L'UMP souhaite la dissolution. Vraiment ?

Publié le 27 Août 2014

      téléchargement 

D'après un sondage de l'institut 0doxa paru mercredi 27 août dans "Le Parisien/Aujourd'hui en France", 63% des Français souhaitent une dissolution de l'Assemblée Nationale.

Très bien , on se débarrasse de la politique appliquée par le PS mais on fait quoi à la place?

Si c'est l'UMP qui remporte les législatives comme il est fort probable que cela se produise on connait déjà les grandes lignes du programme, tout du moins si l'on en croit les leaders de ce parti.

Pour eux ce n'est pas 50 milliards d'euros d'économie sur la dépense publique mais 130.

Bonjour l'austérité.

Pour eux c'est la fin des 35 heures et la retraite à 65 ans.

Ils sont tout de même bizarre nos compatriotes. Il reproche à ce pouvoir de ne pas réussir à faire baisser la courbe du chômage, de ne pas nous sortir de la crise, mais ils s’apprêtent à remettre au pouvoir de gens qui vont appliquer la même politique et avec encore plus d'intensité.

D'ailleurs si à l'UMP on réclame à cor et à cri la dissolution, c'est avant tout pour ne pas l'obtenir, car qui peut croire un instant qu'ils veulent réellement du pouvoir en ce moment?

En effet ce parti est dans une bataille des chefs permanente depuis maintenant plus de deux ans, il est totalement incapable de former une équipe et encore moins de se trouver un leader sans que cela ne provoque une bagarre générale.

Pour comprendre à quel point ce parti ne se sent pas encore prêt à gouverner, il suffit de voir quelle condition il exige pour revenir aux affaires: que François Hollande parte aussi.

Que ce soit  l’ancien président de l’Assemblée Nationale Bernard Accoyer, Xavier Bertrand, ou encore ici  François Fillon, toute cohabitation est exclue:  «le retour au peuple est toujours la solution pour résoudre une crise politique» «La France a besoin de changements profonds et rapides, la France a besoin d’une révolution culturelle, la France a besoin d’une véritable union nationale pour le progrès et la croissance ! Seule l’élection présidentielle peut en être le catalyseur. Pas les intrigues et les manœuvres inhérentes à la cohabitation» .

On a le sentiment en lisant ces réactions que les ténors de l'UMP se disent "Demandons l'impossible pour obliger Hollande et sa clique à rester jusqu’en 2017".

La droite sait bien que si des Législatives étaient organisées dans les mois qui viennent elle les remporterait haut la main. Elle sait aussi qu'Hollande resterait Président et que comme dans les précédentes cohabitations elle risquerait de subir l'usure du pouvoir en 2017, surtout si  la situation du pays continuait de se dégrader. Il se pourrait alors que le candidat de l'UMP aux Présidentielles ne se retrouve pas au second tour.

Non, les seuls partis qui souhaitent réellement la dissolution ce sont le extrêmes et tout particulièrement le FN. En effet, vu l'état actuel du PS et avec une droite classique incapable de remettre la machine en ordre de marche, notre pays ne pourrait que sombrer corps et âme rapidement.

Un scénario dont rêve Marine Le Pen qui n’aurait plus qu'à se baisser pour récupérer le pouvoir.

Mais que le FN se rassure, il risque fort de parvenir à ses fins , dissolution ou pas . Car avec le PS et l'UMP qui, année après année, renforcent des mesures qui ne font qu'enliser le pays, Marine Le Pen et ses amis seront bientôt en état d'achever le cadavre.

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0
Commenter cet article