Trop de taxes et d’impôts. Faisons la révolution .

Publié le 30 Octobre 2013

 

                                     

Que ce soit par la taxe sur l’épargne ou l’éco-taxe, les derniers jours nous ont montré que le ras le bol fiscal atteignait son paroxysme dans l’esprit et le porte-feuille de nos concitoyens .
Le gouvernement peut-il encore ponctionner les français longtemps de la sorte sans prendre le risque de les voir se mettre en colère ?
Par ces temps de crise, doit-il plutôt essayer de trouver d’autres solutions pour combler les déficits d’un héritage très lourd à porter ?
Le pouvoir devrait comprendre qu’en prenant l’argent dans le porte-monnaie du français moyen, il prive celui-ci d’une bonne partie de son budget pour consommer, et par conséquent de faire repartir l’économie .
Ce gouvernement va devoir réfléchir à trouver d’autres moyens pour trouver de l’argent, et nous savons tous qu’il en existe. Mais pour cela faut-il encore avoir le courage d’aller le chercher là ou il est .
Commençons par les niches fiscales, qui sont environ 500 dans notre pays , tout cela pour un manque à gagner de 50 à 70 milliards d’euros pour le budget de l’Etat.
Il ne doit pas être si difficile d’en supprimer quelques unes pour récupérer 10% à 20% de cette somme?
Ne pourrait-on pas aussi s’en prendre réellement à la fraude et à l’exil fiscal, que cela vienne de la part des entreprises ou des citoyens .
Nous savons que c’est ici plusieurs dizaines de milliards qu’il est possible de récupérer, mais pour cela faut-il encore posséder le courage et la volonté nécessaire . Pour mieux comprendre pourquoi cette politique n’est pas mise en oeuvre, il suffit de voir quels sont les hommes qui sont choisis pour s’occuper de ces sujets. En citant les noms de Woerth ou de Cahuzac, il est aisé de comprendre .
Et nous, ne sommes-nous pas également responsables ce cette lâcheté fiscale de nos gouvernants, pire , ne sommes-nous pas complices ?
Lorsqu’un Depardieu choisit de s’exiler en Russie en crachant sur les français, est-il normal de voir ces derniers l’approuver?
Lorsque des grands patrons réclament des diminutions de charges alors que leurs groupes font d’énormes bénéfices, on voit les médias les soutenir afin de manipuler l’opinion.
Mais n’oubliez jamais que les médias en question sont financés par la pub de ces sociétés, ou que parfois ils sont même partie intégrante de ces groupes, alors avant de vous laissez influencer par leur propagande, pensez-y .
Alors que faire pour que les choses évoluent ?
Et bien je ne vois qu’une seule solution, boycotter ceux qui refusent de se soumettre à la loi, ou qui font pression pour en avoir des très avantageuses .
Si nous boycottions tous ces artistes français qui s’exilent à l’étranger, le manque à gagner serait des plus néfastes pour eux, et ils rappliqueraient dare dare .
Il serait bien également de ne plus faire vivre ces grands groupes qui bénéficient d’avantages fiscaux énormes en comparaison des petites et moyennes entreprises .
Boycottons aussi toutes ces sociétés dont les grands patrons sont des exilés fiscaux .
Privons-nous également de ces médias qui nous servent la soupe néolibérale continuellement . Quant ils n’auront plus les ressources publicitaires des grands groupes que nous aurons ruiné par notre boycott, quand la presse ne vendra plus un numéro de sa propagande mondialiste, ils seront bien obligé de changer de discours pour pouvoir survivre.
Oui nous pouvons faire la révolution, une révolution sans la moindre goutte de sang, il suffit juste pour çà de consommer autrement, d’arrêter de se prosterner devant ceux qui nous font perdre notre emploi, ceux qui nous montent les uns contre les autres, ceux ui sont nos bourreaux tout simplement .
Ca semble si simple une telle révolution.

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0
Commenter cet article

baroux 25/02/2014 10:14

je suis etranglee
je travaille
ils prennent tout