Bruckner s’en prend à Belkacem.

Publié le 27 Avril 2015

 

téléchargement

La Ministre de l’Education semble vraiment faire de plus en plus l’unanimité….contre elle. 

Dans un entretien accordé au Figaro, le philosophe Pascal Bruckner s’en prend violemment à la réforme de la Ministre de l’Education, Najat Vallaud Belkacem .

Voici ce qu’il en dit: « C’est vraiment prendre les Français pour des imbéciles. On leur supprime le latin, le grec et l’allemand pour leur donner à la place du Jamel Debbouze. L’école devient le véhicule de l’ignorance et non du savoir. »

Il faut savoir que dans les nouveaux programmes d’histoire la chronologie est abandonnée,  tandis que le christianisme médiéval et les Lumières sont devenues optionnelles . Et cerise sur le gâteau, l’enseignement de l’islam est obligatoire. C’est surement ça la laïcité à la sauce Belkacem?

Mais si l’on agit ainsi c’est surement pour montrer à la racaille des banlieues qu’on fait un effort pour aller dans son sens, alors que dans certains quartiers il est désormais impossible d’enseigner la Shoah.

En gros c’est je te donne l’Islam et en échange tu apprends la Shoah.

Courage fuyons semble être la devise de la Ministre.

Alors qu’après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher on aurait pu espérer que ce pouvoir allait se montrer plus intransigeant que jamais sur les Lumières et la laïcité, il décide de céder face à la radicalité et l’inculture d’une certaine jeunesse. Et pour quelques milliers de petits crétins, ce sont plusieurs millions de jeunes français qui vont recevoir une éducation nivelée par le bas.

Voici d’ailleurs ce que dit Bruckner un peu plus loin: « On prône l’effacement de ce qu’il y a de meilleur dans notre héritage. On méprise les Français d’origine immigrée qu’on croit incapable d’intégrer notre trésor national et on prive les Français de leur histoire. Dans les deux cas, il s’agit d’un mauvais coup porté à l’intelligence. » 

Je ne pense pas que les 4 millions de français qui étaient dans la rue le 11 janvier dernier pour soutenir la liberté d’expression, et montrer leur volonté de faire front face au terrorise le plus ignoble, attendait comme acte de Résistance l’enseignement de l’Islam dans les écoles de France.

Et lorsqu’on sait qu’en face l’UMP est dirigé par un très grand ami du Qatar, pays qui est fortement soupçonner de financer les islamistes, on est en droit de penser que notre élite politique n’a vraiment rien à envier à ceux qui se sont couchés face à l’occupant nazi en juin 40.

Oh bien sur, il reste le FN, ce grand parti qui parle de rétablissement des frontières et de souveraineté en permanence, mais qui passe son temps à critiquer ce pays tout en admirant la Russie de Poutine. Joli programme.

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article

marie-cerise 28/04/2015 19:02

Quand j'évoquais l'utilisation du théatre interactif dans le cadre de l'école ce n'était pas pour un apport de légéreté mais plutôt comme un outil pour ce qui me paraît aussi essentiel que l'apprentissage scolaire et qui est l'apprentissage du vivre ensemble , l'apprentissage de la citoyenneté , de la tolérance , de la réflexion personnelle ....etc . Mais je ne me sens aucune compétence pour juger du bien fondé de cette réforme annoncée ....j'ai juste compris que le constat est établi du fait que la scolarité est chez nous profondément inégalitaire ...a-t-on là les bons outils pour améliorer la situation , je n'en sais rien ....et je sais qu'aucune des évolutions proposées jusqu'ici n'a obtenu une adhésion générale ....je me souviens du mammouth à dégraisser et de toutes les annonces qui ont suivi !

fatizo 28/04/2015 19:40

On en est arrivé à un tel point de délabrement dans certains quartiers qu'il faudrait peut-être faire une école à la carte pour les élèves qui y habitent. Mais nous savons tous que cela demande d'énormes moyens humains et financiers.
Et puis ce truc sur l'Islam obligatoire, ça ne passe vraiment pas.
Il y a un moment on a beau être de gauche, il y a des choses qu'on ne peut laisser passer.
J'avais fait l'impasse sur les élections en 2014,mais je crois que je vais poursuivre un bon moment.
A se demander s'ils ne trouvent pas que le FN est encore trop bas.

marie-cerise 28/04/2015 08:55

Je ne me risquerai pas dans ce débat car je n'ai pas encore pris le temps de regarder de prés le contenu de cette réforme qui souléve tant d'objections et d'ailleurs , je ne suis pas sûre de savoir en juger ...j'imagine que les profs , les gens de terrain savent bien mieux ce qui péche là dedans et doit être contesté ...
Juste concernant latin et grec , je m'interroge : de ce que j'ai lu ici ou là , la proportion de collégiens concernés est de l'ordre de 2 ou 3 % cette filiére apparaissant davantage choisie parce qu"elle assure un parcours élitiste plutôt que par intérêt pour ces matiéres . Voir supprimé ce fonctionnement n'est pas a priori pour me déplaire ...Idem que l'on mette une dose de réflexion à travers des expériences de théatre interactif ( ce que Bruckmer appelle du Djamel Debbouze ) déjà expérimenté par certains dont moi-même dans un autre cadre que l'école , ne me paraît pas une mauvaise idée ....Sur le reste du contenu de la réforme je ne sais trop quoi en dire si ce n'est que je me demande comment on peut enseigner l'histoire en 2015 comme on me l' a enseignée vu la multitude d'événements qui se sont rajoutés depuis ....les programmes doivent s'être augmentés de nombreuses pages !!! Je ne sais si mes lectures me trompent mais j'ai cru comprendre que les pays nordiques devraient nous servir d'exemples en matiére d'enseignement .
Conclusion pour moi le probléme est moins le programme que le choix de ce que fut , à une époque le "collége unique" et du fait qu'en dépit des mots il n'a pas offert l'égalité .....comment rétablir les choses ....comment éviter à certains d'aller chercher l'excellence ailleurs et créer des laissés pour compte .....? Je ne sais pas.....

fatizo 28/04/2015 18:30

Je n'ai rien contre l'idée de mettre un peu de culture, de légèreté dans l'enseignement si cela peut aider les plus en difficulté. Mais il semble qu'avec la réforme Belkacem ce soit au détriment de la qualité,, d'une exigence nécessaire si on veut aussi avoir des élèves de haut niveau.
D'ailleurs je trouve que la réforme Peillon allait plus dans ce sens, mais peut-être qu'elle était mal préparée, qu'elle est aussi tombée à une époque ou il n'y avait plus d'argent pour l'accompagner, et que de plus, tout le monde lui a mis des bâtons dans les roues, y compris ceux qui étaient pour au départ.
Dans le cas de Belkacem, on a plus le sentiment d'assister à une réformette, qui de plus ne va pas dans le bon sens.
Mais il y a tant d'intérêts en jeu. Les week-end des parents, le tourisme, et l'éducation de l'enfant en dernier.
Bises et bonne soirée Marie-Cerise.

L. Hatem 28/04/2015 04:46

La petite enveloppe dont parle rosemar se trouve au dessus du bouton "publier" avec 3 autres icones transparentes. L'enveloppe est à gauche. Tu cliques dessus avant de publier et tes contacts sont prevenus...

fatizo 28/04/2015 18:02

J'ai réussi à trouver après pas mal d'errements. Merci L Hatem.
Il n'y avait pas besoin de ça avec l'ancienne version.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer semble être la devise d'Overblog nouvelle version.
Bonne soirée l'ami.

ALEA JACTA EST 27/04/2015 23:02

Bonjour Fatizo,
Je me suis déjà exprimé chez Rosemar au sujet de cette réforme.Je ne reviens pas sur mes critiques de fond mais sur la forme aussi.Là ce qui surprend c' est le manque de savoir-faire politique car, enfin, la ministre s' est faite avoir comme une " collégienne" !
Ces programmes sont rédigés d' une telle manière qu' elle a tendu le bâton pour se faire battre...Etait-il besoin de spécifier l' Islam obligatoire, et pas le catholicisme ? C' est vraiment une erreur extrêmement grossière, assez inimaginable à ce niveau de prise de décision ( une opération de sabotage interne ?...une sorte de rainbow warrior de l' EN ? ). Non, il suffisait de demander aux professeurs d' enseigner l' influence du fait religieux dans l' histoire tant nationale qu' internationale...Mais tu sais, les profs rectifieront d' eux-mêmes: la phrase de Lampedusa "tout changer pour continuer comme avant", ils savent l' appliquer eux aussi.

On sent que les pb posés par les radicaux islamistes ont fait perdre tous les repères aux socialistes. Ils en font trop ou pas assez.Ils veulent donner des gages d' ouverture et de tolerance à la communauté musulmane, mais de manière très maladroite, en mettant en danger le terreau .
constitutif de la nation.Bref ils s' y sont pris comme des bleus.

A part ça, ce qui me choque, c' est qu' on laisse tomber des piliers fondamentaux de ce qui forme la connaissance et qu' on les met sur le même plan que d' autres choses qui me paraissent " frivoles"...dans l' air du temps...je m' étonne qu' ils n' aient pas ajouté une pincette de rap dans les classes de lettres...

Bonne fin de soirée l' ami

fatizo 28/04/2015 20:02

Je pense que nous tenons là l'une des ministre de l'éducation es plus incompétentes qu'il y ait eu depuis longtemps.
Peillon a surement commis des erreurs mais sa réforme allait dans le bon sens, et au moins il connaissait son dossier. Mais là , ça dépasse l'entendement.
Et le coup sur l'islam , c'est une idée tellement débile dans le contexte actuel qu'on a du mal à y croire. Il faut être suicidaire pour avancer une telle idée.
J'ai du vérifier sur plusieurs médias pour la véracité de l'info, surtout qu'un type sur Agora m'a dit que c'était un mensonge de l'UMP, mais malheureusement c'est bien réel d'après de noMbreuses réactions des médias et de gens de l'enseignement.
Bonne soirée l'ami.

rosemar 27/04/2015 21:50

La petite enveloppe se trouve à droite de la partie rédactionnelle de ton article : parfois, il faut cliquer plusieurs fois pour que ça fonctionne... Pour vérifier que les alertes sont bien envoyées, mets ta propre adresse mail, dans la partie Newsletter... Moi, je me suis déjà inscrite sur ce blog...

Bises

fatizo 27/04/2015 22:01

Ouf, c'est fait.
Et bien , il faut en faire des choses avec cette nouvelle version.
Bises et merci Rosemar.

Pour revenir à la réforme, comme tu le disais récemment , on dirait que la gauche fait tout ce qu'elle peut pour perdre le pouvoir.
Qu'elle ne s'inquiète pas, elle est sur une voie royale.
Le pire, c'est qu'on risque de se retrouver avec l'autre malade, et ça je ne peux le supporter.

rosemar 27/04/2015 21:32

La démagogie est à l'oeuvre, avec cette réforme, comme s'il fallait aplanir toutes les difficultés pour que tous les élèves réussissent, c'est un leurre, il ne faut surtout pas renoncer à notre identité en ces temps de barbarie... Espérons que ces protestations seront entendues !

Bises


Je ne reçois toujours pas les alertes de tes articles : pourtant, je me suis réinscrite à ce nouveau blog : il faut cliquer plusieurs fois sur la petite enveloppe.

fatizo 27/04/2015 21:45

Je ne sais pas de quelle petite enveloppe tu parles.
Je pense que pour suivre mon blog il y a deux solutions. Soit aller tout en haut à gauche et cliquer sur "suivre ce blog", ou alors à droite ou tu inclues ton adresse mail et valide en cliquant sur "s'abonner" .
Bises et belle soirée Rosemar