Burt Bacharach, l'homme qui composait à l'oreille des Stars .

Publié le 11 Octobre 2013

                          

Né le 12 mai 1928 à Kansas City,  Burt Bacharach est à l’origine de quelques uns des plus grands tubes des années 60 .

Que ce soit dans les registres pop, jazz et soul,  il a collaboré avec les artistes les plus emblématiques de leur époque .

C’est à la fin des années 1940, en découvrant  Charlie Parker et  Dizzy Gillespie qu’il décide de se lancer dans le monde musical .

Après avoir suivi des études classiques qui le mènent à l’Académie de Musique de Santa Barbara,  il devient concertiste. Il lui arrive également d’accompagner quelques artistes au piano , dont la chanteuse et actrice Paula Stewart, qu’il épouse en 1953.

Un peu plus tard il fait la connaissance du parolier Hal David, avec qui il collaborera à de nombreuses reprises .

Le duo obtient son premier gros succès avec la chanson "The Story of My Life", interprétée par Marty Robbins en 1957.

L’année 1958 le voit tout d’abord divorcer, pui partir en tournée  comme directeur musical avec Marlene Dietrich.

C’est au tout début des années 60 que le duo fait la connaissance de Dionne Warwick qui deviendra leur interprète favorite .

Bacharach collaborera également avec d’autres paroliers comme Bob Hilliard .

En 1964, une jeune britannique qui gagnera l’eurovision quelques années plus tard (1967), débarque avec le morceau "(There’s) Always Something There to Remind Me". Elle se nomme Sandie Shaw .

En 1965, il épouse l’actrice Angie Dickinson .

Lors de cette décennie très fructueuse pour le compositeur, Dusty Springfield, à la voix si caractéristique, à la fois douce, sensuelle et envoûtante, sera également l’une de ses interprètes favorites .

La reine de la soul ne pouvait y échapper …..

 

Jackie De Shannon connaîtra son plus hit le plus retentissant grâce au duo Bucharach-David .

Et qui a oublié ce tube des Carpenters en 1971 .

Mais le cinéma également fera appel à son talent de compositeur .

On y retrouve notamment "Casino Royale" (1967) de la série James Bond, « What’s New Pussycat » ( chanson de Tom Jones)  du film éponyme (1965); ou encore "Butch Cassidy et le Kid" (1969) , pour lequel il obtiendra l’oscar de la Meilleure Musique de Film .

On retrouve dans ce dernier film la chanson  "Raindrops keep falling on my head", chantée par B. J. Thomas.

 

 Après des années difficiles, il revient en 1981, avec le thème du film « Arthur »,  (interprété  par Christopher Cross) .

En 1985 il retrouve  le succès avec Dionne Warwick pour le hit « That’s What Friends Are For » .

Durant les années 1990, Bacharach participe aux trois aventures cinématographiques d’Austin Powers.

Après un nouveau détour par le jazz  Burt Bacharach enregistre  un nouvel album (26 ans après), "At This Time" (2005), en compagnie de Rufus Wainwright et Elvis Costello.

 

Rédigé par fatizo.over-blog.com

Repost 0
Commenter cet article