

fatizo 02/07/2016 22:35

Beaucoup de rôles ou elle incarnait une femme sage et douce, surtout dans la première partie de sa carrière.
A partir des années 40 elle a pu incarner des personnages plus complexes, ce qui lui a permis de décrocher l'Oscar à 2 reprises.
Bises et belle soirée Rosemar

Nos Pistes Cyclables 02/07/2016 15:42

100 ans et toutes ses dents ? Quelle santé...
Je n'ai vu que Autant en eñporte le vent...
- Que vsis-je devenir ?
- C'est le cadet de mes soucis !
Je ne sais pas comment on le dit en Anglais... :-))
Bon WE au Macmahon... moi de garde attendant la victoire du petit poucet, l'islande !!!

fatizo 02/07/2016 18:24

Je ne sais pas si j'aurais le temps de me rendre au Mac Mahon ce we. Si j'y vais ce sera pour le second film.
Il va sans dire que lors du match, je serais pour la France.
Formidable match hier soir entre le Pays de Galles et la Belgique. Je n'avais pas vu le match de la veille qui parait-il était bien moins bon.
Bon WE à toi aussi.