Comment les médias manipulent l'opinion.

Publié le 12 Novembre 2013

                                        

Hollande est nul, Hollande est mou, Hollande est incompétent, Hollande est un dictateur, Hollande ….

Stop!

Il va sans dire que je ne suis pas emballé par l’action du gouvernement actuel, mais que fait-il de plus mal que le précédent?  A part la communication, je ne vois pas .

Alors pourquoi tant de haine ? Pourquoi ce Hollande bashing qui n’en finit plus, qui est dans une escalade telle qu’on peut se demander si tout cela ne finira pas très mal .

La droite n’a jamais accepté sa défaite, elle a toujours trouvé illégitime l’élection de ce Président, et ceci dès les premières heures de son élection.

Cependant que la droite soit mauvaise perdante, on peut le concevoir  Mais il y a bien plus grave à mes yeux, c’est le rôle que joue médias dans cette haine généralisée contre François Hollande . Dès les premiers jours de son élection, et alors qu’il n’avait pas encore eu le temps d’agir, des journaux comme Le Point ou L’Express se sont mis à tirer à boulets rouges avec des Unes plus que limites.

Et ces dernières semaines, beaucoup de petites choses troublantes se sont produites dans les médias  . Des petites choses qui peuvent passer inaperçues si l’on n’y regarde pas d’assez près, mais qui ont un rôle primordial dans la vie politique de notre pays.

Lorsqu’on s’attarde un peu sur ces menus détails, on comprend assez vite à quel point on peut manipuler l’opinion rien qu’en agitant ici ou là des suppositions plus ou moins positives selon le pouvoir en place .

Vous voulez des preuves, en voici .

Tout d’abord lorsqu’Hollande est au plus mal tout le monde se lâche,  disant qu’il ne finira pas son mandat, que peut-être il sera obligé de dissoudre l’Assemblée Nationale, que la Révolution,que la guerre, que  l’Apocalypse ……..Tremblez braves gens.

Du temps ou Sarkozy était au plus mal le discours était tout autre. Au non du patriotisme, il fallait soutenir le Président dans la crise . Si l’opposition critiquait, elle était de suite taxée d’anti-France . Et pour lui pas question de dissolution, mais un gouvernement d’union nationale . Tous unis derrière le Président disaient les médias !

Comme on le voit, sans avoir l’air d’y toucher, nos médias peuvent soutenir un Président ou lui nuire sans prendre partie officiellement .

Un autre cas maintenant, celui d’une réforme faite par le gouvernement précédent .

Combien de médias à l’époque se sont levés pour crier au scandale face à la réforme ramenant la semaine scolaire à 4 jours?

Très peu, alors qu’une telle hérésie faisait de la France un pays qui comptait entre 30 ou 40 jours de scolarité de moins que les autres grandes nations.

Il est plus aisé aujourd’hui de s’en prendre à celui qui veut réparer un tel scandale qu’au pouvoir de l’époque.

Étrange ces médias n’est-ce pas, à ne pas s’indigner lorsqu’on réduit le nombre de jours de scolarité d’une école française déjà bien malade, et à hurler avec les loups lorsqu’on essaye d’y remédier .

Un bel exemple de leur malhonnêteté, et surtout de leur penchant naturel .

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0
Commenter cet article