Michel Delpech, fan de toi .

Publié le 3 Janvier 2016

Michel Delpech, fan de toi .

On aurait voulu que l'année 2016 soit différente, qu'elle parte sur de bonnes bases. Et puis non, elle débute à peine qu'elle tient absolument à nous rappeler à la dure réalité des choses en nous servant la mort de Michel Delpech. Quelle cruauté!

 Oh bien sur on se doutait que cela viendrait bientôt, mais bien que nous le sachions condamné depuis de longs mois, l'annonce de son décès est un moment qui ne peut qu'apporter de la tristesse à ceux qui ont grandi en écoutant ses mots et ses mélodies.

Si tout comme moi vous étiez déjà de ce monde dans les années 70, vous n'avez pu échapper à ses multiples tubes. Bien sur il faisait parti de ces chanteurs de "Variétés", ceux qui passaient chez Guy Lux et qui étaient boudés par le monde intelectuel.

S'il est certain qu'il y avait parmi ces chanteurs du "bas de gamme", n'est-il pas injuste d'avoir méprisé à ce point le travail et le succès des "Adamo, Johnny, et quelques autres", artistes par ailleurs que plus personne n'ose railler aujourd'hui .

Oui on peut aimer le Rock, le Jazz, le Blues et Michel Delpech. Il n'y a pas d'incompatibilité. Parceque Michel Delpech était humain, parceque ses chansons parlaient de nous, parcequ'elles racontaient des tranches de nos vies, parqu'elles accompagnaient notre quotidien, parceque par exemple son premier succès c'était çà..

Toute une époque..

Bien sur il y aura "Pour un flirt", mais juste après ...

 

Une chanson qui parlait à beaucoup dans les années 70

J'aime beaucoup..

Autre grand succès..

Et bien sur

Une chanson magnifique, et tellement d'actualité..

Un petit slow..

Ca vous dit de marcher dans la boue?

Et un petit tour en avion?

Il revient dans les années 80 avec ces superbes chansons..

 

On termine avec une chanson de 1997 que j'aime tout particulièrement.

En vérité je vous le dit

Je vais profiter de la vie

Malgré la météo

Qui nous promet quelques nuages

Poser mes valises quelque part

Marcher devant moi au hasard

Chanter incognito

Au coeur d'un opéra sauvage

Moi qui cassais tout

Avec l'égoïsme fou

D'un hippopotame

Qui cherchait surtout

Derrière les claques et les coups

Un supplément d'âme

Libre aujourd'hui, je suis enfin

N'importe qui, tellement quelqu'un

Je ne sais pas si vous savez

Mais rien ne vaut la liberté

Cessons tous ces soucis

Car il faut voyager léger

Comme un cerf aux aboies

Qui profite des sous-bois

Avant la vraie vie

Je vais chaque nuit

Goûter les gouttes de pluie

L'eau de l'au-delà

Libre aujourd'hui, je suis enfin

N'importe qui, tellement quelqu'un

Libre aujourd'hui, je suis enfin

N'importe qui mais tellement quelqu'un

N'importe qui mais tellement quelqu'un

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Musique, #Hommage, #Michel Delpech

Repost 0
Commenter cet article

Emmanuel Cockpit 04/01/2016 13:15

Delpêche, Delpoire ou Delprune, on était pas limité à 5 fruits avec toi...

fatizo 04/01/2016 17:54

Je n'ai pas hésité à remplir la corbeille, d'autant plus que les fruits étaient de qualité.
Chacun peut ainsi choisir le sien.
Et encore j'en ai oublié...
https://www.youtube.com/watch?v=770oiEx7wMI
Bonne soirée Cockpit.

ALEA JACTA EST 03/01/2016 15:26

Oui il faisait partie de notre famille de coeur...Juste un souvenir personnel.A l' époque de Chez Laurette, j' étais amoureux d' une copine de classe qui se prénommait Laurette,Longue chevelure rousse interminable, une peau blanche délicate grêlée de taches de rousseur.Laurette nous a laissé à l' âge de 14 ans, brutalement...tumeur au cerveau foudroyante...Impossible de voir Michel Delpech sans penser à notre petite copine trop tôt disparue...Comme souvent, on associe les chanteurs que nous aimons à des moments de notre vie.Delpech nous parlait à tous...
Et maintenant, et à cause d' une maudite coincidence, je vais associer définitivement la disparition de Michel Delpech à cellle de mon oncle bien-aimé, tué sous les yeux de son fils et de son petit-fils complètement impuissants.
Bon dimanche l' ami

fatizo 03/01/2016 16:41

Tout d'abord mes plus sincères condoléances pour ton oncle. J'ai vu ton commentaire chez L Hatem,que dire face à un tel accident?
On se dit que Michel Delpech est mort trop tôt , mais lorsqu'on voit des jeunes comme ton amie partir on ne peut qu'être en colère, crier à l'injustice.
https://www.youtube.com/watch?v=JxPj3GAYYZ0
Bonne soirée l'ami.

marie-cerise 03/01/2016 11:23

Sans avoir été ce qu'on a coutume d'appeler "fan" , bien sûr que j'ai partagé ces plaisirs tout simples , ces mots de tous les jours chargés de tendresse . La mort est toujours triste en ce qu'elle marque un définitif ....mais quand on est chanteur , écrivain , peintre , musicien on n'est jamais vraiment mort ! On continuera d'entendre Michel Delpech et par contre lui a fini de souffrir ....Bonne année à toi ! Bises

fatizo 03/01/2016 12:20

Je n'aime pas le terme de fan, mais tu auras compris que si je l'ai utilisé c'est en référence à l'une de ses anciennes chansons. Et peut-être pas la meilleure.
https://www.youtube.com/watch?v=-Qk8WcWb_1w
Oui, on pourra continuer de l'écouter, comme on le fait pour tous les artistes, mais c'est aussi nous qui vieillissons avec leur départ, eux que nous avons connu jeunes et beaux.
Bises et bonne année encore Marie-cerise

Nos Pistes Cyclables 03/01/2016 11:20

Et dire qu'une telle pointure a vendu son hotel particulier et retourné vivre chez ses parents avec ses deux enfants...
Vraiment chapeau l'artiste.
J'ai visionné cette nuit la plupart des chanson que tu nous proposes... Le roi de rien est magnifique, il n'y a pas une chanson qui ne soit pas belle.
Bon dimanche l'ami

fatizo 03/01/2016 12:16

Il a compris à une époque de sa vie que le succès et le gloire n'étaient pas l'essentiel, qu'il y avait des choses bien plus importantes dans la vie. Il a d'ailleurs eu une grave dépression.
La chanson "Le roi de rien" est en quelque sorte l'issue de ce tunnel, la prise de conscience que la vie est ailleurs que dans la réussite, que le meilleur est à portée de main dans les choses les plus simples.
Bon dimanche l'ami.