Bernadette Chirac, la meilleure ennemie de son mari.

Publié le 29 Septembre 2014

téléchargement

Valérie Trier­wei­ler a beaucoup agité le monde médiatique ses dernières semaines avec son livre "Merci pour ce moment", brûlot dans lequel elle n’hésite pas à nous montrer unPrésident terrifiant. La seule question qui vient à l’esprit lorsqu’on fait le cumul de tous les défauts qu’elle lui attribue, c’est comment elle a pu rester amoureuse de cet homme là pendant 9 ans?

Mais passons sur la vengeance de l’ancienne première "compagne" de France pour nous attarder sur les déclarations d’une ancienne première dame, qui elle aussi, semble vouloir se venger se son mari, mais de façon beaucoup plus perfide. Il s’agit bien sur de Bernadette Chirac.

Celle qui aime tant donner l’image de la bonne mamie française prend un malin plaisir depuis quelques années à faire tout ce qu’elle peut pour contrarier son mari.

Il y a tout d’abord Nicolas Sarkosy, celui qui avait trahi Jacques Chirac lors de l’élection présidentielle de 1995 pour rejoindre le camp Baladur. Si le grand Jacques et sa fille Claude n’ont jamais pardonné le geste de l’ancien maire de Neuilly, il en va autrement de Bernadette, qui ne jure plus que par Nicolas Sarkozy.

Souvenez-vous aussi de la Présidentielle de 2012, et de la déclaration de l’ancien Premier Ministre de Giscard, qui avait dit publiquement qu’il voterait pour François Hollande.

Et bien au final cette chère Bernadette s’est arrangée pour aller voter à la place de son mari, et depuis elle ne se prive pas pour critiquer le Président de la République dès qu’elle le peut.

Mais Bernie ne s’arrête pas en si bon chemin,  car ce dimanche à Tulle, où elle votait pour les élections sénatoriales en Corrèze, elle s’en est pris à Alain Juppé, le protégé de son mari. Pour elle le Maire de Bordeaux est  «très très froid,  il n’attire pas les gens», ajoutant : «Il faut des qualités très exceptionnelles et il y a très peu de gens qui peuvent faire ça».

Bernadette Chirac disant de quelqu’un qu’il est "très très froid", on a presque envie de rire.

Mais au-delà de la petite blague on se demande ce qui anime l’épouse de l’ancien Président de la République pour aller systématiquement contre l’avis de celui qui partage sa vie depuis si longtemps . On peut se demander si cette dame ne profite pas de la maladie deson époux pour se venger de ce qu’il aurait pu lui faire subir lorsqu’il était un homme politique adulé.

Toujours est-il qu’Alain Juppé ne s’est pas fait prier pour répondre,à sa façon, à l’épouse de celui à qui il a encore rendu visite la semaine dernière et qui l’a «encouragé à persévérer» dans la voie de sa candidature.

Avec le sourire, Alain Juppé a déclaré: «Il m’a confirmé son jugement, que j’étais le meilleur d’entre nous. Il persiste…» «Vous savez, Jacques Chirac est un fidèle, il ne change pas d’avis»,et l’ancien Premier Ministre de glisser ironiquement  «Je ne veux pas m’immiscer dans les problèmes matrimoniaux de quelque couple que ce soit.» 

Bernadette appréciera, mais elle l’a bien cherché

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0
Commenter cet article