Le Brésil vient-il de trouver un nouvel allié pour remporter la Coupe du Monde.

Publié le 26 Juin 2014

n

téléchargement

 

On avait tout vu dans le monde du ballon rond . Des joueurs achetés pour lever le pied, des arbitres qui se retrouvaient en charmante compagnie après les matchs dans leur hôtel, en échange d’un penalty généreux ou d’un hors-jeu oublié.

Dans les dictatures, on n’hésitait pas à répandre le sang pour régner sur le Monde du ballon rond.

En 1978, l’Argentine de Videla s’est arrangée avec une autre dictature, celle du Pérou, afin de pouvoir accéder à la finale.

Selon les déclarations d’un ancien sénateur péruvien, le régime de ce pays aurait  transféré illégalement 13 de ses opposants en Argentine le 25 mai 1978. En échange de la victoire, le régime argentin se serait engagé à accueillir ces opposants puis à les faire disparaître au cours d’un "vol de la mort" .

L’Argentine, qui avait besoin d’une large victoire pour se qualifier, remportera son match 6 à 0 face au Pérou.

Le Brésil, qui fut longtemps traumatisé par son échec  sur son sol en 1950,  en échouant face à l’Uruguay, n’a surement pas envie de revivre la même catastrophe 64 ans plus tard. Pour éviter une telle mésaventure, qui prendrait des airs de drame national dans le pays ou le football est une religion, il vient peut-être d’inventer un nouveau moyen de se faciliter la tâche.

En effet, lors du match France-Equateur de ce mercredi, quelques petites séquences inhabituelles, et un peu trop répétées, m’ont interpellé.

Il est assez troublant de voir plusieurs fois dans le même match des caméras qui reviennent sur des échanges musclés qui se passent à l’intérieur de la surface de la réparation, et mettant en cause des joueurs français (Sakho, Giroud). Et quand ces gros plans viennent après le cas de l’uruguayen Suarez, on est en droit de penser qu’il s’agit là d’une volonté manifeste de vouloir faire sanctionner les joueurs en question.

Est-ce là la meilleure tactique que le Brésil se soit trouvé pour gagner son tournoi, de faire suspendre les joueurs adverses?

On va suivre avec intérêt si les prochains matchs des équipes des Pays-Bas, d’Allemagne, du Mexique, etc.., pour voir si les réalisateurs continuent de scruter les duels entre joueurs afin de trouver de nouvelles cibles éventuelles.

On attend aussi avec impatience de voir si les caméras seront à la recherche du moindre incident lors des rencontre du Brésil. A épier un éventuel coup de coude de David Luiz ou de l’un de ses coéquipiers, ou plutôt s’ils éviteront de diffuser la moindre image qui pourrait mettre en cause un joueur auriverde.

Si tout cela se produit, nous auront compris que le pays organisateur cherche à priver les meilleures équipes de leurs titulaires, pouvant ainsi se faire surprendre par un adversaire dit plus faible. Les nations les plus réputées éliminées ou amoindries, le Brésil pourrait remporter son tournoi à domicile grâce à un complice jusqu’ici inconnu, la télévision.

Désormais, vous visionnerez les matchs du Mondial brésilien avec un autre regard.

P.S

Est-il logique de dire que l’on n’utilise pas la vidéo dans le football, permettant ainsi de nombreuses erreurs qui peuvent inverser le résultat d’un match, et par ailleurs utiliser la télévision pour sanctionner des joueurs qui commettent des fautes échappant à l’arbitre.

 

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Football

Repost 0
Commenter cet article