"Sunset Song" de Terence Davies. Un magnifique tableau en mouvement.

Publié le 31 Mars 2016

L'histoire:

Nous sommes dans la campagne écossaise, au début du XXe siècle. Fille d’agriculteur, Chris rêve de devenir institutrice. La famille vit sous la coupe d’un père tyrannique et violent. Au fil du temps, les membres de la maisonnée disparaissent un à un et Chris, se retrouve seule à la ferme. La jeune femme rencontre alors Ewan, tombe amoureuse, se marie… mais l’année 1914 approche.

 "Sunset Song" est l'adaptation d’un roman de Lewis Grassic Gibbon paru en 1932, et c'est surtout le film le plus beau de ce début d'année.

Beau par la qualité de ses images, de ses plans, de sa lumière, des décors, de la reconstitution historique, de l'histoire, de la narration, des chants, de l'interprétation et de la grâce de l'actrice Agyness Deyn qui est tout simplement extraordinaire pour son premier grand rôle.

La lumière de Michael McDonouh et la réalisation de Terence Davies, faite de douceur et de délicatesse , font que ce film est intemporel.

En admirant cette jeune Criss  on ne peut s’empêcher de penser à "Tess" de Polanski, ou encore à "La Leçon de piano" de Jane Campion. Quant à la qualité de l'image et de la lumière, c'est du coté de Kubrik et son "Barry Lyndon" qu'il faut regarder.

Un sens exacerbé du romanesque et de la mélancolie. L’importance du chant, cette ode au courage des femmes, aux mystères de l’existence ne manque ni de souffle ni de grandeur.

Vous admirez une toile d'une pureté exceptionnelle et vous vous imaginez que celle-ci commence à prendre vie, lentement, sans vous heurter, avec grâce et intelligence. C'est le sentiment que l'on a en visionnant ce film si particulier.

 

P.S

2 films à voir également:

"Remember" de Atom Egoyan.

Un vieil homme, survivant de l'Holocauste, parcourt les États-Unis pour se venger d'un passé qu'il ne cesse d'oublier.

 

Critique d'un blogueur que je partage:

"Superbe film, une sorte de road movie à travers les USA (quel régal d'entendre ces voix rauques américaines, ces accents si prononcés, que de souvenirs), un film qui a une belle photo, une belle lenteur et un pitch assez étonnant, et aussi des acteurs sur lesquels le temps a accompli sa vengeance (Martin Landau (mission impossible) à peine reconnaissable, Bruno Ganz décomposé par les rides)... L'idée est celle (tout le monde a lu le synopsis) d'une vengeance sur fond de camp de concentration, autant dire qu'il y a quelque chose de glacial dans cette histoire, empreinte de nuances mortifères et d'émotions savamment dosées par la mise en scène....Atom Egoyan est un réalisateur rare et original, ce film sort de sa production ordinaire par son classicisme et son imaginaire.....Il est touchant et il serait dommage de le rater...."

A noter que dans son ensemble, la presse dite  "intello", n'a guère aimé ce film.

Voici par exemple ce que dit Télérama:

"Le suspense est fâcheux et la mise en scène, empesée. Quant au rebondissement final, il est carrément déplaisant : concernant la Shoah, on n'utilise pas la mémoire comme un simple ingrédient de thriller."

 

"Médecin de campagne" de Thomas Lilti

Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie,  médecin depuis peu, venue de l’hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et à remplacer celui qui se croyait… irremplaçable ?

 

Tout d'abord Marianne Denicourt et François Cluzet sont remarquables.

Lu sur "Allociné" :

"Faire un film sincère et profondément humain n’est pas chose facile. Quand en plus on s’attaque à la population des campagnes Française, la caricature est souvent de mise. « Médecin de Campagne » parvient pourtant à être juste et fait un bel hommage à une profession qui est encore plus difficile à exercer en campagne. François Cluzet est totalement crédible en médecin de patelin paumé et ses patients me font penser aux habitants du village de mes grands-parents ! Dureté, solidarité, caractères, croyances, fidélité… On y retrouve ce qui fait la force et le charme des habitants des campagnes, défauts inclus. Un film juste, militant, sensible, qui passe mieux qu’une pilule."

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Commenter cet article

Emmanuel Cockpit 01/04/2016 17:27

Alors, si la lumière est aussi belle que dans Barry Lyndon, je vais me laisser tenter...

fatizo 01/04/2016 18:18

J'espère que tu pourras le trouver dans ta région car il n'a pas l'air d'être dans beaucoup de salles.
Et puis il y a Agyness Deyn. Difficile d'imaginer que c'est la même fille
https://www.youtube.com/watch?v=eoPk0XUSYxs
Bon WE Cockpit

rosemar 01/04/2016 12:20

De magnifiques images dans le film Sunset song, un bel hymne à la nature, au monde paysan, certains plans font penser à des tableaux de Millet.
Le film Médecin de campagne paraît intéressant, aussi, bien inscrit dans une réalité, avec des portraits bien observés.

Bises du sud

fatizo 01/04/2016 18:11

Le film est magnifique de bout en bout au niveau de l'image. C'est vraiment très rare. Il y a des plans qui sont de véritables toiles de maître.
Et puis le film est très lent, cela peut gêner un certain public. Mais que c'est bon de prendre son temps, surtout dans ce genre de film ou il y a tant à admirer.
Bises et beau WE Rosemar

ALEA JACTA EST 01/04/2016 09:40

Effectivement le trailer de Sunset Song fait penser à Tess.Le travail sur la photo, la lumière...Y' a qu' à se laisser porter.La bande-son aussi a l' air d' être particulièrement soignée.
C' est celui qui me tente le plus des trois que tu a présenté...Atom Egoyan est très particulier et il sait parfois créer des atmosphères envoutantes et magnétiques comme dans Exotica.
https://www.youtube.com/watch?v=w6TdqnXSLaM
Cluzet à l' air éclatant de naturel, de vérité et d' humanité dans le médecin de campagne
Bonne fin de journée l' ami

fatizo 01/04/2016 18:08

Pour "Sunset Song", c'est tout à fait cela, on s'installe dans son fauteuil et on se laisse porter par cette beauté ambiante. Je n'ai pas assez insisté sur la performance de la jeune actrice . Parfois dans les films d'époque on n'est irrité par le jeu un peu trop contemporain des actrices, mais ici on a vraiment le sentiment que la jeune Cris, que ce soit par son comportement ou sa beauté, est d'époque.
J'ai beaucoup aimé aussi le film d'Egoyan. Vu les critiques, je m'y suis rendu avec une petite crainte mais j'ai été agréablement surpris.
C'est très original. Un nonagénaire qui perd la mémoire part à la recherche de celui qui est responsable de la mort de sa famille dans le camp d'Auswitch .
J'y ai vu pas mal de petits messages en filigrane comme bien sur le devoir de mémoire et la perte de mémoire du héros principal. Un message pour nous dire que nous pourrions ne plus savoir qui est qui si l'on ne fait pas ce travail . Un clin d'oeil aussi lorsqu'il fait lire une lettre à une petite fille, comme pour dire il faut transmettre aux générations futures.
Bien sur on peut titiller sur le fait qu'on utilise la Shoah pour un Thriller, mais personnellement cela ne m'a en rien choqué.
Sur "Médecin de Campagne ", c'est un cran au dessus de Hypocrate du même réalisateur, que tu avais moyennement aimé.
Bonne soirée l'ami.

L. Hatem 01/04/2016 05:20

Médecin de campagne... Voilà un film émouvant et que j'ai adoré. Alors ? Penses-tu qu'ils se marient à la fin ?
:-)
J'aimerais bien voir Sunset song mais pas avant 15 jours.
A bientôt l'ami et bon WE

fatizo 01/04/2016 17:52

Pour le mariage je n'en sais rien, mais pour une histoire d'amour, c'est plus que probable.
Pour Sunset Song, attention , il est distribué dans quelques salles seulement. Quel dommage.
Bonne soirée l'ami.