A poil, tout le monde à poil !

Publié le 10 Février 2014

téléchargement

Souvenez-vous, en 1981 il ne fallait surtout pas voter pour François Mitterrand . Avec le programme commun qui unissait le PS et le Parti communisme de Georges Marchais, c’était sur, à peine le nouveau Président élu, les chars russes allaient envahir les Champs-Elysées.

Tremblez braves gens, la droite ne reculait devant rien pour garder le pouvoir. Faire peur aux électeurs était son arme principale face à l’adversaire.

Plus de 30 ans après, on ne change rien ou presque. Le mur de Berlin étant tombé, on ne peut plus suspecter la gauche française d’être communiste. D’ailleurs, vu la politique économique qu’elle mène personne ne pourrait croire à une telle ineptie de nos jours.

Alors que faire pour effrayer le peuple.

Et bien faire peur aux familles en prenant les enfants en otage.

Et ceci même si Sarkozy est surement le Président qui a le plus fait pour affaiblir le niveau scolaire français avec sa semaine de 4 jours, une hérésie mondiale, faisons du pouvoir actuel l’ennemi de la famille et des enfants.

Personne n’avait osé jusque là, et c’est pourtant ce que fait une partie de la droite de la façon la plus immonde.

Après les mails envoyés aux parents ou l’on disait que l’on allait enseigner la masturbation à la maternelle, c’est aujourd’hui le leader de l’UMP, Jean-François Copé, qui affirme qu’un livre intitulé, "Tous à Poil" , est «recommandé aux enseignants» pour les classes primaires.

Et Copé de continuer "«Il y a un moment où il va falloir qu’à Paris on atterrisse sur ce qui est en train de se faire dans ce pays», ajoutant: «Le rôle des responsables de l’UMP, c’est de dire ça suffit», accusant le gouvernement d’être «pétri d’idéologie».

Sauf que la recommandation qu’évoque le président de l’UMP n’émane pas du gouvernement et ne s’adresse pas aux enseignants.  Elle a juste pour vocation à être diffusée à l’échelle nationale dans les médiathèques et plus généralement les lieux de lecture.

On est encore dans le mensonge, dans le besoin de faire peur, et pour cela Mr Copé n’hésite pas à prendre les enfants français en otage. Est-ce une façon de procéder de la part d’un responsable politique? Mais pour certains la fin justifie les moyens,fussent-ils abjects.

Il fut une époque, pas si lointaine, ou Pierre Perret pouvait chanter une telle chanson…

On est en droit de penser que d’ici peu, des politiques et des associations trop bien attentionnés, demanderont que l’on débaptise les quelques écoles Pierre Perret de notre pays. Que ses chansons que l’on apprend dans les écoles y soient désormais interdites .

Il y a quelques décennies, cette chanson passait à la radio sans problème, tous les enfants de France, et peut-être aussi un certain Jean-François Copé qui ne devait pas être bien vieux, reprenaient cette chanson tous en cœur sous l’oeil amusé de leurs parents.

On voit ou nous en sommes aujourd’hui.

Et demain ?

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Publié dans #Politique, #Copé

Repost 0
Commenter cet article